samedi 15 dcembre 2018

A Actualité politique

Les motions adoptées lors du 9ème congrès du Parti Travailliste à Rôh Nengone

  • MOTION POLITIQUE
  •  
  • MOTION « La démarche unitaire »
  • Réuni à son 9ème congrès les 16, 17 et 18 novembre 2018, à Rôh Nengone.
  • Le Parti Travailliste décide de confirmer au sein du mouvement indépendantiste, sa volonté unitaire réafTirmée annuellement à chacun de ses congrès, depuis celui de Gossanah laai, en 2010.
  • Face aux perspectives à venir, le Parti Travailliste est favorable à la rencontre de toutes les composantes indépendantistes, de façon à définir ensemble la meilleure stratégie possible pour gagner.
  •  
  • MOTION « Pour un véritable référundum d'autodétermination
  • Réuni à son 9ème congrès les 16, 17 et 18 novembre 2018, à Rôh Nengone, sur le thème...
  • Le Parti Travailliste s’oppose catégoriquement à la remise en cause du gel du corps électoral.
  • Le Parti Travailliste réitère l’exigence  légitime  de l’inscription  automatique et sans condition de tous les Kanak dans toutes les listes électorales.
  • Le Parti Travailliste dénonce toutes les manipulations qui ont eu lieu et qui risquent de se poursuivre visant à intégrer de nouvelles catégories de personnes sur toutes les listes électorales.
  • Le Parti Travailliste s’oppose catégoriquement à l’annulation des 2 référendums de 2020 et 2022 et exige que ce soit 2 véritables référendums d’auto-détermination.
  • Le Parti Travailliste s’oppose catégoriquement à la remise en cause de la clé de répartition.
  •  
  • MOTION «  L'affirmation du peuple kanak » 
  • Réuni à son 9'” e Congrès les 16, 17 et 18 novembre 2018, à Rôh Nengone, sous le thème "Hnazigu co hnazikuko" (Ma terre n’est pas à vendre)
  • Le parti travailliste affirme que la victoire du NON lors de la consultation du 4 NOVEMBRE 2018 était programmée.
  • Le parti travaifliste s*oppose à la minorisation progressive du peuple kanak par la poursuite de l*immigration après 30 d’accord.
  • Le Parti Travailliste s’oppose à la poursuite de la marginalisation des Kanak dans leur Pays.
  • Le Parti Travailliste s’oppose à la disparition du peuple kanak au profit d’un prétendu « peuple Calédonien »
  •  
  • MOTION « l’objectif : l’IKS »
  • Réuni à son 9ème Congrès les 16, 17 et 18 novembre 2018, à Rôh Nengone.
  • Le Parti Travailliste affirme que l’indépendance kanake et socialiste reste l’objectif ultime de son combat.
  •  
  • MOTION « Projet de Constitution »
  • Réuni à son IXème Congrès les 16, 17, 18 novembre 2018 à la tribu de Rôh en pays Nengone, sous le thème “ Hnazigu co hnaziguko “ (Ma terre n’est pas à vendre),
  • • Tout en rappelant que le projet de constitution déposé en 1987 à l’ONU, reste la seule référence pour l’élaboration du futur statut de notre Etat souverain,
  • • Devant la menace très forte d’une disparition du Peuple kanak orchestrée politiquement par l’Etat colonial, dans un ”Peuple Calédonien“, au nom d’un pseudo destin commun,
  • • Au regard du bilan négatif sur le plan social, culturel et économique de l’Accord de Nouméa, notamment sur les questions du rééquilibrage en faveur des Kanak,
  • • Après avoir ”entendu” à la lère consultation référendaire du pays, l’aspiration forte du Peuple Kanak, et notamment de sa jeunesse, à l’indépendance de Kanaky,
  • 1) Le Parti Travailliste affirme solennellement que l’identité Kanak doit être le socle principal de la future Constitution de Kanaky, et qu’elle doit s’exprimer clairement dans toutes les dimensions de la gouvernance du pays souverain. Cela implique des réponses objectives d’un certain nombre de problématiques humaines, sociales et sociétales notamment dans leur écriture juridique...
  • 2) Le Parti Travailliste va proposer au pays la nouvelle configuration institutionnelle qui, non seulement place l’autorité coutumière et l’autorité issue de l’expression démocratique dans la gestion et la gouvernance de l’Etat souverain, mais privilégie également la proximité avec  le  terrain social, et l’efficacité institutionnelle.
  • Le Parti Travailliste doit, au sortir de son IXème Congrès, consolider et mobiliser toutes ses structures (coordinations  provinciales,  comités  communaux,  sections de base, commissions des Femmes et de la Jeunesse, pôle politique, pôle d’animation et de coordination) dans une dynamique d’information et de conscientisation du Pays sur notre projet de constitution. A  ce  sujet,  les provinciales de 2019, le référendum de 2020  et  les  prochaines  municipales doivent être “des tremplins politiques”, afin  de  créer  les  conditions  pour l’accession à la pleine souveraineté de Kanaky. 
  •  
  • MOTION « Jeunesse »
  • Constatant l’éloignement de la jeunesse KANAK des pratiques et des us coutumiers,
  • Constatant un déficit de l’exemplarité dans le milieu KANAK lié aux influences négatives de la société de consommation,
  • Constatant un manque d’information au sein de cette jeunesse sur les responsabilités politiques, sociales et de son manque de communication.
  • Réuni à son 9ème congrès à Rôh NENGONE, les 16,17 et 18 novembre 2018 le Parti Travailliste décide la création d’une section « JEUNESSE DU PARTI TRAVAILLISTE ».
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

La PSNSE dénonce l'archarnement judiciaire à l'encontre d'Elie Domota

30 Nov 2018
  • Les syndicats CSC (Catalogna), CSS (Sardigna), LAB (Pays Basque), SAVT (Val d’Aosta), SLB (Bretagne), STC (Corsica), UGTG (Guadeloupe), USTKE (Kanaky), UGTM (Martinique) et CUT (Galice), tous membres de la PSNSE (Plateforme des Syndicats des Nations Sans Etat),...


> Lire la suite