vendredi 15 novembre 2019

A Actualité syndicale

L'actu des Fédérations ... Industries, Mines, THT, BTP, Ports & Docks et Gens des Mers

  • Le conseil syndical de la Fédération des Industries & des Services et celui de la Fédération des Mines se sont tenus vendredi dernier à deux endroits distincts du pays, le premier à Koné et le second à Yaté.
  • Ces deux conseils syndicaux décentralisés permettent aux bureaux fédéraux d’aller à la rencontre des représentants des secteurs STKE dans les entreprises installées dans l'extrême Sud et dans le Nord.
  • Industrie. En introduisant la réunion, le secrétaire fédéral, Fidel Malalua est revenu sur plusieurs rappels : « le dernier conseil syndical du 9 août dernier ; l’importance des réunions statutaires de l’Organisation ; les responsabilités incombant au bureau fédéral, aux délégués syndicaux, au secrétaire général et à son bureau de section syndicale ; Le rééquilibrage kanak et la retraite, ces deux sujets représentent des enjeux majeurs en ce moment ». Informations. Au cours de cette rencontre où une vingtaine de personnes y étaient, il a été confirmé les dernières décisions du bureau « le planning de la permanence du bureau fédéral à la centrale syndicale où les secrétaires fédéraux occupent à nouveau le local. » Elle l’a été emménagée en vue de recevoir les délégués des secteurs tous les vendredis, jour de permanence. Une feuille d'information sera affichée au secrétariat de l'USTKE, ainsi que l’envoie d’un mobitag  sera communiqué au secrétaire fédéral Industrie concerné par la tenue de la permanence.  Les réunions de concertations pour les négociations de branches 2019 vont bientôt démarrer, et à ce titre un rendez-vous est programmé au vendredi 8 novembre au Conseil du Dialogue Social. Le plan de formation Industrie a été également évoqué tout comme la refonte de la Branche Industrie, « nous créerons une commission en interne et nous aurons une réunion avec la DTENC le 16 octobre », a indiqué le secrétaire fédéral. Activité fédérale. Pour commencer ce dernier trimestre, le bureau fédéral a organisé dimanche dernier une vente de barquettes de salades de poissons au Charley à la Vallée-du-Tir. « La recette de cette vente permettra de couvrir les prochaines dépenses engagées », a-t-on soulevé. Formation syndicale. Le secrétaire fédéral porte aussi la casquette de responsable de la formation syndicale au sein du Centre Confédérale d’Education Ouvrière, et il a insisté sur le fait de former surtout les adhérents des sections syndicales. Il en a profité pour indiquer les dates des prochains stages qui se dérouleront pour la plupart en province Nord : les 17 - 18 octobre - Stage de Base à Koné ; 4 novembre – Etre adhérent de l’Ustke à Koné ; les 5 - 6 novembre – NAO à Koné ; le 02 décembre –  La négociation collective à Nouméa. Politique. Un séminaire en préparation depuis quelques semaines au sein de ces deux structures, le Parti travailliste en collaboration avec l’Ustke organisent une rencontre politique où un débat animera, traitera ces trois thématiques : 1/ les fondamentaux de la lutte du peuple kanak au XXIème siècle ; 2/ Bilan des indépendantistes dans la mise en œuvre  des accords ; 3/ Quelles sont les sorties possibles qui se profilent de la mise en œuvre de cet ADN ? Décision confédérale. Des explications ont été données sur la décision du Bureau confédéral de ne pas s'être rendu à la conférence économique et sociale organisée par le président du gouvernement à Paris, le mercredi 9 octobre à la veille des Comités des Signataires.(voir communiqué du Bureau confédéral paru le  lundi 07 octobre 2019)
  • Avant la fin de cette année, le bureau fédéral réunira ses délégués syndicaux et ses représentants le vendredi 6 décembre à Nouméa, « pour leur dernière rencontre de l’année qui prendra la forme d’une assemblée générale », selon le secrétaire fédéral.  En conséquence, un bilan des activités sera fourni à ce moment-là, et les délégués en profiteront pour partager un repas convivial et fraternel.
  •                                                                         ---------------------------------------------------
  • Conseil syndical de la Fédération des Mines, de la Métallurgie & des Carrières USTKE ...
  • Vendredi 11 octobre 2019. Plus d’une trentaine de participants au conseil syndical de la Fédération des Mines, de la Métallurgie & des Carrières. Après Houaïlou, il y a quelques semaines, c’est au tour aux habitants de Touaourou d’accueillir la délégation venue de tout le pays pour assister à cette réunion statutaire.
