mercredi 16 janvier 2019

A Actualité syndicale

En bref ... Négo de branches ... Fin de la grève à la CCI ... Mobilisation devant l'usine du Grand Sud

  • Les réunions préparatoires des négociations de branches
  •  
  • Deux réunions préparatoires à la centrale syndicale pour organiser au mieux les négociations de branches qui démarrent aujourd’hui (*)
  •  
  • Lundi 5 novembre. les secrétaires généraux avec certains de leurs adjoints des fédérations ont discuté sur le calendrier des négociations de branches. Ce dernier a été réactualisé le matin même par les syndicats des employeurs siégeant au Conseil du Dialogue Social. Un calendrier dans lequel on peut retrouver de nouvelles dates de rencontres entre les syndicats des employeurs et les syndicats des salariés. A cette première rencontre, nos responsables syndicaux ont convenu d’adopter une position commune pour les prochaines négociations(boulangerie,pâtisserie/Industrie/exploitation agricoles-exploitation forestières/surveillance, gardiennage, sécurité/, employés de maison, chargeur de minéralier, transports aériens, mines et carrières, HBCR, personnes âgées, énergies, transports routiers, transports sanitaires terrestres, commerce et divers, BTP, esthétique, coiffure). Des mandants ont été nommés pour certaines de ces catégories de branches, à savoir le BTP, l’industrie,  la boulangerie/pâtisserie, les transports routiers et aériens, HBCR, le chargeur minéralier, l’énergie et les mines carrières. 
  •  
  • Mardi 13 novembre. A la deuxième rencontre entre nos responsables syndicaux des fédérations et Fidel Malalua qui est chargé du suivi des préparations et des négociations de branches au sein de notre Organisation syndicale, il a été surtout question d’adopter une stratégie commune avant la tenue des premières négociations de branches.  Le premier secteur concerné, c’est celui de la  « boulangerie et pâtisserie », il se tiendra ce mercredi 14 novembre entre les syndicats des employeurs et des salariés. Vont suivre, l’ « industrie » ce jeudi 15 novembre. Concernant la négociation pour les «  exploitations agricoles et les « exploitations forestières », elle va se dérouler ce vendredi 16 novembre à 9 heures au CDS dans la salle de la pépinière. Les autres négociations de branches se suivront dès la semaine du 19 novembre et elles vont s’achever durant la première semaine de janvier 2019.
  •  
  •  
  • A souligner aussi, c’est la présentation orale de la note de conjoncture exposée par Yodit Pastor du cabinet Sécafi qui servira aux négociateurs de branches, notamment les faits marquants de ce 3ème trimestre bien qu’elle ait fait un rappel sur ces sept dernières années concernant la croissance économique du pays. Sachant que nos responsables syndicaux devront se baser sur les indices des prix à la consommation des ménages (les services, l’alimentation, les produits manufacturés, l’énergie) sur les douze derniers mois (les prix sont en hausse de 1,1 %, d’après la note de conjoncture de septembre 2018) pour négocier correctement la valeur de point.
  • Un point d'étape sera fait le jeudi 22 novembre 9 heures au siège syndical (salle H. Krasucki), et ce en rapport aux discussions menées dans les différentes négociations de branches. Il est recommandé à tous les négociateurs d’être présents à cette réunion.  « Ça sera une date de mini bilan, pour faire le point sur la tenue des différentes négociations déjà engagées. Toutefois, si dès le début des négociations de branches, la position du patronat débute avec une posture très négative, une concertation extraordinaire sera organisée pour en tirer les conclusions et proposer au bureau confédéral, une suite à donner à ces négociations », indique le responsable confédéral en charge de cette activité syndicale.
  • Une recherche de consensus avec les autres partenaires sociaux de syndicats de salariés sera aussi proposée, afin de faire converger les forces et les arguments pour une position commune face au patronat.
  •  
  • A retenir sur la note de conjoncture de septembre : les prix baissent (source : ISEE)
  •  
  • Les prix à la consommation reculent de 0,4% au mois de septembre.
  • Les prix de l'alimentation reculent de 0,8%, après -0,6% le mois précédent.
  • Les prix des produits manufacturés sont stables ce mois-ci avec une évolution de -0, 1 % après -0, 8% le mois précédent.
  • Le prix de l'énergie se stabilisent aussi, après de 2 mois de hausse.(+1,7% en juillet et 2,1% en août).
  •  
  • Ce qu'il faut retenir actuellement, toutes les catégories de prix sont en hausse malgré la mise en place de la TGC (même avec la marche à blanc déployée en 2017) applicable depuis le 1er octobre 2018. 
  •  
  • (*) : mercredi 14 novembre 2018 
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
  •  
  • Un accord conclu suite à la grève de la section STKE/CCI ... Mardi 13 novembre 2018
  •  
  • Hier en fin d'après-midi, les adhérents de la section STKE de la CCI ont rejoint le boulodrome de la Vallée-du-Tir face à la centrale syndicale où il s'est tenue une assemblée générale. Une AG à laquelle, le président de l'Ustke a assisté où il a donné les lignes directrices de notre Organisation syndicale, notamment le rééquilibrage et l'emploi local. 
  •  
  • La grève entamée vendredi dernier (1) par les adhérents STKE de la CCI s’est conclue hier (2) après-midi vers 15 heures, par la signature d’un accord entre nos responsables syndicaux et la direction de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI). La section syndicale STKE s’est dit satisfaite de cet accord qui après quatre jours de grève, celle-ci s’inscrit toujours dans le rééquilibrage et dans la défense de l’emploi local. Précisions avec la déléguée syndicale STKE.( photo ci-dessous)
  •  
  •  
  • « Le protocole d'accord comporte les deux points que l’on avait émis par un cahier de revendications le 31 octobre dernier. Donc, il s’agissait de nommer Romain, un de nos adhérents au poste de coordonnateur de sûreté. Ça été acté avec une prise de poste, pas immédiate comme on le souhaitait mais après la formation diplômante à l’ENAC (3) l’année prochaine. L’intéressé va être contacté par la DRH pour mettre en place le plan de formation concernant sa montée en compétence, afin de préparer sa prise de poste aux alentours d’août 2019 », précise Evelyne Wainebengo, déléguée syndicale STKE/CCI. « Par contre, pour le deuxième point, on a défendu notre camarade Sylvia sur le poste de chef d’accueil. On n’a pas obtenu gain de cause à 100 % mais quand même ce poste va revenir à un enfant du pays », ajoute-t-elle. Donc pour la section STKE, sur ces deux postes, l’objectif est atteint puisque ces deux postes qui étaient affectés à deux expatriés vont revenir à deux locaux. « Pour Sylvia, on a convenu avec la direction de la CCI de faire un bilan des compétences. De celui-ci va ressortir des axes de travail qui vont permettre de préparer une évolution professionnelle pour notre camarade », complète-t-elle, contente de cette négociation ainsi que la camarade Sylvia. « On a toujours tenu le même discours, les mêmes arguments depuis qu’on a commencé le dialogue avec cette direction. Je pense que c’est positif. C’est porteur d’espoir pour les autres sociétés, pour les autres camarades qui luttent, combattent .. L’objectif étant que les kanak accèdent à de meilleurs postes même si ce n’est pas des postes à responsabilités, à de meilleurs conditions de travail. On n’oublie pas nos camarades océaniens, et même européens. On ne les excluent pas. On travaille pour nous d'abord, puis on accompagnera les autres. Ça sera plus facile », relève-t-elle en guise de conclusion.
  •  
  • (1) : vendredi 9 novembre 2018
  • (2) : mardi 13 novembre 2018
  • (3) : ENAC : Ecole Nationale de l'Aviation Civile
  •  
  • -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
  •  
  • Mobilisation de la section STKE/Vale NC devant l’Usine du Grand Sud ... Samedi 10 novembre 2018 

