samedi 27 mai 2017

A Actualité politique

Les motions adpotées au VIIème congrès du Parti Travailliste

  • Les motions adoptées au VIIème Congrès du Parti Travailliste, à Nouméa Vallée-du-Tir, Drubea-Kapumë/Kanaky, les 18-19-20 novembre 2016
  •  
  • A/ Sur le bilan de l’Accord de Nouméa
  •  
  • 1/ Economie
  •  
  • a/ Sur le devenir de KNS
  • * Considérant la conjoncture économique mondiale morose liée à un cours du nickel, historiquement à son niveau le plus bas,
  • * Considérant l’impact de l’Usine du Nord en termes d’emplois et de rééquilibrage,
  • * Considérant que l’Usine du Nord est un Acquis du combat politique pour une émancipation économique,
  • * Considérant que les choix techniques des opérateurs successifs ont contribué à l’échec dans lequel se trouve l’Usine de Vavouto,
  • * Considérant que l’Exécutif de l’Institution provinciale Nord porte une part de responsabilités dans cet échec,
  • Le VIIème Congrès du Parti Travailliste réuni à la Vallée du Tir, les 18, 19 et 20 Novembre 2016, se positionne pleinement à :
  • - tout mettre en œuvre pour maintenir l’activité de l’Usine du Nord,
  • - s’interroger sur la capacité de l’opérateur Glencore à consolider et à pérenniser l’outil KNS,
  • - interpeller le pouvoir politique de la Province Nord sur leur stratégie face à cette situation nouvelle.
  •  
  • b/ Activité minière en Nouvelle-Calédonie
  • * Considérant que l’activité minière calédonienne est considérablement impactée par cette crise sans précédent, alors qu’elle constitue une ressource primordiale pour l’ensemble des sociétés minières en Nouvelle-Calédonie,
  • * Considérant que le prix du minerai est à son niveau le plus bas,
  • * Considérant la menace permanente sur les emplois directs et indirects,
  • * Considérant que les sociétés minières n’investissent plus sur les moyens de production permettant d’assurer les emplois existants,
  • Le VIIème Congrès du Parti Travailliste réuni à la vallée du Tir, les 18 - 19 et 20 novembre 2016 se positionne pleinement pour :
  • - assurer l’exportation de 400 mille tonnes de minerai par an vers les fondeurs mondiaux,
  • - interpeller l’Etat dans sa responsabilité de tutelle coloniale, de mettre en œuvre tout moyen nécessaire pour soutenir les sociétés minières en difficulté.
  •  
  • 2/  Jeunesse
  • Réuni à son VIIème Congrès de Nouméa, les  18, 19 et 20 novembre 2016, le Parti Travailliste constate l’échec des politiques publiques envers la Jeunesse de Kanaky alors qu’elle représente un atout majeur pour la construction du pays.
  • Le Parti Travailliste déplore :
  • - que le projet éducatif ne soit adopté qu’à seulement deux ans de la fin de l’ADN
  • - que la Jeunesse Kanak soit exclue de l’emploi (flux migratoires)
  • - que la Jeunesse Kanak subisse nombre de discriminations, notamment celle au logement
  • - que l’absence de perspectives livre de plus en plus la Jeunesse Kanak aux addictions (cannabis, alcool, kava …)
  • - que les actions de révolte de la Jeunesse Kanak soient utilisées à des fins politiques par la droite coloniale, alors qu’elle se distingue par son silence lorsqu’il s’agit de jeunes européens qui se livrent à des exactions
  • Au vu de ces constats alarmants, le Parti Travailliste exige :
  • - que la Jeunesse soit respectée et mieux prise en considération dans les politiques ;
  • - qu’à tous les niveaux nécessaires, une structure dédiée soit mise en place rapidement et consultée sur toutes les décisions concernant la Jeunesse ;
  • - que les efforts déjà engagés par des structures ou par des volontaires en faveur de cette Jeunesse soient identifiés, reconnus et soutenus.
  • - la mise en place en urgence d’un plan d’actions concret ;
  • - que le « Plan Marshall » du Sénat Coutumier soit mis en œuvre rapidement !
  • Le Parti Travailliste sera vigilant dans la mise en œuvre de ces préconisations et se donnera les moyens d’agir en conséquence.
  •  
  • 3/ Identité kanak
  • Réuni les 18-19-20 novembre 2016 à Nouméa, le VIIème Congrès du PT, dresse un constat très négatif sur l’ADN qui affirme de manière solennelle que ‘’le Kanak est au centre du dispositif’’ : en effet, force est de constater que, durant les 30 ans de toute la période des accords politiques successifs, cette donnée essentielle pour les Kanak, seul peuple colonisé du pays, a été ignorée voire bafouée, dans le grand chantier de la construction du pays, sur le plan social, culturel, économique, et politique !
  • A 2 ans de ‘’la sortie’’, le Parti Travailliste affirme clairement que l’identité kanak, poteau central donc incontournable de la case du destin commun, n’apparait nullement dans ‘’le visage actuel du pays’’.
