samedi 15 dcembre 2018

A Actualité politique

La section jeunesse du P.T dénonce les actes d'humiliations ... faites à l'encontre des jeunes kanak

  • La section jeunesse du Parti Travailliste tient à dénoncer les actes d’humiliations et de violences physiques commis par certains fonctionnaires de police à l’encontre de jeunes Kanak qui circulent sur les réseaux sociaux. Sachant que la jeunesse est très connectée à internet, les vidéos ont engendré d’innombrables réactions, très contrastées, mais surtout très négatives. Ces comportements doivent être sévèrement sanctionnés, car ils sont indignes d’une police exemplaire. Ces bavures deviennent récurrentes dans les pratiques de la police de Nouvelle-Calédonie, des faits similaires avaient déjà été dénoncés fin juillet 2017 où un interrogatoire musclé était pratiqué par des agents de la BAC (Brigade Anti-Criminalité) sur des jeunes dans le quartier de Magenta. Ce genre de pratique contraire à l’idée de police de proximité récemment mise en place dans les quartiers nord, n’est pas de nature à apaiser les relations tendues entre les protagonistes. La jeunesse Kanak victime d’apartheid social ne doit en aucun cas être victime d’agents de police censés protégés les populations. Il n’est pas de la compétence de ces fonctionnaires de se faire justice soit même, et si tel n’est pas le cas, ils doivent changer de métier. Ce week-end le Président de la République Emmanuel Macron faisait l’éloge des forces de l’ordre lors des manifestations des gilets jaunes pour leur courage et leur professionnalisme   en dénonçant les violences commises qui n’ont pas leur place dans la république. Qu’en pense-t-il de ces actes commis sur la jeunesse Kanak ?
  •  
  • On peut aussi légitimement s’interroger si des sanctions disciplinaires auraient été prises si ces vidéos n’avaient pas circulé sur les réseaux sociaux à la vue du public car on imagine que les cellules de garde à vue sont pourvues de caméras qui ont aussi filmé ces scènes ?
  •  
  • Est-ce que les personnes chargées de leur visionnage ont signalé à leur hiérarchie ces actes contraires à la pratique de leur métier ?
  •  
  • Par conséquent nous demandons aux autorités compétentes à ce qu’une enquête indépendante soit diligentée pour prendre les sanctions adéquates et qu’un rappel des règles de déontologie soit effectué auprès de l’ensemble des fonctionnaires de police de Nouvelle-Calédonie.
  •  
  • Le bureau de la section Jeunesse du Parti Travailliste
  •  
  •  
  •  Destinataires :
  •  
  • ➢ Mr Le Président de la République Emmanuel MACRON
  • ➢ Mr le Ministre de l’intérieur Christophe CASTANER
  • ➢ Mme la garde des Sceaux Ministre de la Justice Nicole BELLOUBET
  • ➢ Mr le Haut- commissaire de la République en Nlle Calédonie Thierry LATASTE
  • ➢ Mr le Procureur de la République en Nlle Calédonie Alexis BOUROZ
  • ➢ Mr le Président de la ligue des Droits de l’Homme en Nlle Calédonie Elie POIGOUNE
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

La PSNSE dénonce l'archarnement judiciaire à l'encontre d'Elie Domota

30 Nov 2018
  • Les syndicats CSC (Catalogna), CSS (Sardigna), LAB (Pays Basque), SAVT (Val d’Aosta), SLB (Bretagne), STC (Corsica), UGTG (Guadeloupe), USTKE (Kanaky), UGTM (Martinique) et CUT (Galice), tous membres de la PSNSE (Plateforme des Syndicats des Nations Sans Etat),...


> Lire la suite