  • Les quatre accords de STKE/NMC (Nickel Mining Corporation). Une tournée d'information pour expliquer ces quatre accords à Poya, Nakéty, Ouaco, Kouaoua et Nouméa, et dont la section STKE/NMC a pris à bras le corps pour défendre les intérêts de ses adhérents. Une section syndicale conduite par son chef de file, Bertin Boéré, délégué syndical STKE/NMC à Nouméa. Quels sont ces quatre accords validés en interne ? La négociation annuelle obligatoire (NAO) qui a été revue à la hausse, soit 2% d’augmentation pour l’ensemble du personnel. La revalorisation de la grille salariale. « C’est un travail assez lourd à porter. Il aura fallu 16 réunions pour revoir la classification, les grades, les fiches de postes des salariés », concède Antonio Néwédou, 2ème secrétaire fédéral adjoint en charge de cette fédération. La charte sociale régit le travail syndical fait à l’intérieur de cette société. Autrement dit, c’est une sorte de règlement interne encadrant l’activité syndicale. La prime de performance a été également obtenue ; « pour les trois derniers acquis, ce sont des points qui ont été soulevés il y a 10 ans par la section syndicale STKE et ils sont à présent actés par la direction. En tous les cas, la section STKE/NMC a été une force de propositions à chaque négociation », a relevé Antonio Néwédou. « Nous avons eu beaucoup de retours positifs par rapport aux informations données sur le terrain, et même des adhérents des autres syndicats représentatifs », a souligné Bertin Boéré. Ce travail a pu se faire avec les conseils avisés du cabinet d’expertise Sécafi Alpha. Dernièrement, une rencontre s’est faite avec les membres du conseil d’administration et la SOFINORD concernant les limites de la tribu de Kua situé à Kouaoua qui se chevauche avec la commune de Houaïlou.
  • Le contentieux suite aux élections professionnelles à SAS Goro Mines. Aux dernières élections professionnelles, l’Ustke a remporté tous les sièges que ce soit pour le comité d’entreprises (4/4) et délégué du personnel (3/3). Par rapport à ce résultat encourageant, un recours a été déposé par la Cogetra pour l’annulation des votes. Le dossier est en cours d’instruction. L’Ustke a rendez-vous au tribunal de première instance le 29 octobre à ce sujet.
  • Conflit SRTH (Société de Roulage de Thiévahy). Un cahier de revendications a été déposé le 30 septembre dernier et suite à ce dépôt dans la foulée, un mouvement de grève a été conduit le 2 octobre par la section syndicale STKE. « Cette mobilisation a été bien suivie », a-t-on indiqué. Dans l’après-midi même des négociations ont permis d’obtenir la suspension de cette grève à condition que les points soulevés dans le cahier de revendications soient traités d’ici la fin de l’année (grille salariale, le 13ème mois, la réorganisation du travail une troisième équipe, les intempéries, les primes diverses).
  • STKE/SLN Thio. Ils ont fait leur conseil syndical à Ouroué dernièrement. Ce qu’il en ressort de cette instance : «  il y a un avenant en vue avec les autres syndicats pour améliorer l’accord sur les 147 heures par mois  (horaire, transport, hébergement)». A ce titre, l’Ustke avait signé un constat de désaccord à la suite de la grève de trois mois en début d’année (janvier à mars).
  • Les résultats des élections professionnelles de Vale NC. Concernant le comité d’entreprise. Collège Ouvrier : l’Ustke obtient 1 siège sur 3 – Collège Agents de Maîtrise & Technicien : l’Ustke détient 2 sièges sur 3. Collège Cadre : l’Ustke n’obtient aucun siège sur les 2 sièges. Dans l’instance des délégués du personnel. Collège Ouvrier : 2 sièges sur 5 (titulaires) – 3sièges sur 5 (suppléants). Collège Agent de Maîtrise : L’Ustke n’obtient que 2 sièges sur 3 (titulaires) et 2 sièges sur 3 (suppléants). Collège cadre : l’Ustke n’obtient pas de siège (titulaires) et n’a qu’un siège sur 3 (suppléants).  Les délégués de bord. Au premier tour, il n’y a pas eu de quorum. Concernant le second tour, c’est Solidarité NC qui rafle le siège au Collège Ouvrier, et CFE obtient un siège au Collège Cadre. Représentativité syndicale : L’Ustke atteint les 36 %, l’Usoenc arrive en seconde position avec 34 % et CFE-CGC frôle les 25 %.
  • Au niveau fédéral. « Notre fédération s’est attachée cette année à suivre et accompagner les petits secteurs tels que SUDAPRO, Gémini, SRTH. Il y a aussi un suivi des cotisations et des adhésions des secteurs miniers que nous avons en charge », a assuré le 2ème secrétaire fédéral adjoint de cette structure, et qui depuis quatre ans assure la permanence syndicale au siège de notre Organisation syndicale.
  •  
  •                                                                     --------------------------------------------------
  • Conseil syndical de la Fédération THT USTKE ...
