samedi 15 dcembre 2018

A Actualité syndicale

La section STKE de Rabot dénonce le cas d'une employée en situation irrégulière

  • Soutenue par les membres de la Fédération des Commerces de notre Organisation syndicale, la section STKE de Rabot a bloqué ce matin les accès de la société Rabot située dans la zone d’aménagement concertée (ZAC) de Dumbéa. Cet après-midi, les accès restent ouverts à la circulation. Pourquoi un tel mouvement d'humeur devant cet établissement ? Des précisions avec le délégué syndical STKE. (au milieu de la photo ci-contre)
  •  
  • « On dénonce le cas d’une salariée d’origine allemande qui est employée depuis 16 ans dans la société. Elle est en situation irrégulière depuis 2010 », indique Pierrick Wahéo, délégué syndical STKE à Rabot. « La direction nous affirme qu’elle aurait oubliée de se régulariser. La loi même le dit, oublier c’est un délit », dénonce-t-il bien qu’une rencontre s’est tenue avec la direction pour évoquer cette problématique. « Elle s’entête à la garder au sein de l’entreprise », ajoute-t-il, « alors que nous avons proposé durant deux ans la candidature de deux jeunes kanak qui seraient susceptibles d’occuper le poste de commercial, et même d'une troisième candidature », dit-il déçu de sa direction. La section syndicale souhaite soit son licenciement direct ou soit une rupture de son contrat. Deux options au choix dont la direction n'a opté pour aucune d’elle. Pour l’instant,  la personne en question est affectée sur un poste administratif, quant au poste de commercial, il est vacant. Une aubaine pour les salariés de l’entreprise, notamment en faveur des adhérents de notre Organisation syndicale qui ne demandent qu’à être pris en compte, aussi bien par la direction de Rabot, et le service emploi des étrangers de la Direction du Travail de l’Emploi (DTE). Qui rappelons-le, la section syndicale, et avec la participation de la Fédération Commerce s’étaient déjà mobilisées sur des problématiques liées à l’emploi local et au rééquilibrage. 
  •  
  • (Source photo : A.R.)
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

La PSNSE dénonce l'archarnement judiciaire à l'encontre d'Elie Domota

30 Nov 2018
  • Les syndicats CSC (Catalogna), CSS (Sardigna), LAB (Pays Basque), SAVT (Val d’Aosta), SLB (Bretagne), STC (Corsica), UGTG (Guadeloupe), USTKE (Kanaky), UGTM (Martinique) et CUT (Galice), tous membres de la PSNSE (Plateforme des Syndicats des Nations Sans Etat),...


> Lire la suite