mardi 25 juillet 2017

A Actualité politique

Communiqué de presse du Parti Travailliste

Suite à la réunion hebdomadaire de sa Coordination Administrative et Politique, le Parti Travailliste tient à faire connaître  à nouveau sa position déjà exprimée lors de sa dernière conférence de presse, sur le problème de l'autorisation d'exportations de minerais de nickel vers la Chine : 

1. Compte tenu de la perte non négligeable de volumes que connaissent les exportations de minerais de nickel vers les clients traditionnels ainsi que les pertes générées par la crise mondiale du nickel - stocks considérables et chute des cours - le Parti Travailliste estime primordiale pour la profession en général et le maintien de l'emploi en particulier dans le secteur, que le principe d'autorisation d'exportation puisse être adopté par le gouvernement.

2. Ce principe d'autorisation peut-être provisoire et limité en volume, voire renouvelable par petites quantités, cela afin d'une part que le volume global d'exportations temporaires, puisse compenser les pertes constatées et que d'autre part, le pays garde un contrôle sur ces exportations dont chacun s'accorde à reconnaître la nécessité à court terme d'un arrêt sauf alimenter nos projets métallurgiques off-shore existant ou à venir.

Le Parti Travailliste ne relève pas dans ce positionnement, de risque quelconque pour la stratégie minière et n'appelle donc pas à soutenir la mobilisation prônée par le comité de défense de la doctrine minière.

La réponse à ce problème est d'ordre pragmatique et non dogmatique surtout s'il s'agit de manipulation de l'opinion de la part de ceux qui dans le passé sont restés les bras croisés quand d'autres engagaient le bras de fer pour l'échange des massifs miniers et créaient de dresser des militants non seulement contre d'autres militants indépendantistes mais aussi contre les petits rouleurs engagés dans leurs syndicats.

D'autres combats avaient une importance essentielle pour lesquelles il fallait se mobiliser, entre autres pour ne citer que ceux-là :

- Pour le drapeau Kanak

- Contre les flux migratoires

- Pour la défense et la promotion réelle de l'emploi local chaque jour contournées par une loi complètement inadaptée

- Pour des listes électorales sincères

- Des transferts de compétences bidons

Les vertueux de la doctrine minière ont été complètement absents dans la défense de ces questions qui marquent l'échec de l'Accord de Nouméa. 

Pour le Parti Travailliste

Le Président,

Louis Kotra Uregei

(NDLR : communiqué de presse paru le 24 septembre 2015)

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Le Réseau Sortir du Colonialisme demande l'abondon immédiat des poursuites contre Elie Domota

6 Juil 2017
  • Procès contre Elie Domota : abandon immédiat des poursuites !
  •  
  • Le Réseau Sortir du colonialisme affirme son soutien à Elie Domota, secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe...


> Lire la suite