  • Par ailleurs, le Parti Travailliste déplore la lenteur du circuit administratif des institutions concernées, quant à la transmission et le traitement des lois du pays proposées par le Sénat Coutumier… Pour autant, le Parti Travailliste reconnaît et salue l’engagement du Sénat Coutumier, qui porte le chantier du Plan Marshall, autour de 3 axes : - la restructuration des chefferies kanak - le foncier - la Jeunesse, dont un ‘’Livre blanc’’ a été produit lors du Congrès annuel de la jeunesse kanak (édition de Yaté)
  • Enfin, le Parti Travailliste constate les limites du Sénat Coutumier, au niveau de sa capacité d’action, par rapport aux lourds défis sociétaux liés à l’identité kanak : le PT se prononce favorablement pour que le Sénat Coutumier soit doté de prérogatives étendues, lui permettant de mettre en œuvre des politiques se situant dans son périmètre d’action.
  •  
  • 4/ Alliance Scolaire
  • Le VIIème Congrès du Parti Travailliste, réuni à Nouméa, les 18, 19 et 20 novembre 2016, a invité et accordé un temps de parole au Président de l’EPKNC (Eglise Protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie).
  • Celui-ci a exprimé les remerciements au nom du Bureau Exécutif de l’EPKNC, puisque les thématiques des travaux du VIIème Congrès du PT sont totalement partagées par le ‘’Mot du Synode Général 2016’’, qui s’est tenu du 12 au 16 août 2016 à la paroisse de Tadine, consistoire de Nece, région de Nengone ; entre autres, le Synode Général de l’EPKNC de Tadine / Nengone :
  • - confirme sa vision, portée au Synode général de Goaru en 1979, de construction d’un pays souverain, réunissant l’ensemble des communautés autour du Peuple Kanak, poteau central de notre communauté plurielle en construction.
  • - déclare nécessaire de trouver les éléments de l’Unité, de Dialogue et de Paix pour permettre une accession partagée du pays à la pleine souveraineté sereine et réussie pour nos populations.
  • - reste vigilante et attentive aux préoccupations de sa jeunesse.
  • Les Congressistes ont également été sensibilisés par le Président de l’EPKNC, sur la situation extrêmement préoccupante que traverse actuellement l’Alliance Scolaire ! En effet, des menaces pèsent sur le fonctionnement, voire l’existence même de cette institution historique, qui doit ‘’rester un acteur du projet éducatif du pays’’.
  • Le VIIème Congrès du Parti Travailliste, réuni à Nouméa, les 18-19-20 novembre 2016 :
  • - salue la sagesse, la responsabilité et la vision de l’EPKNC dans sa contribution à créer et favoriser les conditions d’un ‘’construire et vivre ensemble’’ dans la perspective de la pleine souveraineté ;
  • - apporte son total soutien à l’Alliance Scolaire et, également à la FELP et la DDEC, afin que ces institutions historiques qui ont contribué grandement à l’émergence de Cadres du pays, puissent continuer à exercer pleinement leurs missions. A cet effet, le VIIème Congrès du PT demande à l’USTKE qui suit actuellement le traitement et l’évolution du dossier de l’ASEE, de poursuivre ce soutien jusqu’à son aboutissement. Cette demande s’adresse également aux autres syndicats présents dans l’enseignement privé.
  •  
  • B/ Sur la sortie de l’Accord de Nouméa
  •  
  • 1/ Référendum et listes électorales
  • Considérant que :
  • - le référendum de 2018 concerne en premier lieu le peuple colonisé,
  • - lors du dernier comité des signataires, le Peuple Kanak a été mis au même rang que tous ceux qui ont la nationalité française.
  • Réuni à son VIIème Congrès à Nouméa/Vallée du Tir les 18, 19 et 20 novembre 2016, le Parti Travailliste déclare :
  • - que l’inscription automatique et sans condition des kanak de statut coutumier ou non, constitue le préalable à sa participation au Référendum d’Autodétermination de 2018,
  • - refuse tout nouvel accord politique.
  •  
  • 2/ Le RIN (Rassemblement Indépendantiste et Nationaliste)
  • Considérant que :
  • - le Parti Travailliste poursuit sa démarche unitaire pour gagner 2018,
  • - le RIN a su transcender les divergences pour poursuivre l’Unité.
  • Réuni à son VIIème Congrès à Nouméa/Vallée du Tir les 18, 19 et 20 novembre 2016, le Parti Travailliste :
  • - réaffirme son engagement dans le RIN,
  • - recommande au RIN de poursuivre le travail entrepris dans la sincérité réciproque.
  •  
  • 3/ Elections présidentielles et législatives
  • Considérant que :
  • - l’Etat Français poursuit son déni colonial,
  • - 2018, c’est Notre Rendez Vous avec l’Histoire.
  • Réuni à son VIIème Congrès à Nouméa/Vallée du Tir les 18, 19 et 20 novembre 2016, le Parti Travailliste décide de ne pas participer à ces 2 élections.
  •  
  • 4/ L’après 2018
  • - Réactualisation du projet de constitution de Kanaky, déposé le 18 octobre 1987 à l’ONU,
  • - Proposition de soumettre ce travail à tous les Comités communaux du Parti Travailliste (Com Com),
  • - Synthèse des travaux lors d’un prochain Directoire Politique.
  •  
  • Le Président du Parti Travailliste
  • Louis Kotra Uregei
  •  

