jeudi 14 dcembre 2017

A Actualité syndicale

La section STKE du labo de NMC à nouveau mécontente

  • La section STKE du laboratoire de NMC n’est pas du tout contente car plusieurs de ses revendications n’ont pas été entendues par sa direction depuis mars dernier. Elle demande davantage d’écoute de sa direction et non un dialogue social à sens unique.
  •  
  • Une partie des membres de la section STKE du laboratoire de NMC devant leurs locaux, ici au 5ème km à Nouméa. 
  •  
  • Quelles sont les raisons de ce débrayage ce matin* ? « La première raison, ce sont les conditions de travail. Ça fait plusieurs fois qu’on les relance dans les réunions de D.P ou dans les réunions de service. On se rend compte que ce n’est toujours pas résolu. Au travers de ce débrayage, c’est un avertissement qu’on lance à notre direction pour régler définitivement les problèmes liés aux conditions de travail. Il y a également la formation et enfin, on dénonce aussi le comportement d’une responsable lors d’une réunion de service, il y a une semaine », indique Bertin Boéré, délégué syndical STKE/NMC. En milieu de matinée, une rencontre s’est tenue avec la responsable du laboratoire de NMC afin de traiter ces trois points soulevés par la section STKE du laboratoire de NMC. Celle-ci n’est pas à sa première mobilisation puisqu’en mars et en mai derniers, la section avai déjà soulevé ces points auprès de sa direction mais qui jusqu’à présent n’a pas tenue compte de ses revendications, à savoir l’amélioration des conditions de travail et la formation d’un adhérent Ustke au poste de maintenance de 1er niveau.
  •  
  • (*) : vendredi 17 novembre 2017
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Communiqué de l'USTKE-P.T lu au meeting de soutien au peuple catalan

21 Nov 2017
  • Le peuple kanak en lutte contre le colonialisme français pour sa liberté salut le peuple catalan en luttre contre le joug colonial madrilène et l'assure de toute sa solidarité indéfectible et active. 
  •  
  • EN KANAKY COMME EN CATALOGNE, les...


> Lire la suite