dimanche 19 novembre 2017

S Solidarités internationales

Délibéré du procès de Charly Lendo du 20 janvier 2015

Elie Domota, le secrétaire général de l'UGTG a adressé un courrier au début du mois de mars aux Organisations ouvrières, démocratiques et au Comité International Contre la Répression (CICR). L'UGTG remercie encore une fois de leurs soutiens et de leurs solidarités menés ces dernières semaines. Nous vous diffusons l'intégralité de la lettre où il évoque le délibéré rendu le 3 mars 2015. 

                                                                        Pointe-à-Pitre, le 05/03/15

                                                                        Aux Organisations ouvrières et démocratiques

                                                                        Au Comité International Contre la Répression

Chers camarades, chers amis,

Le mardi 3 mars, le tribunal de Pointe-à-Pitre a rendu sa décision relative à l’accident survenu dans la nuit du 20 au 21 février 2009. Charly Lendo a été relaxé pour les chefs d’inculpation d’homicide involontaire indirect, de coups et blessures indirects et de mise en danger  de la vie d’autrui. Lors de l’audience du 20 janvier, les avocats de Charly Lendo (Me Sarah Aristide, Me Roland Ezelin, Mes Patrice et Socrate Tacita avaient plaidé la relaxe ; relaxe également demandée par le procureur qui avait laissé à l’appréciation du tribunal, l’opportunité de poursuivre Charly Lendo pour entrave à la circulation. Aussi, le tribunal a décidé que Charly Lendo était coupable d’entrave à la circulation le 17 février 2009 mais qu’il était dispensé de peine. Cette décision confirme qu’il s’agissait d’un dossier monté de toutes pièces pour opposer deux familles vivant dans la même commune en diabolisant Charly Lendo et son syndicat UGTG pour mieux criminaliser l’action syndicale. Le procès du camarade Charly Lendo a fait l’objet d’une large mobilisation et d’une très grande solidarité tant sur le plan guadeloupéen qu’à l’échelle internationale, depuis plus de deux ans.

Ce sont des centaines de communiqués de soutien venus d’organisations et de personnalités de nombre de pays ou de régions de part le monde (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Caraïbe, Pacifique, Océan Indien, Europe). Ce sont des centaines d’interpellations qui ont été adressées à la Ministre de la justice notamment par les organisations de France. C’est la présence de plusieurs délégations au procès venues de Martinique, de France et d’Haïti. C’est aussi le meeting de soutien du 14 janvier à la Bourse du travail, organisée par le CICR. C’est la solidarité et la mobilisation des militants et des organisations de Guadeloupe venus très nombreux le 20 janvier dernier. Tous ces communiqués, toutes ces prises de positions, toute cette mobilisation et cette solidarité, ont très largement contribué à la relaxe de Charly Lendo et ont permis de faire entendre nos cris au-delà des limites de la Guadeloupe. La solidarité est un outil de lutte des Travailleurs et des Peuples. Vive la solidarité des Travailleurs et des Peules Vive la solidarité internationale ! Recevez chers camarades, chers amis, nos salutations militantes.

Le Secrétaire Général de l'UGTG

Elie Domota

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Catalogne : courage et détermination face au pouvoir centralisateur de Madrid

8 Nov 2017
  • Depuis le 1er octobre, la Catalogne, a « gagné le droit d'avoir un Etat indépendant sous la forme d'une République », a déclaré Carles Puigdemont, le chef du gouvernement catalan.
  • Donc depuis plus d’un mois, le peuple catalan est...


> Lire la suite