  •  
  • BUREAU  POLITIQUE 2016-2017
  •  
  • Pôle Politique (POP)
  •  
  • Parti Travailliste de KANAKY
  • Président : Louis Kotra Uregei
  • Coordination régionale « Nord/Nord »
  • VP : Rock Doui
  • SG : Didier Tiavouane – Didyme Teinboueone
  • Coordination régionale « Nord/Ouest »
  • VP : Jano Poithily
  • SG : Donald Poygnegna –Raymond Sakila
  • Coordination régionale « Nord/Est/Sud »
  • VP : Pierre Kare
  • SG : Rachel Mevin
  • Coordination régionale « Nord/Est/Nord »
  • VP : Velin Porempoea
  • SG : /
  • Coordination régionale «Sud/Sud »
  • VP : Thierry Leberre (également SG au niveau du PAC/en charge de la jeunesse)
  • SG : Fidel Malalua (également SG au niveau du PAC en charge également de la logistique)
  • Coordination régionale « Sud/Nord »
  • VP : Marie-Pierre Goyetche
  • SG : Yvette Bouquet
  • Coordination Régionale « Iles »
  • VP : Obao Geihaze (Drehu-Toka)
  • SG : Donald Inea (Nengone) – Joël Konghouleux (Iaaï)
  • USTKE
  • Président (membre de droit) : André Forest
  •  
  • Pôle d’Animation et de Coordination (PAC)
  •  
  • Administratif et politique (en relation avec le Président)
  • SG : Jacques Hoïlané Wabete
  • SGA : Arlette Hnaié Hnawang
  • SGA : Yvette Wahécéné Kicine
  • Staff : Lucie Cunané Wadrawane – Vanessa Waifetra Luewadia
  • Finances
  • SG : Pascale Triphon
  • SGA : Marie-Chanel Mataila
  • Femmes
  • SG : Henriette Aaingo Streter
  • SGA : Suzanne Hanou
  • SGA : Nicole Konghouleux
  • Jeunesse
  • SGA : Jacques Baï Wamejonengo
  • SGA : Eric Punyia Meite
  • SGA : Emile Sameke
  • SGA : Hans Le Carrour
  • Logistique
  • SGA : Yvonne Wabete
  • SGA : Jean-Jacques Tindao
  • SGA : Gil Komedji 
  • Relations extérieures (en relation avec le Président)
  • SG : Rock Haocas
  • SGA : Sisawanaw Uregei
  • Correspondants : Yasmina Kherfi et René Renaudin (France), Antoine Xolue (Pacifique)
  • Communication / Médias
  • SG : Daniella Wawanabu
  • SGA : Gilles Hnada
  • SGA : Stéphanie Godet
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Le PCQ interpelle les autorités internationales sur le conflit en Syrie

12 Avril 2017
  • Au nom du comité exécutif central du PCQ (Parti Communiste du Québec), André Parizeau, le chef du PCQ communique sur leur position concernant le conflit en Syrie, le "bourbier syrien" qui devient un évènement très préoccupant...


> Lire la suite