mercredi 26 juillet 2017

C Communiqués de soutien

Communiqués de soutien l'USTKE

Communiqué de la CGT

L’Etat français fait le choix de la matraque

Une fois encore, c’est par l’intimidation que l’Etat français tente de régler les conflits sociaux en Nouvelle Calédonie.Il est vrai que le Haut Commissaire de la République a peu d’estime pour les syndicalistes de l’USTKE qu’il qualifie publiquement de voyous et de bandits. Il n’a donc pas hésité ce jeudi envoyer les forces de l’ordre contre les militants de l’USTKE venus apporter leur soutien une salariée de la compagnie Air Calédonie menacée de licenciement.Selon les témoins, l’action de la police a été particulièrement violente et s’est soldée par l’arrestation des dirigeants de l’USTKE placés en garde vue.Force est de constater que cette tentative d’intimidation intervient quelques semaines après la progression des indépendantistes lors du scrutin du 10 mai dernier concernant les élections provinciales.La CGT tient dénoncer une nouvelle fois la répression inacceptable de l’Etat français et le coup de force propos de cette action syndicale, alors qu’auraient du s’ouvrir des négociations. Elle exige la libération immédiate des syndicalistes, ainsi que l’arrêt des poursuites judiciaires.La CGT apporte son soutien l’USTKE et assure les militants de l’USTKE emprisonnés, de son entière solidarité.

Montreuil, le 28 mai 2009

Déclaration d'Olivier Besancennot (NPA)

Libération immédiate des dirigeants de l’USTKE

Au cours d’une intervention syndicale l’aéroport Magenta de Nouméa jeudi matin localement, une grande partie de la direction de l’USTKE dont son président Gérard Jodar a été arrètée avec de nombreuses violences la clef.

Alors qu’il s’agit d’un conflit social portant sur un licenciement abusif, rien ne justifie une telle répression. L’accusation d’avoir posé une bombe dans un avion est un grossier mensonge qui ne trompe personne, c’est clairement la volonté de décapiter l’USTKE, premier syndicat du territoire.

Le NPA exige la libération immédiate de tous les syndicalistes.

Montreuil, le 28 mai 2009

Message de solidarité de Bernard Vivant

Chers camarades

J'ai pris connaissance par  l'intermédiaire de la CGT des nouvelles atteintes votre action syndicale. J’adresse ma totale solidarité Gérard et tous les militants qui sont poursuivis.Toutes mes amitiés ET BON COURAGE

Bernard VIVANT (ancien responsable de la CGT, ayant representé la conféderation vos Congrès)

 

Message de solidarité du Sud Télécom 35

Solidarité avec les camarades de l'USTKE

Dominique LeseigneurSecrétaire départemental de Sud Télécom 35

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Le Réseau Sortir du Colonialisme demande l'abondon immédiat des poursuites contre Elie Domota

6 Juil 2017
  • Procès contre Elie Domota : abandon immédiat des poursuites !
  •  
  • Le Réseau Sortir du colonialisme affirme son soutien à Elie Domota, secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe...


> Lire la suite