dimanche 24 septembre 2017

A Actualité syndicale

L'USTKE se mobilise pour le rééquilibrage

  • L'USTKE défend pour la énième fois l'accès des kanak aux postes à responsabilité. Qu'en est-il du rééquilibrage, de l’emploi local dans les entreprises privées, dans les services du gouvernement ou bien encore dans d’autres collectivités ? Alors que notre Organisation syndicale s'est mobilisée fortement dans les rues de Nouméa le 3 août 2016 sur le thème du " Rééquilibrage ", suivi d'un colloque organisé à l'UNC dans la foulée de cette manifestation, le 19 août 2016. La question de l’accès des kanak aux postes à responsabilité revient sur la table avec la non-nomination d’un cadre kanak au poste de directeur de la DITTT (*). Explications des raisons de cette mobilisation principalement devant les locaux de cette direction du gouvernement.
  • «  Ce matin, l’USTKE est présente devant la DITTT(*) et la DIMENC (**) pour dénoncer  la discrimination concernant Mr Georges Selefen. Il a été évincé de manière arbitraire du poste de directeur qu’il a occupé par intérim pendant quatre mois. Il faut préciser qu’il est directeur adjoint depuis trois ans. Il a reçu des avis favorables. Mr Germain, président du gouvernement l’a évincé avec l’appui d’un arrêté signifiant la nécessité absolu de faire revenir, Mr Laurent, ancien directeur retraité, âgé de 65 ans. Nous considérons que c’est une injustice voire du racisme. En août dernier nous avons fait une marche sur le thème du  rééquilibrage, il s’en est suivi un colloque, et malgré cela on est confronté à ce genre d’injustice au quotidien. Des kanak arrivent sur le marché de l’emploi et à chaque fois, ils trouvent des portes fermées ou on ne leur facilite pas l’accès aux postes à responsabilités », indique Mélanie Atapo, 1ère vice-présidente de notre Organisation syndicale. Y’a-t-il d’autres cas ? « Il y a le cas de Mr Waïa et Mr Waheo au Centre de rééducation de Païta, il y a le cas d’une camarade à l’IFPSS (**). D’autres exemples comme ceux cités précédemment existent. De nombreux kanak se retrouvent exclus du marché de l’emploi. C’est inadmissible que l’on soit encore là à se battre pour justifier les compétences des kanak. Nous sommes à l’aube de 2018, mais malheureusement, les Accords de Matignon-Oudinot et l’Accord de Nouméa (ADN) ne correspondent pas en termes d’emploi à la réalité du terrain. Force est de constater que le rééquilibrage est diluée voire noyée dans l’ADN.  Depuis la création de notre Organisation, notre cheval de bataille demeure le rééquilibrage », précise la 1ère vice-présidente de l’USTKE.
  •  
  • Durant toute la matinée du vendredi 8 septembre, les camarades ont bloqué les accès principaux menant à la DITTT et à la DIMENC.   
  •  
  •  
  • (*) : DITTT : Direction des Infrastructures, de la Topographie et des Transports Terrestres Nouvelle-Calédonie. 
  • (**) DIMENC : Direction de l’Industries, des Mines et de l’Energie de Nouvelle-Calédonie.
  • (***) IFPSS : Institut de Formation des Professions Sanitaires et Sociales de Nouvelle-Calédonie.
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Solidarité avec les travailleurs et les peuples touchés par le cyclone Irma

11 Sept 2017
  • Les Organisations CGTG, FO,UNSA, SUDPTT GWA, UGTG, KDLO, DLONOWBASTE, TRAVAYE E PEYIZAN, SPEG, MOUVMAN NONM, LKP, DOUBOUT POU DLO AN NOU, SPA :
  •  
  • - Apportent leur pleine et entière solidarité aux Travailleurs et aux Peuples de l’ensemble des
  • îles...


> Lire la suite