dimanche 27 mai 2018

A Actualité syndicale

La section STKE de la SLN de Thio monte au créneau

  • Contre un licenciement abusif 
  •  
  • Contre le projet de  licenciement du représentant syndical et contre le mépris de la direction SLN, la section STKE/SLN à Thio a appelé hier (*) ses adhérents à une grève de 24 heures. Une vingtaine de camarades se sont mobilisés devant le siège de la direction situé à quelques pas du village. Le point sur la situation avec  Mickaël Mapéri, délégué syndical STKE/SLN.

  • Principal point du mouvement de grève. « Interpeller la direction de la SLN et annuler la procédure de licenciement d’un adhérent. Ça date de plus d’un an déjà. Il faut savoir que la DIMENC et la DTE ont renoncé à la procédure de licenciement, et la SLN la maintient ! C’est ce pourquoi, nous sommes là pour une mobilisation de 24 heures », soutient Mickaël Mapéri, délégué syndical STKE à la SLN. L’argument de la direction. « Elle ne reviendra pas sur la procédure de licenciement. On leur a fait comprendre qu’on ira jusqu’au bout. Là, c’est uniquement la section STKE de Thio qui monte au créneau. Et j’ai interpellé le directeur des mines, d'ici demain ça sera les autres secteurs miniers de la SLN (Kouaoua, Tiébaghi, Doniambo …). Les faits reprochés. « C’est le fait d’avoir bloqué un sous-traitant à la montée de la mine du Camp des Sapins. Il a agit en tant que coutumier et non en tant qu’agent SLN. L’action qu’il a mené, c’est hors du périmètre de la SLN. En tant que syndicat, on ne comprend pas ! Le fait que la SLN maintient son licenciement alors qu’il était dans ses droits, et il n’était pas en activité ! ». La direction campe sur sa position. « Le fait d’avoir engagé une procédure de licenciement, elle veut toujours avoir gain de cause. Notre adhérent a multiplié des échanges avec un avocat, et on est dans l’attente. Quant à la SLN, elle veut montrer l’exemple. Elle est ferme quel que soit le secteur ! » Rencontre avec la direction durant la journée de grève. « Leur position ne change pas. Par rapport au plan de performance de SLN 2020, nous sommes signataires d’un accord cadre. Nous avons expliqué à la direction : nous avons participé aux discussions, et maintenant il faut qu’elle regarde le cas de notre adhérent. Et les échanges que nous avons eues, c’est pour dénoncer ça ! C’est pour qu’elle revienne sur sa décision. On se retire des discussions malgré que l’on a signé l’accord cadre. Au travers de ce mouvement, on est capable de se mobiliser, c’est aussi pour dire qu’il faut être à l’écoute des partenaires sociaux, et en l’occurrence de l’USTKE ! Malgré que l’on ne soit pas majoritaire mais on est représentatif au sein de la SLN. »
  •  
  •  
  •  
  • Ils étaient une vingtaine de salariés en grève à se mobiliser pour leur représentant syndical, qui lui est originaire de la tribu de Saint-Pierre. Cette tribu se situe en contre-bas du Camp des Sapins. La section STKE/SLN de Thio compte en moyenne une quarantaine d'adhérents. 
  •  
  • (*) : Mardi 27 février 2018
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Notre Organisation syndicale condamne avec fermeté le nouveau massacre des Palestiniens

19 Mai 2018
  • L’USTKE condamne avec fermeté le massacre de la population Palestinienne à la frontière de Gaza, perpétré dans l’après-midi du lundi 14 mai par l’armée de l’État israélien. Cinquante-deux (52) palestiniens...


> Lire la suite