mercredi 26 juillet 2017

A Actualité syndicale

Le marché des ordures ménagères cédé à Caléco Environnement

  • Une bataille se livre depuis trois mois sur une liste de personnel devant occuper des postes à Caléco Environnement, nouveau repreneur des services qui sont assurés actuellement par la Star Pacifique.
  • Le point avec Roger Toulangui, délégué STKE dans cette société de collecte d’ordure ménagère et de déchets verts basée à Nouméa dans la zone industrielle de Ducos. L’activité de cette société s’effectue principalement à Nouméa et à Bourail, hormis le traitement des déchets industriels traités uniquement par cette entreprise contrairement à ses concurrents qui se focalisent dans le nettoiement des espaces verts.
  • Un protocole d’accord a été signé lundi matin (*) à la DTE entre l’Ustke et la direction de la Star Pacifique. Cet accord met fin aux grèves perlées initiées par les délégués syndicaux STKE dans le service des ordures ménagères. Il intervient également au moment où le futur repreneur doit prendre sa décision concernant le transfert  des deux autres services (nettoiement-déchet vert).
  •  
  • « C’est Caléco Environnement qui nous a remis la bonne liste car notre direction actuelle ne l’avait pas fait, et c’est regrettable ! »
  •  

  • Quelle est la situation des salariés de la Star Pacifique ? Que vont-ils devenir ?
  • Roger Toulangui : « La direction de la Star Pacifique a souhaité  que nous discutons du transfert du personnel en avril-mai 2017. La direction voulait que nous nous occupions du transfert l'année prochaine! Nous avons refusé en leur disant même d'anticiper ! Il nous reste moins d’un an et il faut travailler. La directrice n’a pas voulu nous entendre ! Nous étions obligés de mener des actions. A plusieurs reprises, nous sommes restés devant le portail afin d'obtenir le listing des salariés à déplacer. Dès qu'il y a un transfert de personnel, la direction est censée réunir les partenaires sociaux dans les instances comme les comités d’entreprises et autres,  pour justement les avertir de leur transfert vers une autre structure ou autre société. Par exemple, par le passé, nous sommes passés de Véolia à Star Pacifique. Et là, nous nous sommes aperçus que ce n’était pas le cas car la direction a voulu faire à sa sauce. Nous avons proposé à nos camarades de récupérer cette liste auprès de la direction. Mais cette dernière a refusé ! C'est du n’importe quoi ! Suite à cela, nous avons eu une rencontre à la DTE par rapport à une certaine liste où la direction n’a pas voulu nous écouter ! Mais nous avons tout fait pour revenir sur la liste principale c’est-à-dire sur les transferts des personnes. Et parmi celles-ci, il y avait des personnes inaptes, n’ayant plus de permis ou qui ne figuraient même plus parmi les salariés de la Star Pacifique ! Mais leurs noms apparaissaient toujours! Pour avoir les idées claires, nous avions demandé à rencontrer notre futur repreneur c’est-à-dire Caléco Environnement qui n’a pas hésité à nous fournir la liste des O.M (Ordures Ménagères), c’est-à-dire ceux qui travaillent réellement dans ce service. Cinquante-six personnes y figuraient. Parmi ce personnel des O.M, il y a une dizaine qui ne doit plus apparaître...car ils sont inaptes au travail pour une courte ou longue durée (1 an à 2 ans). Ces personnels concernés par l’inaptitude au travail doivent retourner au SMIT, en l’occurrence le médecin du travail. C’est donc Caléco Environnement qui nous a remis la bonne liste car notre direction actuelle ne l’avait pas fait, c’est regrettable ! »
  •  
  • Vous venez d’évoquer la situation du service O.M. Que deviennent les autres services ?
  • R.T. : « Les autres services sont le nettoiement et les déchet verts. Les appels d’offres ont été repoussés à deux fois. Caléco Environnement et la Star Pacifique ont répondu à cet appel d’offre. L’une a fait une proposition plus haute que la seconde, et par conséquent la mairie a relancé un appel d’offre. Le dépôt du dossier a été clôturé le 20 septembre. Nous sommes encore dans l’attente. A l’heure actuelle, nous ne savons pas où ils iront. Nous savons que Caléco Environnement souhaite reprendre tout le personnel de ces deux services. »
  •  
  • Que vous reste-t-il à faire avant le transfert définitif du personnel vers Caléco Environnement ?
  • R.T. : « Il nous reste à définir les personnes qui seraient dans cette liste. Celle-ci peut bouger à tout moment. Nous avons une date butoir où la Star Pacifique doit remettre le courrier dont  la liste arrêtée au prochain repreneur, notamment Caléco Environnement. Et la date interviendrait fin septembre. Il faut que cette liste convienne aux partenaires sociaux (Usoenc, F.O et d’autres syndicats). L’Ustke étant majoritaire, nous voulons garantir l’emploi de nos adhérents. En tous les cas, ils sont sûrs d’être transférés. Et pour ceux qui sont inaptes, nous voulons aussi garantir leurs emplois même si ils seront déclassés. »
  •  
  • 135 : c’est le nombre de salariés au sein de la Star Pacifique.
  • Cette société est composée de cinq services :
  • • Ordures ménagères (56 salariés)
  • • Nettoiement (58 salariés)
  • Conteneurisation (12 salariés)
  • • Déchets verts (6 salariés)
  • • Port d’apport volontaire dont le service des déchets industriels (5 salariés)
  •  
  • (*) : Lundi 26 septembre 2016
  • Photo archives USTKE (Combat Ouvrier). 28 avril 2016. Lire article paru le 28/04/2016. Mouvement de l'intersyndicale de Star Pacifique devant la mairie de Nouméa. 
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Le Réseau Sortir du Colonialisme demande l'abondon immédiat des poursuites contre Elie Domota

6 Juil 2017
  • Procès contre Elie Domota : abandon immédiat des poursuites !
  •  
  • Le Réseau Sortir du colonialisme affirme son soutien à Elie Domota, secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe...


> Lire la suite