dimanche 19 novembre 2017

S Solidarités internationales

Du riz, des matériaux de construction, des cuves à eau pour la population sinistrée du Vanuatu

L’Ustke peut s’appuyer sur une longue tradition de solidarité et d’expérience dans le domaine humanitaire, notamment à l’échelle régionale. Depuis trois mois, les membres de l’Association Mégamiouz avec l’aide de militants de notre Organisation ont lancé une grande opération de solidarité pour la population sinistrée du Vanuatu. Le cyclone Pam avait frappé durement plusieurs îles dans la nuit du 13 mars, de nombreuses zones sont à reconstruire. C’est ce pourquoi, nos responsables ont remis officiellement ce matin aux représentants du Consulat du Vanuatu et de la Croix-Rouge, les produits de leur appel à la solidarité.

Résultat : Vingt tonnes de riz, des matériaux de construction notamment six modules complets d’éléments de charpente et de toiture pour des structures en charpente métallique de 88 m2 chacune, en plus 6300 agglos de 15x20. Concernant la partie alimentaire, elle a été remise à la Croix-Rouge du Vanuatu qui va le distribuer aux populations nécessiteuses des îles toujours sinistrées et qui sont loin de l’île d’Efaté. Les matériaux de construction sont destinés à une ONG «  Pikinini Vanuatu  Association » qui va mettre sur pied trois écoles. Il aura fallu le bénéfice des ventes de la journée du 1er mai, un concert de solidarité,  quatre journées de bingo, et un week-end de pétanque et sans compter la tombola américaine pour rassembler les fonds nécessaires pour l’achat des matériaux de construction et du riz en très grande quantité.  

« C’est une fierté d’exprimer fortement notre solidarité kanak vis-à-vis d’un pays mélanésien qui a été fortement touché par le cyclone Pam. On ne pouvait pas rester insensible à cela. Cette solidarité s’est déjà exprimée sur d’autres champs, notamment dans le domaine politique. A travers Walter Lini avec le Vanu’aku Pati qui a tissé des liens entre les peuples de la Mélanésie. Ce qui fait qu’aujourd’hui, le combat du peuple kanak est aussi porté par les structures du Vanuatu. Le groupe de Fer de Lance Mélanésien en est l’exemple de cette solidarité tissée au fil des années », a exprimé André Forest, 1er vice-président de l’Ustke. « Cette catastrophe est la conséquence de la dérèglementation du climat par rapport à nos écosystèmes. Le cyclone Pam culminant avec une force 5, a démontré que l’on a des phénomènes de plus en plus violents qui touchent notre région par le biais du réchauffement climatique. Il va falloir se pencher sérieusement sur les problématiques du climat touchant le Pacifique », a-t-il lancé en alertant les politiques locaux qui vont sûrement participer à la conférence sur le climat organisé en France en fin d’année.

« J’exprime là la volonté, ce qui a dans le cœur et dans la tête de tous les militants, les responsables de l’Ustke qui sont là. Je voudrai avoir une pensée pour Frank Apock. Il aurait été là avec nous aujourd’hui. Il a inspiré ce mouvement de solidarité. Au jour le jour, il suivait les premières activités de mobilisation. Il s’était proposé le 1er pour accompagner la délégation qui partirait en fin de semaine au Vanuatu pour l’acheminement du matériel », a souligné Hnalaïne Uregei à la tête de l’Association Mégamiouz. « Si on a fait tout ça, c’est pour tout le travail, les bienfaits de Franck. Pour son engagement extraordinaire, son militantisme. Au travers de Franck, ce sont tous les vieux, les camarades du Vanuatu qui ont lutté avec nous, qui sont venus se syndiquer, qui ont travaillé avec nous », a-t-il rappelé en marquant le dévouement de Franck pour sa grande famille syndicale. « C’est le plus bel hommage que l’on peut lui rendre, c’est qu’on se mobilise pour le pays de ses ancêtres », a-t-il conclu en remerciant chaleureusement les militants, les responsables des fédérations.

Sur la concrétisation de cet élan de solidarité au gouvernement du Vanuatu, Philip Timothy, président d’honneur du conseil des chefs du Vanuatu en Nouvelle-Calédonie a répondu : « C’est une grande émotion pour nous. Ce qu’a fait l’Ustke, c’est grand ! Un grand merci à l’Ustke ! ». Une pensée pour son neveu. « Franck Apock, il fait parti de la communauté d’Ambrym. C’est un des descendants de la grande chefferie d’Ambrym. Le jour où il a fermé les yeux, on a eu beaucoup de messages de condoléances, de soutien venant du Nord, des Iles, de la province Sud. C’est grâce à l’Ustke qu’il a beaucoup avancé dans son travail. »

Un affrètement conjoint (Croix-Rouge et Ustke) d'une barge de 700 tonnes de la société Maï portant des matériaux de construction, du riz, des cuves à eaux. Jacqueline Johnston, présidente de la Croix-Rouge de N-C est revenue sur cette mobilisation : « Ils nous ont demandé de nous occuper de la distribution du riz. Donc ce riz va partir à la Croix-Rouge du Vanuatu. De notre côté, nous avons mis à bord 6 cuves à eau qui avaient été offerts par la société Sorocal qui partent aujourd’hui sur une barge de Jules Maï ». Dans l’urgence, les calédoniens ont répondu à l’appel de solidarité en mars dernier. A présent, c’est dans la continuité qu’il faut leur apporter de l’aide. « Ce deuxième temps est important, il faut continuer à les aider au moins pendant un an. Du riz et des matériaux de construction, c’est ce qu’il faut. Grâce à l’argent récolté par la Croix-Rouge, nous allons pouvoir reconstruire des écoles sur Tanna et Efaté ».

Une petite collation a été offerte aux invités, aux représentants des fédérations et des secteurs présents à cette cérémonie de remise de dons.

 

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Catalogne : courage et détermination face au pouvoir centralisateur de Madrid

8 Nov 2017
  • Depuis le 1er octobre, la Catalogne, a « gagné le droit d'avoir un Etat indépendant sous la forme d'une République », a déclaré Carles Puigdemont, le chef du gouvernement catalan.
  • Donc depuis plus d’un mois, le peuple catalan est...


> Lire la suite