jeudi 22 aot 2019

C Communiqués de soutien

Communiqué du NPA

Libérez les syndicalistes de l’USTKE

Lors du procès en appel Nouméa le 25 août des 26 syndicalistes de l’USTKE, le procureur a requis des peines encore plus lourdes qu’en première instance, demandant 15 mois de prison ferme contre le président de l’organisation Gérard Jodar pour entrave la circulation d’un aéronef.

Le tribunal a mis le jugement en délibéré pour le 15 septembre tout en prononçant le maintien en détention des militants.

Depuis plus de trois mois six responsables de l’USTKE croupissent dans les cellules surpeuplées du Camp Est, le seul camp pénitentiaire de cette colonie. Gérard Jodar est privé des visites de son épouse depuis qu’il a transmis au journal Libération des réponses écrites une interview, une décision arbitraire de la direction du centre, décision digne d’une dictature.

Le NPA dénonce la répression contre les militants syndicaux de l’USTKE et les procédures judiciaires dont ils sont victimes. Comme ce serait le cas en métropole pour des faits similaires, Gérard Jodar et ses camarades doivent être libérés sans délai.

Contre toutes les manœuvres de criminalisation de l’action syndicale en Nouvelle Calédonie, le NPA réaffirme sa solidarité avec les militants et dirigeants de l’USTKE et appelle participer toutes les initiatives de soutien.

Le 26 août 2009.

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Un premier coup d'arrêt

6 Avril 2019
  • Les dérives autoritaires du gouvernement sanctionnées 
  •  
  • Le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision hier (*) en jugeant inconstitutionnelle l’une des mesures emblématique les plus contestée : les interdictions...


> Lire la suite