  • Lundi 14 octobre 2019. Une dizaine de délégués étaient présents hier au conseil syndical de la Fédération THT au siège de notre Organisation syndicale. En l’absence excusée du secrétaire fédéral, c’est Rodolphe Wédé, son 1er secrétaire fédéral adjoint qui a présidé cette réunion.
  • Comme à l’accoutumé, plusieurs sujets ont été développés dont notamment l'actualité des secteurs que ce soit le transport routier, le transport suburbain ou la restauration ... A noter, la forte présence des représentants des secteurs hôteliers STKE venus en nombre (Hôtel Le Shératon, Hôtel Le Méridien, L’Escapade de l’îlot Maître, Hôtel Evasion 130, Hôtel Le Koniambo, Newrest, La Sorbetière). Du côté du transport routier, il n’y a que ces trois secteurs (Arc En Ciel Service, Carsud, Transcar) qui ont assisté à cette rencontre.
  • A relever les points suivants qui ont été traités en début d’après-midi : le bilan financier, le bilan des activités, le calendrier des déplacements dans les différents établissements. Les délégués et représentants syndicaux ont vu à la clôture des discussions  les activités syndicales à prévoir, et la préparation de l’assemblée générale où il sera question du renouvellement du bureau fédéral.
  •  
  •                                                                      --------------------------------------------------
  • Conseil syndical Fédération BTP USTKE ...
  • Lundi 7 octobre 2019. Le BTP, un secteur en grande difficulté.  Réunis en petit comité au conseil syndical de la Fédération des Bâtiments, des Travaux Publics, les représentants des  secteurs présents (Goudroncal, Pacifique VRD, SOCARE, SEMEP, ARBE, SC Pirel Nord, CEGELEC, COLAS, OCR, SOBECA) ont fait le point sur leurs secteurs d’activités.
  • « On a surtout évoqué le projet Lucy dans le Grand Sud qui arrête pas mal de projet du BTP mettant en difficulté certaines grandes sociétés. Il y a une baisse d’activité engendrant des licenciements économiques. Vu que ce projet a été modifié et il va s’échelonner sur cinq ans, les directions reviennent à la charge avant la fin de l’année. A Colas, il y a deux plans de chômage partiel de nuit. Pour Cégélec, on constate aussi une baisse d’activité en cours et ce jusqu’à la fin de l’année. Il n’y a pas de reprise avant mi-juillet 2020 en tous les cas pour les multinationales œuvrant dans notre secteur d’activité. A Sobéca, l’activité de cette société s’écroule aussi avec ce projet car ils avaient une garantie sur deux ans d’activité pleine avec notamment des investissements qui ont été réalisés, et là ils ne pourront pas être rentabilisés », a indiqué brièvement José Bourgine, le 1er secrétaire fédéral adjoint en charge de la Fédération du BTP USTKE. Elections professionnelles. « Les résultats des élections professionnelles ne sont pas concluants. On est en perte de vitesse, et cela se voit. On est une petite d’une dizaine de délégués représentants une dizaine d’entreprise aujourd’hui à ce conseil. Nos réunions mensuelles sont passées à une fréquence d’une fois tous les deux mois.» Les petites entreprises. « Nous avons des représentants dans ces entreprises. Alors, ils sont  soit mal informés ou sinon, ils décident de ne pas venir à nos réunions », regrette-t-il.
  • Le prochain conseil syndical se tiendra à la centrale syndicale (salle H. Krasucki), le lundi 2 décembre. « Un repas clôturera cette réunion », a-t-il souligné « afin de remercier l’ensemble de nos camarades qui ont œuvré cette année ». 
  •                                                               -----------------------------------------------------------
  • Conseil syndical de la Fédération des Ports, des Docks & des Gens de Mer USTKE ...
  • Jeudi 3 octobre 2019. Le conseil syndical de la Fédération des Ports, des Docks & des Gens des Mers s'est tenu au début de ce mois-ci, et il a été présidé par Léley Uregei. Plusieurs points étaient à l'ordre du jour dont notamment le rapport des élections professionnelles à GNP,  SUDILES. Les responsables syndicaux ont par ailleurs évoqué  la préparation des élections dans ces sociétés : Locatrans, Manutrans, SAT, STILES. Ils devront se tenir en fin octobre et en novembre. A la fin de la séance, les délégués et représentants syndicaux ont surtout les activités à faire d'ici là fin de l'année. Objectif : permettre la syndicalisation et le maintien de la cohésion de cette fédération qui démarre à nouveau sur des chapeaux de roues.
  •  
  • (Source photos : C.O USTKE/Hélène Mauga/Jean-Jacques Tokutuu/Daniella Wawanabu)
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Un premier coup d'arrêt

6 Avril 2019
  • Les dérives autoritaires du gouvernement sanctionnées 
  •  
  • Le Conseil Constitutionnel a rendu sa décision hier (*) en jugeant inconstitutionnelle l’une des mesures emblématique les plus contestée : les interdictions...


> Lire la suite