mardi 17 juillet 2018

A Actualité syndicale

Le premier stage de base de l'année

  •  En début de semaine, et ce durant deux jours d’affilé (*), une vingtaine d’adhérents ont suivi la formation politique dénommé « Stage de Base »  qui est essentiellement centré sur l’activité politique de l’USTKE, son Histoire depuis sa création en 1981, en lien avec le rôle, les attributions du délégué syndical à travers la lecture et la compréhension des statuts de l’USTKE.
  •  

  • « Nous avons eu 22 stagiaires qui étaient présents. Ils sont issus des différentes fédérations confondues. Ils viennent  en grande majorité des fédérations Commerce, Industrie et THT. Ce stage est destiné  initialement aux délégués et aux secrétaires généraux de section, mais il n'a pas fait le plein chez ces mandataires. Ce sont donc des adhérents de base désireux de découvrir ce stage politique qui étaient avec nous », précise Fidel Malalua, en charge de la formation syndicale au sein de la Confédération.
  • Toujours est-il, « au moment du mot de la fin, les stagiaires ont fait remarquer et surtout remercier chaleureusement l’intervention de Louis Kotra Uregei, membre fondateur de l’Ustke où il a évoqué les raisons  de la création de l’Organisation syndicale. Certains ont précisé que ce stage était très riche pour eux », ajoute-t-il.  « J’ai toujours participé à des grèves, j’ai jamais connu l’Histoire de l’Ustke. L’Histoire  de sa lutte, de sa création. Je ne l’ai jamais entendu. Comment ça a commencé, toutes les contraintes qu’ils ont eues ... Ce qui m’a plu c’est l’intervention de Louis Kotra Uregei »,  indique Myriam qui travaille à l’aéroport de La Tontouta. « Je suis content d’être venu à ce stage. C’est une prise de conscience sur notre responsabilité. On est déterminé à poursuivre cette lutte », poursuit Kévin, délégué syndical STKE dans un des services de la mairie de Nouméa. De son côté Jennifer se définit « comme un membre actif mais de loin », effectivement elle travaille à Silcar une entreprise sous-traitance de KNS à l’usine du Nord. « Ce stage répond à mes attentes. Je suis à mon 3ème stage depuis l’an dernier », précise-t-elle. Yvanne a récemment pris sa carte d’adhérente, « je me rends compte que l’on est dans un état d’esprit. C’est un don de soi de s’occuper des autres. On reconnaît les valeurs océaniennes », dit-elle, émue lors de la synthèse finale.
  • « L'intervention du Collège honoraire au cours de la première partie du stage leur a permis de comprendre la lutte et le pourquoi de la création de l'Ustke. L'objectif premier est celui de mener le pays à son indépendance », remarque le chargé de la formation confédérale. « J'encourage encore, les secrétaires fédéraux à inscrire les délégués syndicaux de leurs secteurs, les secrétaires généraux de bureau de section à suivre ce module que le CCEOP (**) considère comme une initiation à la compréhension de la structure politique de l’Ustke », insiste-t-il.
  •  
  •  
  • A la fin de la session, les stagiaires avec les formateurs se sont réunis pour la traditionnelle photo de groupe.
  • Les prochains « Stage de Base » auront lieu à Koné, les 27 et 28 juin. Et à Nouméa, les 1er et 2 octobre. 
  •  
  • (*) : Lundi 16 et mardi 17 avril 2018
  • (**) : C.C.E.O.P.  Centre Confédéral d'Education Ouvrière et Populaire

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Notre Organisation syndicale condamne avec fermeté le nouveau massacre des Palestiniens

19 Mai 2018
  • L’USTKE condamne avec fermeté le massacre de la population Palestinienne à la frontière de Gaza, perpétré dans l’après-midi du lundi 14 mai par l’armée de l’État israélien. Cinquante-deux (52) palestiniens...


> Lire la suite