    La section STKE de Vale NC se rassemble pour se souvenir d’Assen
  •  
  •  (Source photo : C.N.)
  • La section STKE de Vale NC s’est mobilisée le samedi le 10 novembre aux abords de l’usine hydrométallurgique du Grand Sud à l’occasion des « an d’Assen », victime d’un accident de travail un an plutôt. Il était prévu au départ une mobilisation générale en rapport à différentes revendications posées par la section syndicale STKE mais finalement, «  un accord a été proposé et l’action a été suspendue » indique Hélène Mauga, la délégué du personnel, ce qui a permis aux organisateurs de proposer un rassemblement afin d’honorer la mémoire du jeune « Assen ». Une trentaine de personnes a rejoint le mouvement qui a été suivi aussi par le personnel employé chez les pompiers travaillant sur le site. 
  • Les principales revendications reposent sur l’aménagement des horaires, les 13 heures d’amplitude horaire, la sécurité sur le lieu de travail.  
  •  
  • Une trentaine d’adhérents ont suivi le mouvement à l’appel des membres de la section syndicale STKE/Vale NC. (Source photo : H.M.)
  •  

  •   

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

En France la révolte des << gilets jaunes >>

19 Déc 2018
  • En France la révolte des « gilets jaunes » La France connaît, en cet automne 2018, un épisode inédit. Un mouvement hétéroclite, né et développé en dehors de toute structuration syndicale. Ce mouvement se déclare...


> Lire la suite