jeudi 22 aoűt 2019

A Archives

Sarkozy et la politique internationale

,

Nous savons bien que d'un seul coup, le peu de positif dans la tradition francaise, c'est-a -dire d'opposition... la ligne d'opposition aux diktats du monde anglo-saxon serait immédiatement gommée. Ce serait l'alignement sur les valeurs militaristes les valeurs guerrières les valeurs d'alliance aveugle avec Israël, toutes ces valeurs qui ont conduit au chaos en Irak, en Afghanistan, en Palestine, en Somalie...etc.


Ce serait, parallèlement, la diabolisation agravée - c'est parfaitement annoncé - du monde arabe et islamique, et l'utilisation de tous les moyens pour imposer encore plus le modèle en cours qui est un modèle de domination et de prédation.


Alors se trouverait accru le nombre de ces humains que l'on peut qualifier d'"humains superflus" (pour reprendre l'expression d'Hannah Arendt), c'est-a -dire les réfugiés politiques et écologiques les victimes des guerres les victimes des pillages les chômeurs dans nos pays développés les immigrés pourchassés les étrangers suspectés de terrorisme sur leur simple origine...etc.


Et au lieu de contribuer a ce qui est une urgence, c'est-a -dire a réduire cette immense fracture humaine, l'alignement est annoncé sur la politique de Bush. Il n'y aura donc plus de ligne francaise a l'ONU, du coup le risque d'attentats contre la France sera accru, le droit international balayé comme le montre l'exemple de Guantanamo que Sarkozy s'est bien gardé de critiquer, et donc les espoirs sur lesquels on peut fonder une politique internationale renouvelée, qui sont des espoirs de démilitarisation du monde et de progrès d'un multilatéralisme démocratique entre tous les peuples ces espoirs la seront a coup sûr évanouis.


Le monde sera infiniment plus dangereux.


Ce sera la responsabilité, demain, des électeurs.


Paris le 5 mai 2007


Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Un premier coup d'arrĂŞt

6 Avril 2019
  • Les dérives autoritaires du gouvernement sanctionnées 
  •  
  • Le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision hier (*) en jugeant inconstitutionnelle l’une des mesures emblématique les plus contestée : les interdictions...


> Lire la suite