samedi 15 dcembre 2018

A Actualité politique

Le P.T lance un appel à toutes les composantes du mouvement indépendantiste

  • Réunis en conférence de presse en cette fin de matinée (1), les responsables du Parti Travailliste, notamment son leader, Louis Kotra Uregei, est revenu sur le 9ème congrès du Parti qui s'est tenu le week-end dernier (2) à Rôh sur l'île de Nengone. " Un congrès intense réussi en terme d'organisation, d'intendance, de logistique, d'atmosphère pour les débats politiques ", une occasion aussi de remercier le grand chef de Guahma, les coutumiers de l'endroit, les militants du comité communal de Nengone, les camarades de la Grande-Terre.
  • Avant d'évoquer les grandes lignes de ce congrès, le président du P.T est revenu sur les vidéos circulant depuis hier (3) sur le net montrant la violence policière sur des jeunes kanak qui ont été arrêtés. " Je demande à l'Etat de prendre des sanctions exemplaires contre ces fonctionnaires de police ", dénonce-t-il fermement.
  • Et de poursuivre avec les quatre ateliers sur lesquels les congressistes se sont penchés : la situation politique , la jeunesse , le groupe de travail sur la constitution et la stratégie politique . Ceux-ci ont produit des motions (4)
  • Dans sa première motion politique, le Parti Travailliste confirme sa démarche unitaire, malgré un positionnement différent des autres partis indépendantistes avant le référendum du 4 novembre. " Face aux perspectives à venir, le Parti Travailliste est favorable à la rencontre de toutes les composantes indépendantistes, de façon à définir ensemble la meilleure stratégie possible pour gagner ".  Il appelle à s'assoir, à discuter, c'est un appel du pied avant la tenue du Comité des signataires de décembre. Dans la seconde motion, le Parti est favorable à " un véritable référendum d'autodétermination ". Il réitère l'exigence légitime de l'inscription automatique et sans condition de tous les kanak dans toutes les listes électorales. Egalement, il s'oppose à l'annulation des deux référendums de 2020 et 2022, tout en exigeant que ce soit deux véritables référendums d'autodétermination. Concernant la troisième motion, le bras politique de l'Ustke s'oppose à " la minorisation progressive du peuple kanak par la poursuite de l'immigration après 30 ans d'accord ". Et bien entendu, il réaffirme son objectif qu'est l'Indépendance Kanak et Socialiste (IKS).
  • Une singularité, dans ce congrès : le travail effectué en amont pendant un an par les militants, et présenté lors de ce congrès, notamment le " projet de constitution " dont " l'identité Kanak est le socle principal de la future Constitution de Kanaky ".
  •  
  •  
  • Une dernière nouveauté, c'est l'implication des jeunes à cette rencontre, et avec notamment la nomination de leur porte-parole, Michel Kuiesine (photo ci-dessus) qui est content de la représentation de sa génération. " Beaucoup de jeunes se sont portés volontaires, de la Grande-Terre et des îles pour venir chercher des vérités … Mais aussi comprendre ce qui se passe en ce moment même surtout sur le plan politique et la situation du pays ". Une section jeunesse a été créée dans le but de se regrouper et de porter le message du Parti.
  •  
  • (1) : Jeudi 22 novembre 2018
  • (2) : Les 16-17-18 novembre 2018
  • (3) : Mercredi 21 novembre 2018
  • (4) : voir site internet (ustke.org) rubrique actualité politique
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

La PSNSE dénonce l'archarnement judiciaire à l'encontre d'Elie Domota

30 Nov 2018
  • Les syndicats CSC (Catalogna), CSS (Sardigna), LAB (Pays Basque), SAVT (Val d’Aosta), SLB (Bretagne), STC (Corsica), UGTG (Guadeloupe), USTKE (Kanaky), UGTM (Martinique) et CUT (Galice), tous membres de la PSNSE (Plateforme des Syndicats des Nations Sans Etat),...


> Lire la suite