mardi 26 septembre 2017

S Solidarités internationales

Le Réseau Sortir du Colonialisme demande l'abondon immédiat des poursuites contre Elie Domota

  • Procès contre Elie Domota : abandon immédiat des poursuites !
  •  
  • Le Réseau Sortir du colonialisme affirme son soutien à Elie Domota, secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe (UGTG), convoqué au tribunal de Pointe-à-Pitre le 6 juillet mai 2017 à la suite d’une plainte déposée par un cadre dirigeant de BMW, propriété́ du président du Medef Guadeloupe.
  •  
  • A travers cette plainte, le harcèlement des syndicalistes anticolonialistes et la multiplication des procès visant l’UGTG depuis de nombreuses années, l’Etat colonial veut en finir avec la résistance et les droits du peuple guadeloupéen affirmé depuis  la grève générale de 44 jours en 2009 animé par le LKP et son  porte parole Elie Domota.
  •  
  • Cinquante ans après le massacre des guadeloupéens à Pointe-à-Pitre, en Mai 67, le gouvernement Macron – Philippe, dans la continuité de ses prédécesseurs, s’acharne contre les syndicalistes guadeloupéens. Deux mois après la victoire du peuple guyanais face à l’État français, un avant le référendum sur l’autodétermination du peuple Kanak, il veut empêcher que dans les colonies françaises appelées  « Collectivités D’Outre Mer », se lève le vent de la révolte contre la pauvreté, le chômage de masse, la situation coloniale. Macron "avait insulté le 1er juin le peuple comorien au sujet des embarcations sur lesquelles périssent de nombreux migrants comoriens tentant de rejoindre Mayotte : « Le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien, c’est différent », Pour lui , il y a ceux qui réussissent et les autres «  qui ne sont rien ». Nous ne sommes rien, soyons tout, demandons notre liberté et notre droit lui répondent le peuple guadeloupéen et les peuples des terriotires encore colonisés par la France."
  •  
  • - abandon immédiat des poursuites contre Elie Domota, le secrétaire général de l’UGTG,
  •  
  • - aucune sanction contre les militants de l’UGTG BMW,
  •  
  • - réintégration du délégué BMW et des militants UGTG chassés par la direction du groupe.
  •  
  • Vérité, justice et réparation pour le crime d’Etat de Mai 67.
  •  
  • Paris, le 5 juillet  2017. 
  •  
  • (Source : Communiqué de presse du Réseau Sortir du Colonialisme)

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Solidarité avec les travailleurs et les peuples touchés par le cyclone Irma

11 Sept 2017
  • Les Organisations CGTG, FO,UNSA, SUDPTT GWA, UGTG, KDLO, DLONOWBASTE, TRAVAYE E PEYIZAN, SPEG, MOUVMAN NONM, LKP, DOUBOUT POU DLO AN NOU, SPA :
  •  
  • - Apportent leur pleine et entière solidarité aux Travailleurs et aux Peuples de l’ensemble des
  • îles...


> Lire la suite