dimanche 16 dcembre 2018

A Actualité politique

Mobilisation pour un référendum légitime, juste et sincère !

  • Réunis en conférence de presse en fin de matinée au Charley's à la Vallée-du-Tir, les membres du R.I.N. appellent une fois de plus à marcher demain dans les rues de Nouméa. Une troisième mobilisation après celle du 26 octobre 2016 et celle du 19 juillet dernier.
  • Objectif : Obtenir l'inscription automatique et sans condition de tous les kanak sur la liste du référendum.
  • Un cahier de revendications sera déposé au Haut-Commissariat à la fin de la marche. Le cortège des manifestants partira à 13 heures de la place du Mwâ Kââ.
  •  
  • Rendez-vous dès 11 heures. 
  •  
  • Extrait du tract :
  • " Lors du Comité des Signataires de 2015, la droite locale a obtenu satisfaction en modifiant l'article 218 visant à maintenir les Kanak minoritaires alors qu'ils sont les 1er concernés par le référendum, de leur Pays !
  • Ça suffit  ! ... Ne laissons pas ce Comité des Signataires des 2 et 3 novembre 2017 modifier de nouveau la loi organique de l'Accord de Nouméa.
  • L'Etat et l'ensemble de nos politiques s'accordent à dire : la liste du référendum doit être exhaustive et sincère pour que le résultat de la consultation soit incontestable !
  • Sauf que :
  • - L'Etat ne donne pas les moyens efficaces pour établir la liste des kanak en âge de voter au référendum et a laissé à la NC des registres d'état civil non tenus à jour depuis 1990 !
  • - L'Etat déclare que trois quarts des kanak absents des listes ne seraient pas résidents en N-C !
  • - L'Etat nie l'esprit de l'accord de Nouméa et fait prévaloir le code électoral de la France allant à l'encontre de la nécessité de justice et de rééquilibrage citée dans cet accord.
  • - L'Etat bafoue les recommandations du comité de décolonisation de l'ONU qui juge primordial que le peuple kanak puisse s'exprimer dans son ensemble, en toute sincérité.
  •  
  • L'acte d'autodétermination prévu par l'ONU doit pouvoir être exercé par chaque kanak quel que soit sa situation en allant ou en faisant voter (procuration) le jour du référendum. "
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

La PSNSE dénonce l'archarnement judiciaire à l'encontre d'Elie Domota

30 Nov 2018
  • Les syndicats CSC (Catalogna), CSS (Sardigna), LAB (Pays Basque), SAVT (Val d’Aosta), SLB (Bretagne), STC (Corsica), UGTG (Guadeloupe), USTKE (Kanaky), UGTM (Martinique) et CUT (Galice), tous membres de la PSNSE (Plateforme des Syndicats des Nations Sans Etat),...


> Lire la suite