mardi 26 mai 2020

A Actualité syndicale

André Forest prend la tête de l’USTKE

Le XVème Congrès s’est achevé ce samedi à Wé sur l’île de Lifou. Après deux jours de débats, les militants ont officialisé la nomination d’André Forest, à la tête de l’USTKE. Successeur de Marie-Pierre Goyetche, cet homme de terrain a grandement participé à la création de notre Organisation. Un nouveau président qui prône comme feuille de route la continuité avec ses prédécesseurs. Sans surprise André Forest prend la tête de l’USTKE. Le président du Collège Honoraire, Louis Kotra Uregei, a lui-même, annoncé tour à tour les membres du nouveau bureau. Ovationné par l’ensemble des congressistes. Les travaux se sont achevés ce samedi en soirée dans le faré de l’hôtel de la Province des îles. En amont de la présentation du nouveau bureau, Marie-Pierre Goyetche, présidente sortante de l’USTKE a remercié notre Organisation par un geste de coutume. « J’ai eu le privilège d’avoir été nommée à la présidence de l’USTKE pendant deux mandatures », souligne t-elle. « Notre alternative politique à travers le Parti Travailliste a fait qu’en mai 2014, j’ai été appelé à d’autres fonctions en tant qu’élue de la Province sud et élue du Congrès. »

Elle tient à remercier longuement l’ensemble des adhérents. « Pendant toutes ces années, on a travaillé ensemble et en étroite concertation. Aujourd’hui, je vous encourage », admet la présidente sortante, « je suis très émue de passer la main à un homme avec qui j’ai beaucoup travaillé et qui fait parti de l’USTKE depuis sa création. Nous devons ainsi continuer le combat pour l’émancipation de notre pays. » André Forest, le nouveau président de l’USTKE, très ému de cette nouvelle nomination. Il rend un vibrant hommage à sa grande sœur décédée récemment avec qui il aurait aimé partager ce moment de joie. Ce décès l’a rendu indécis durant ces deux dernières semaines. Toutefois, il a choisi de poursuivre le combat avec les nouveaux défis qui l’attendent.

Pour le nouveau président de l’USTKE, la feuille de route est toute tracée à travers l’ensemble des motions adoptées lors de ce XVème Congrès de Wé/Lifou. « Les revendications de notre Organisation sont toujours d’actualité », indique t-il, « pendant ces deux jours, nous avons parlé de beaucoup de sujets comme le rééquilibrage. C’est un grand chantier ». Notre Organisation a proposé une journée d’action. « Il faut que les choses s’accélèrent pour amener les kanak aux postes à responsabilités », insiste le nouveau président, « par la suite les questions économiques vont se suivre comme la problématique sur le nickel. Le Bureau Confédéral se propose d’organiser un séminaire sur le sujet avec des experts et les opérateurs miniers. L’objectif est de trouver ensemble des solutions ». Autres motions adoptées à l’occasion de ce Congrès, les militants de notre organisation prévoient de se pencher sur le projet éducatif de l’Ecole en Nouvelle-Calédonie. Ce travail se fera en étroite collaboration avec le Bureau Confédéral comme la question de la formation, qui est également liée à un véritable besoin du pays. A l’issue de ce XVème Congrès de l’USTKE, André Forest a affiché son intention d’être présent pour relever l’ensemble des défis. « Nous miserons sur une coordination simplifiée pour une meilleure prise de décision » insiste le nouveau président. Et de finir en disant que « le combat de l’USTKE doit surtout se rapprocher vers la perspective d’Indépendance ».  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Solidarité avec la CGT et le front syndical contre la réforme des retraites et pour son retrait

26 Déc 2019
  • Les 2 grandes mobilisations sur le dossier des retraites, celle du 5 décembre et celle du 17 décembre2019 ont démontré que des millions de salarié-es- du privé comme du public - refusent cette retraite avec son système universel à points,...


> Lire la suite