mardi 17 juillet 2018

A Appel à la mobilisation

Séminaire sur l'enseignement professionnel. Quels sont les enjeux de cet enseignement ?

  • L’USTKE tiendra un séminaire ce vendredi 06 juillet, avec la participation du Vice-Rectorat et la Direction de la Formation Professionnelle Continue (DFPC), à l’Université de Nouvelle-Calédonie (Salle A5), sur le thème :
  • ‘’ Les énormes enjeux en Nouvelle-Calédonie, de la Valorisation de l’enseignement professionnel, et du Conseil stratégique de l’emploi, de l’insertion, de la formation et de l’orientation professionnelle ’’
  •  
  • Chiffres et constats :
  •  
  • * S’agissant de la formation continue et de l’insertion professionnelle (DFPC) :
  • - Le taux de chômage s'est élevé à 11,6% en Nouvelle-Calédonie en 2017, soit 14.900 demandeurs d'emploi, et frappe trois fois plus les moins de 25 ans
  • - Bien qu'une politique de rattrapage en direction des populations kanak est en cours depuis 30 ans en Nouvelle-Calédonie, le taux de chômage des Kanaks reste élevé
  • - Le chômage des jeunes du pays frappe aussi bien le titulaire d'un CAP ou d'un BEP comme ‘’le plus haut diplômé’’ (Bac et Bac +)
  • - Sur 800 jeunes ayant été formés dans l’année (dispositifs DFPC), seuls 27% ont pu bénéficier d’un placement professionnel !
  •  
  • * S’agissant de l’enseignement professionnel (formation initiale), relevant du Vice-rectorat :
  • - Sur les 70.916 élèves et étudiants en 2017 (dont 30.970 dans le second degré et 4.796 étudiants), on dénombre 6.491 élèves qui suivent une enseignement professionnel (ALP, SEP, LP, IUT)
  • - Diplômes ‘’enseignement professionnel’’ délivrés en 2016 : 856 CAP, 1020 Bac Pro, 443 BTS, environ 200 Licence Pro
  • - A chaque rentrée scolaire, beaucoup de jeunes du pays (notamment des jeunes Kanak) ayant réussi leur bac techno ou pro, ne peuvent pas, faute de places, continuer en BTS, ou en licence pro (IUT)
  • - Les titulaires du bac pro, BTS ou Licence Pro, ne trouvant aucune suite favorable dans le marché local de l’emploi, grossissent le volet des ‘’Inactifs’’ (chômeurs + sans emploi)
  •  
  • Questions :
  •  
  • * Quelles perspectives pour la jeunesse du pays ‘’sur le bord de la route’’, ou ‘’en marge de la société’’ ?
  •  
  • * Est-ce notre projet éducatif et nos dispositifs de formation continue répondent-ils objectivement aux enjeux de notre pays ? Prennent-ils en compte les aspirations et réalités de notre jeunesse ?
  •  
  • * Pourquoi les jeunes quittent-ils l’école, ou/et abandonnent-ils la formation, et ‘’disparaissent des radars institutionnels’’ ?
  •  
  • * Pourquoi cette inadéquation entre les offres de formation et les objectifs attendus, voire les attentes légitimes de la jeunesse du pays en termes d’emploi et d’insertion professionnelle et sociale ?
  •  
  • Evidences :
  •  
  • * La formation donne pleinement ‘’du sens’’ au jeune du pays pour son projet ou son parcours de vie
  •  
  • * Le Rééquilibrage en faveur des jeunes Kanak par le biais de la formation, est un vecteur de justice et de cohésion sociales
  •  
  • * La formation permet de ‘’placer en orbite’’ des jeunes, pour devenir à terme, des ‘’bâtisseurs’’ de la société de demain
  •  
  • Vu que le plan de valorisation de l’enseignement professionnel (Vice-Rectorat) et la nouvelle orientation de la formation professionnelle continue (DFPC) doivent entrainer des innovations profondes en termes d’offres de formation, de gouvernance, de stratégie de financement, et de mutualisation pédagogique,
  •  
  • Vu les énormes enjeux sociaux, économiques et sociétaux, découlant de ces deux gros chantiers ‘’pays’’,
  •  
  • Ce séminaire – piloté et animé par l’USTKE – se veut être un espace public d’écoute, d’informations, d’interrogations, d’échanges et de débats, et que des recommandations puissent émerger et être entendues, Car la société calédonienne en émancipation vers son devenir, a besoin de bien COMPRENDRE, CONTRIBUER, et ÊTRE ACTEUR du ‘’Comment seront nos enfants et nos jeunes demain ?’’
  •  
  • André Forest,
  • Président de l'USTKE
  •  
  •                                       -----------------------------------------------------------------------------
  • Programme détaillé de ce séminaire qui se tiendra à l'UNC dans la salle A5, ce vendredi 6 juillet 2018 :
  •  
  • * Dès 07H00 : Arrivée, petit déjeuner
  •  
  • * 08H00 : Coutume de bonjour, installation
  •  
  • * 08H15 : Introduction-cadrage de Jacques Hoïlané WABETE (USTKE)
  •                   * Constats, problématiques, enjeux
  •  
  • * 08H30 : Intervention de Christophe NOURY, Maître d’apprentissage ‘’boucher’’
  •                   * Un engagement au service de la formation des apprentis-bouchers
  •  
  • * 09H30 : Intervention de Philippe MARTIN, Directeur de la Formation Professionnelle Continue 
  •                   * Le Conseil stratégique de l’emploi, de l’insertion, de la formation et de l’orientation professionnelle
  •                   * La réforme de l’alternance
  •                   * La réforme des établissements publics de formation
  •  
  • * 11H00 : Intervention de Carine BLANC, Directrice du LP Pétro Attiti
  •                   * La mise en œuvre à la rentrée 2019 du projet de revalorisation
  •                     du bac professionnel dans 3 filières (Bois, Energétique et Service à la personne)
  •  
  • * 11H30 : Intervention de M. Jean-Charles RINGART-FLAMENT, Vice-Recteur, Directeur Général des
  •                  Enseignements
  •                  * Le Plan de Valorisation de l’enseignement professionnel
  •  
  • * 12H00 : DEJEUNER EN COMMUN
  •  
  • * 14H00 : Discussions, échanges, débat en assemblée plénière, recommandations
  •  
  • * 16H00 : Conclusions du séminaire par André FOREST, Président de l’USTKE
  •                  Coutume d’au-revoir
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Notre Organisation syndicale condamne avec fermeté le nouveau massacre des Palestiniens

19 Mai 2018
  • L’USTKE condamne avec fermeté le massacre de la population Palestinienne à la frontière de Gaza, perpétré dans l’après-midi du lundi 14 mai par l’armée de l’État israélien. Cinquante-deux (52) palestiniens...


> Lire la suite