dimanche 15 septembre 2019

C Communiqués de soutien

Communiqué d'un ancien d'Indochine

Cela a permis Jacques Lafleur de céder aux kanaks des mines qu’il a acquis gratuitement et en se faisant payer par les contribuables français plus de un milliard de francs CFP.Ayant soutenu Yann Céléné Uregei sur le plan extérieur, j’ai été obligé de m’écarter de tout et de me positionner en voie de garage.J’ai toujours considéré les signataires des accords de Matignon comme des traîtres la patrie kanake.J’ai vécu 17 ans et demi en Indochine et j’ai vécu des évènements incroyables. Pourquoi la guerre s’est-elle déclenchée ? Parce que le gouvernement français socialiste de l’époque était d’accord pour accorder aux indochinois une indépendance dans le cadre de la communauté française.Lorsque HO-CHI-MINH est venu en France pour signer les accords dits de FONTAINEBLEAU le gouvernement français voulait lui faire signer des accords complètement travestis (1947). HO-CHI-MINH a refusé de signer et a fait l’objet d’une tentative d’assassinat par les services secrets français.Il s’est réfugié in extremis l’Ambassade de l’URSS Paris. Les Russes l’ont pris sous leur protection et l’ont transféré Moscou. Ensuite direction pékin. Les communistes lui ont dit : vous désirez mettre les français dehors ? Pas de problème. On vous aidera. On vous fournira toutes les armes dont vous aurez besoin.C’est ainsi que Ho-Chi-Minh qui n’était pas du tout communiste l’est devenu. Et les français ont été jetés hors d’Indochine avec pertes et fracas. J’ai assisté de mes propres yeux aux atrocités perpétrées et commises par les français en Indochine sur des pauvres gens sans défense : assassinats, exécutions sommaires l’encontre de tous ceux qui étaient pour l’indépendance.Il y avait l bas aussi les fameuses milices comme en Nouvelle Calédonie pendant les évènements de 84.Les mêmes scénarios se sont renouvelés dans les autres territoires coloniaux au point que la lâcheté des français est devenue légendaire dans le monde.Et aujourd’hui c’est le tour du peuple kanak de subir. Les méthodes employées en Nouvelle Calédonie ne me surprennent pas les kanaks ne pourront plus supporter longtemps cette situation. Réintroduire l’affaire de la Nouvelle Calédonie l’ONU ? C’est impossible. Les donnes ont changé. Le FLNKS est discrédité sur le plan international. Il a perdu tous les appuis acquis par Yann Céléné Uregei dans le monde. La France a développé son influence dans le pacifique. (le péril jaune). Des pactes ont été signés avec les pays de la région. Australie et Nouvelle Zélande. La construction d’une base aéronavale est envisagée dans le Nord de la Nouvelle Calédonie. C’est pour dire…La justice française en Nouvelle Calédonie ? La majorité de magistrats sont des frères maçons. Il faut réduire au silence et détruire financièrement et moralement ceux qui ne sont pas d’accord avec les accords de Matignon signés sous l’égide de la franc-maçonnerie. C’est ce que l’on appelle l’ordre maçonnique agissant sous couvert de l’humanisme. Kanaks indépendantistes attendez vous au pire. La répression a repris a repris en Nouvelle Calédonie. Pas question d’un deuxième Guadeloupe aurait dit Sarkozy. Il faut museler les indépendantistes et frapper fort avant qu’il ne soit trop tard. Je ne suis pas anti-français mais je ne suis pas fier de l’être avec tout ce qui se passe sur le Territoire colonial de Nouvelle Calédonie.Nous en sommes aujourd’hui au cinquième gouvernement fantoche néo-colonial depuis les accords de Matignon ! Encore des négociations ?Attendons nous quand même des troubles graves et bien avant la date fatidique de 2014. Et des répressions terribles tous azimuts. Les Français sont connus pour ne pas tenir leurs engagements ou leur parole.Je souhaite bonne chance aux kanaks avec toutes les trahisons dont ils ont fait l’objet.

Nouméa, le 28 juillet 2009

Un ancien d’IndochineMarcel Besrest

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Un premier coup d'arrêt

6 Avril 2019
  • Les dérives autoritaires du gouvernement sanctionnées 
  •  
  • Le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision hier (*) en jugeant inconstitutionnelle l’une des mesures emblématique les plus contestée : les interdictions...


> Lire la suite