vendredi 24 mars 2017

C Communiqués de soutien

Communiqué du Syndicat Libre Unité Action (SLUA)

Suite la décision politique d'emprisonner les syndicalistes de l'USTKE , le secrétaire général du Syndicat Libre Unité Action tient manifester publiquement son indignation face de tels actes visant remettre en cause les droits fondamentaux du syndicalisme libre, dans un pays de droit !

En effet, le pays se déscontruit, le pays est en recul et la seule réaction cette instant c'est la honte, la honte envers les partis indépendantistes et en particulier des autres mouvements syndicaux qui choisissent le silence et l'indifférence.

Ce qui est fait Gérard Jodar et ses amis, la justice fera demain l'encontre des autres syndicats.

C'est la raison pour laquelle, je refuse de cautionner cette décision prise par la justice car l'emprisonnement des syndicalistes existent uniquement dans les pays totalitaires !

Un bref rappel pour affirmer que les avancées sociales, toutes les avancées dans ce pays restent le fruit des combats menés par les syndicats.

Enfin emprisonner le syndicat, c'est confisquer la parole et le droit syndical ce que nous refusons avec force.

En conséquence, nous demandons l'ETAT, en qualité de 3ème partenaire de faire cesser cette escalade et de faire en sorte que la justice reste indépendante de ses décisions.

Nouméa, le 30 juin 2009

Rosine STREETERSecrétaire GénéralSyndicat Libre Unité Action

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Grève mondiale des femmes le 8 mars 2017

28 Fév 2017
  • Pour un 8 mars anti-patriarcal et anticapitaliste
  •  
  • Dans plus de 40 pays, nous sommes des milliers de femmes et d'organisations à préparer la première grève mondiale des femmes pour le 8 mars prochain, Journée Internationale des femmes...


> Lire la suite