dimanche 19 novembre 2017

S Solidarités internationales

Colonialisme français en Guadeloupe

  • RASSEMBLEMENT SAMEDI 21 OCTOBRE 2017 A 18 H 30 DEVANT LE PALAIS DE LA MUTUALITE AN MÉMWA A KONBATAN POU KONTINYÉ NOURI LALIT
  •  
  • Samedi 21 Octobre 1801, à Pointe-à-Pitre, des officiers d’origine guadeloupéenne, avec à leur tête Joseph IGNACE, se soulèvent et arrêtent plusieurs chefs militaires français, dont le chef d’état major, SOULIERS.
  •  
  • Le 24 Octobre 1801, le capitaine LACROSSE, le représentant de la France, est emprisonné. Ainsi, dès novembre 1801, la Guadeloupe est dirigée politiquement, économiquement et administrativement par un Gouvernement guadeloupéen présidé par Magloire PELAGE.
  • Cette période prendra fin en mai 1802 quand les troupes de NAPOLEON débarquent en Guadeloupe pour rétablir l’esclavage. Ce Samedi 21 Octobre 2017, nous reviendrons sur cette page de notre histoire. KA KI PASÉ ? KI SANS ADAN LISTWA A PÈP GWADLOUP ?
  •  
  • Publié par la rédaction, le LKP lundi 16 octobre 2017
  •  
  • http://ugtg.org/article_2317.html
  •  
  • En solidiraté avec la commémoration qui a eu lieu le week-end du 21 octobre, l'USTKE apporte son soutien fraternel aux camarades de l'UGTG. 
  •  
  • Cela fait des siècles que nous sommes des hommes debouts capables de gérer notre pays !
  •  
  • "... Pendant que " nos ancêtres les gaulois " nous quêtent à l'entrée de nos écoles, le système capitaliste d'aliénation nous empoigne à la sortie. Nous saluons le travail de mémoire de nos camarades de l'UGTG. La lutte de nos anciens pour la liberté contre ceux qui prétendent la posséder, et qui s’en octroient le pouvoir d’attribution, ne peut être reléguer à la périphérie de l'histoire  ... "
  •  
  • Le Bureau confédéral de l'USTKE

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Catalogne : courage et détermination face au pouvoir centralisateur de Madrid

8 Nov 2017
  • Depuis le 1er octobre, la Catalogne, a « gagné le droit d'avoir un Etat indépendant sous la forme d'une République », a déclaré Carles Puigdemont, le chef du gouvernement catalan.
  • Donc depuis plus d’un mois, le peuple catalan est...


> Lire la suite