dimanche 15 septembre 2019

C Communiqués de soutien

Collectif de St Louis

Collectif de St Louis

Pour la défense des droits

Fondamentaux et la lutte

Contre les discriminations

Communiqué 

Après la quinzaine de jeunes incarcérés au camp Est suite leurs arrestations dans leurs écoles respectives, les perquisitions « sauvages » orchestrées par les forces de l’ordre grand renfort de garde mobiles se poursuivent en ce moment même au sein de la tribu de St Louis.

Le colonialisme est de retour grâce son appareil judiciaire.

L’Etat colonial privilégie aujourd’hui sa politique « de terre brûlée » au détriment d’autres voies appropriées au processus des Accords de Nouméa. A peine éteinte l’affaire d’Aircal, qu’il en rallume une autre. Il n’y a pas, il n’y a jamais eu « d’Etat de droit » ici en Kanaky.

Nous n’avons toujours eu droit qu’ « un Etat voyou » qui décline un peu plus son identité aujourd’hui.

Nous, collectif de St Louis, dénonçons ces agressions coloniale, qui sous couvert d’opération judiciaire, bastonne une tribu entière pour le simple délit d’être kanak.

Peut-on encore dans ces conditions, parler de « destin commun ? » A qui doit profiter aujourd’hui le crime ? Car il ne s’agit ni plus ni moins que de tentative d’assassinat de l’Accord de Nouméa !

L’Etat est un tueur, il a du sang plein les mains. S’il peut continuer tuer des hommes, il ne tuera jamais un Peuple, encore moins une idée, l’élan général vers l’indépendance. Les leçons de l’histoire, il ne les a jamais retenu. Mais il est vrai aussi qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changeront jamais.

 

Le collectif

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Un premier coup d'arrêt

6 Avril 2019
  • Les dérives autoritaires du gouvernement sanctionnées 
  •  
  • Le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision hier (*) en jugeant inconstitutionnelle l’une des mesures emblématique les plus contestée : les interdictions...


> Lire la suite