vendredi 22 juin 2018

A Actualité syndicale

Mouvement de grogne devant Carrefour, Champion, Super Arizona

  • « Les rencontres et les discussions qui ne mènent à rien !  Des solutions intermédiaires qui ne mènent à rien ! Si ce n’est encore enfoncer le gouffre dans lequel nous sommes ! », ces exclamations en disent long sur le mouvement de grogne de ce matin devant les enseignes de Carrefour à Koutio, de Champion à Magenta, d’Arizona à La Coulée. Une action menée conjointement par trois sections syndicales STKE : Carrefour, les succursales de Champion et Super Arizona. Plus d’une centaine d’adhérents USTKE ont quitté leur poste de travail ce matin en signe de protestation.
  •  

  • L’objectif annoncé : « interpeller le PDG », Mr Buhagiar qui gère les trois enseignes cités précédemment. Pourquoi cette mobilisation devant l'hypermarché de Koutio ? « On demande des moyens humains, on veut des embauches dans la durée. Depuis plus de 5 ans, on ne remplace plus les CDI. Plus de 50 CDI (contrat à durée indéterminée) n’ont pas été remplacés », soutient Georges Wélépane, délégué syndical STKE à Carrefour. La précarité des salariés en contrat à durée déterminée (CDD) est dénoncée par les sections syndicales STKE. Des expertises sont faites, et elles ne montrent pas une « crise économique » du secteur, selon les mécontents. « On demande aussi qu’ils ne touchent pas à nos acquis et surtout pas à n’importe quel prix », indique-t-il en expliquant que le dernier point concerne le volontariat durant la veille des fêtes. « Les employés voulant travailler le 24 et le 31 décembre, on exige que cela soit fait sur la base du volontariat », et « cette demande avait été évoquée en NAO* », rappelle-t-il.
  •  

  •  A 11 h 30, les employés ont repris leur poste de travail après une matinée de protestation devant les différents enseignes du Grand-Nouméa.
  •  
  • (*) NAO : Négociation Annuelle Obligatoire
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Notre Organisation syndicale condamne avec fermeté le nouveau massacre des Palestiniens

19 Mai 2018
  • L’USTKE condamne avec fermeté le massacre de la population Palestinienne à la frontière de Gaza, perpétré dans l’après-midi du lundi 14 mai par l’armée de l’État israélien. Cinquante-deux (52) palestiniens...


> Lire la suite