vendredi 31 mars 2017

I International

Ban Ki-Moon appelle la communauté internationale à finaliser le processus de décolonisation

Alors que 2015 marque le cinquantième anniversaire de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé hier * à finaliser le processus de décolonisation, dont l'accompagnement figure parmi les mandats historiques de l'Organisation. « Le succès de nos efforts continue de dépendre de la volonté politique de toutes les parties concernées », a déclaré M. Ban dans un discours prononcé à l'ouverture de la session annuelle du « Comité spécial des Vingt-Quatre », le surnom donné au Comité spécial des Nations Unies chargé d'étudier la situation concernant l'application de la Déclaration sur l'octroi de l'indépendance aux pays et aux peuples coloniaux. « Tout au long de l'année 2014, le Comité a entrepris des initiatives importantes pour poursuivre ses travaux sur la décolonisation », a poursuivi le chef de l'ONU, se félicitant notamment de la Mission dépêchée par le Comité en mars 2014 dans l'un des Territoires non autonomes inscrits au processus de décolonisation de l'ONU, la Nouvelle-Calédonie, qui dépend de la Puissance administrante française. On dénombre à l'heure actuelle 17 Territoires non autonomes à travers le monde relevant de la compétence du Comité spécial des Vingt-Quatre : le Sahara occidental, Anguilla, les Bermudes, les Îles Caïmans, les Îles Falkland (Malvinas), les Îles Turques-et-Caïques, les Îles Vierges américaines, les Îles Vierges britanniques, Montserrat, Sainte-Hélène, Gibraltar, Guam, la Nouvelle-Calédonie, les Îles Pitcairn, la Polynésie française, les Samoa américaines et Tokélaou. Ces 17 Territoires non autonomes dépendent de quatre Puissances administrantes au total : le Royaume-Uni, les Etats-Unis, la France et la Nouvelle-Zélande. « Les cycles de dialogues qui ont été lancés en 2013 entre le Bureau du Comité et chacune des quatre Puissances administrantes, ainsi que diverses autres parties prenantes, ont été reconduits avec succès l'an dernier », a également salué M. Ban, notant avec satisfaction le climat de coopération fructueux instauré entre le Comité, les Puissances administrantes et les Territoires non autonomes. « Saisissons cet élan positif et plaçons la décolonisation au sommet de l'ordre du jour », a déclaré le secrétaire général, tout en renouvelant son soutien au Comité spécial de la décolonisation. Rappelant les principes de la Charte des Nations Unies, M. Ban a appelé la communauté internationale à se saisir de la question du droit des peuples à l'autodétermination afin de trouver les moyens de mener à son terme le processus de décolonisation.

* Jeudi 19 février 2015

(Sources : UNNews@un.org)

Suivez-les aussi sur Facebook (http://www.facebook.com/Centre.Actualites.ONU) et Twitter (http://twitter.co/CentreActuONU). Pour plus d'informations, veuillez consulter le site du Centre d'actualités de l'ONU: http://www.un.org/french/newscentre/ Pour accéder à l'édition du jour au format PDF: http://www.un.org/apps/newsFr/archive.asp

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Fè pou fè, fouté fè !

27 Mars 2017
  • Un mouvement social très puissant secoue la Guyane depuis plusieurs semaines et une nouvelle fois la société française tout entière politiques de tous bords, médias et société civile sont bouche cousue afin de tenter par la...


> Lire la suite