mardi 30 mai 2017

A Actualité syndicale

Conflit Azur Santé : les négociations ont repris

  • D’après les derniers éléments obtenus, les discussions ont repris le lundi 19 septembre, faisant suite aux courriers envoyés par la Fédération des Commerces/USTKE à la direction d’Azur Santé et à la DPASS Sud. Une première rencontre à la date du vendredi 16 septembre, donc bien avant celle de ce début semaine a eu lieu entre le directeur de la DPASS Sud et nos représentants syndicaux. Ces derniers ont exposé le problème d’où la première médiation (*) qui a donc été enclenchée, en la présence des médiatrices du service des relations du travail (DTE NC), de la 1ère vice-présidente de notre Organisation, Mélanie Atapo, également en charge des conflits, du secrétaire général de la Fédération des Commerces & Divers, Rémy Léanga et de la directrice d’Azur Santé.
  • A savoir que le conflit proprement dit avec l’installation du piquet de grève a débuté le 30 août dernier devant la maison de retraite « Azur Santé » à Robinson. Donc près d’un mois que les grévistes campent sur leur position et ils dénoncent une sanction de trop, « le licenciement jugé radical ».  La directrice ne l’entend pas de cette oreille. Par contre ce qui est regrettable, c’est que le licenciement a été prononcé sans qu’il n’y ait de véritables sanctions intermédiaires. « Nous avons proposé qu’elle la reprenne avec un mois sans solde », a indiqué Mélanie Atapo mais cette piste a été refusée sans qu’il n’y ait une volonté de la part la directrice de revenir sur sa décision.
  • A l’heure actuelle, les négociations doivent reprendre dans le courant de la semaine prochaine, en espérant une issue possible de ce conflit  qui pourrait s’engager avec une ouverture de part et d’autre.
  •  
  • (*) : Lundi 19 septembre 2016

 

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Le PCQ interpelle les autorités internationales sur le conflit en Syrie

12 Avril 2017
  • Au nom du comité exécutif central du PCQ (Parti Communiste du Québec), André Parizeau, le chef du PCQ communique sur leur position concernant le conflit en Syrie, le "bourbier syrien" qui devient un évènement très préoccupant...


> Lire la suite