lundi 24 avril 2017

A Actualité syndicale

Conseil syndical de la Fédération des Commerces & Divers

  • Trente-cinq délégués syndicaux, des élus ont participé en début de semaine(*) au conseil syndical de la Fédération des Commerces & Divers qui s’est tenu au siège de notre centrale à la Vallée-du-Tir, à défaut d’avoir la grande salle de la Maison des Syndicats. Comme à l’accoutumé, le point des secteurs a occupé une bonne partie de l’ordre du jour annoncé pour cette rencontre statutaire.
  •  
  • Les délégués, les représentants syndicaux ou les élus des instances représentatives du personnel présents : STKE/Casino Johnston, STKE/Bingo, STKE/BQS, STKE/CCI, STKE/SIC, STKE/leader Price Magenta & Ducos, STKE/Star Pacifique, STKE/Foyer Paul Reznick, STKE/Carrefour, STKE Champion Alma & Magenta, STKE/Géant Sainte-Marie, STKE/Socalog-Rabot, STKE/Station Mobile La Conception, STKE/Azur Santé, STKE/Groupe Aline-SIB Distribution.
  •  
  •  
  • A retenir : A Casino Johnston, le renouvellement du bureau de section a été entrepris dernièrement. « On cherche toujours un boucher mais nous avons la candidature en interne d’un employé qui pourrait occuper ce poste », signale Arlette Robertson, trésorière de la section STKE et membre du bureau fédéral. Au Bingo, « c’est la 1ère année que nous avons un siège au collège cadre/agent de maîtrise », suite à la dernière élection professionnelle dans cet établissement de jeux, admet Raymonde Yane, déléguée syndicale STKE. La NAO a commencé en octobre dernier. Concernant la CCI, « un des plus gros points de ce cahier est le devenir du service ménager à l’aéroport de La Tontouta. Il est prévu de fermer ce service sur l'aéroport et de basculer le personnel à la sous-traitance soit à BQS (Bio Qualité Service) ou un autre. Un premier jet de ce dossier nous sera présenté le 30 novembre 2016 », soulève l’adhérent.« En ce moment, on bloque sur un point. C’est sur la nomination d’une expatriée sur le poste de chef d’exploitation. Nous avons fait une ouverture en proposant deux kanak susceptibles d’occuper ce poste. Des plans de formations sont à envisager pour les monter en compétences », indique Alan Païta. « Il y a zéro agent de maîtrise kanak et un seul cadre kanak à la CCI NC », rappelle-t-il. A la Star Pacifique : « le service de conteneurisation a été transféré à Caléco Environnement », souligne Edouard Hama, délégué syndical STKE. Des parts de marchés ont été perdus au détriment du nouveau repreneur, Caléco Environnement. « On a connu cinq transferts de personnels en 30 ans », remarque-t-il. Au Foyer Paul Reznick, la nomination du directeur de ce centre est contestée par la section STKE car celui-ci s’occuperait que de ses fonctions administratives, comptables sans coordonner l’ensemble du personnel, « alors qu’il est accompagné de deux cadres de santé », s'interroge Ginette Selui, déléguée syndicale STKE. A l’hypermarché implanté à Koutio, Georges Wélépane, le délégué syndical STKE/Carrefour regrette fortement le comportement des «  anti-Ustke », suite aux dernières élections professionnelles, « alors que certains ont été formés dans cette salle ». Retranchés voire dirigés vers l’Usoenc ou F.O, « il y’en a qui ont hésité à voter pour l’Ustke », remarque le D.S. Concernant l’hypermarché situé à la Vallée-des-Colons, « à la dernière réunion de la section, on a évoqué la mise en place d’un GPEC », souligne Eric Meité, délégué syndical STKE/Géant Sainte-Marie. « On est ouvert au dialogue social avec les autres élus du C.E », appuie-t-il, alors que l’Ustke n’a qu’un siège par rapport à l’Usoenc et F.O profitant de 2 sièges chacun. A SIB Distribution, Ernest Katrawa, représentant syndical STKE, bataille depuis des mois, avec l’aide de sa section pour que le commercial en tournée sur la côte Est puisse passer titulaire prochainement. « Il est en formation depuis 3 ans, et il n’est pas titulaire ! », regrette-t-il, d’autant plus qu’un nouveau directeur est attendu dès le 17 novembre. A Socalog/Rabot, Pierrick Wahéo, délégué STKE regrette aussi, que « la plupart des employés kanak soient restés au collège ouvrier ». Au 23 décembre prochain, l’entreprise d’entreposage de marchandises divers sera diriger par un nouveau directeur, apprend-t-on. Depuis le 24 octobre dernier, la station Mobile de La Conception est fermée aux clients car elle est en liquidation judiciaire, « on est en attente de la décision du tribunal », indique Louis Hne, secrétaire de la section STKE. Un nouveau gérant serait intéressé par la reprise de cette société. « Que vont devenir les salariés sous l’ancienne gérance ? », se demande-t-on.
  •  
  • Le cas du conflit Azur Santé a été évoqué lors de conseil syndical : il demeure depuis près de trois mois. Au 30 novembre 2016, les sept camarades grévistes arriveront à leur 3ème mois de conflit. Pour l’instant, c’est le statut quo bien qu’un projet de protocole a été échafaudé la semaine dernière après trois réunions échelonnées entre les parties concernées. La directrice s’entête à maintenir le licenciement de la représentante syndicale alors que l’Ustke a proposé une sanction intermédiaire (**). Selon Rémy Léanga, le secrétaire général de cette fédération, « le projet de protocole ne satisfait pas à 100 % la section STKE » de cet établissement de retraite pour personnes âgées. « Car n’ayant pas de garanties sur ce projet de protocole », explique-t-il. A la suite d’une rencontre entre Mélanie Atapo, 1ère vice-présidente de l’Ustke, chargé des conflits et le bureau fédéral du commerce, il a été décidé de ne pas lancer une grève générale concernant ce conflit. « C’est dans l’intérêt de la section et de notre Organisation. Il faut tenir compte de plusieurs paramètres », soutient la 1ère vice-présidente, et par la même occasion « le projet de protocole restera à minima tel qu’il a été rédigé », assure la chargée des conflits. Par conséquent, les membres du bureau fédéral s’en tiennent aux décisions arrêtées au bureau confédéral élargi du 2 novembre dernier, notamment « de suspendre le préavis de grève générale » et de « négocier la fin du conflit dans les meilleures conditions », apprend-t-on.
  • Au moment où nous mettons en ligne cet article, nous apprenons qu'un protocole d'accord a été signé hier après-midi (***) entre les parties engagées dans ce conflit. Ainsi, l'ex-employée d'Azur Santé va travailler prochainement dans un établissement pour personnes âgées à Boulari (Mont-Dore). 
  •   
  • (*) = Lundi 14 novembre 2016
  • (**) = Lire tract paru le 07 novembre 2016 – Rubrique « Appel à la mobilisation ».
  • (***) = Jeudi 17 novembre 2016

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Le PCQ interpelle les autorités internationales sur le conflit en Syrie

12 Avril 2017
  • Au nom du comité exécutif central du PCQ (Parti Communiste du Québec), André Parizeau, le chef du PCQ communique sur leur position concernant le conflit en Syrie, le "bourbier syrien" qui devient un évènement très préoccupant...


> Lire la suite