dimanche 19 novembre 2017

A Appel à la mobilisation

Le conflit perdure à Azur Santé

  • Après plus de deux mois de conflit, la Fédération des Commerces & Divers USTKE a tenu à réagir face à l’entêtement de la directrice d’Azur Santé. Depuis samedi dernier, les camarades grévistes de la section STKE, essentiellement des femmes ont commencé à distribuer un tract aux familles des résidents de cette maison de retraite médicalisée, situéé à Robinson dans la commune du Mont-Dore. A lire ci-dessous l'intégralité du tract :
  •  
  • " Déjà 2 mois de conflit ! "
  •  
  • " Retour sur les faits :
  •  
  • Le 02 août 2016, la direction notifie le licenciement pour faute grave d’une de nos adhérentes, pour le motif d’abandon de poste laissant sans surveillance règlementaire les résidents dans la nuit du 05 mars dernier (5 mois après).
  • Ce soir là, 3 auxiliaires de vie sociale (AVS) ont en charge 75 résidents à savoir que le personnel de nuit bénéficie de deux heures de pause plus ou moins défini par la direction de 22 heures à minuit. Dans la pratique ce n’est pas possible car certains accueillis sont encore réveillés et par conscience professionnelle les employées préfèrent différer leur temps de repos. Durant ce laps de temps la sortie de l’établissement est permise par la direction.
  • Contrairement à ce que la directrice laisse entendre, notre camarade dont le dossier disciplinaire est vierge, n’est sortie qu’une demi-heure, est retournée à l’établissement et a repris son service au terme de sa pause jusqu’à la fin de son service.
  •  Elle a également averti sa collègue qui prétend le contraire aujourd’hui. On se demande  à quel jeu  se prête cette dame «  bienveillante » et à qui profite cette posture !!!!
  • Pour nous, il n’y a pas abandon de poste mais pause différée. Le licenciement est  disproportionné aux faits reprochés donc abusif !!!!
  • Nous  ne contestons pas les obligations liées au service et notamment  pour ce  genre d’activité qui exige de la discipline et de la rigueur car il est question ici d’humain donc de personnes dépendantes sous la responsabilité du personnel encadrant.
  • Nous disons  simplement que la rigueur morale ne doit pas nous aveugler et nous rendre intransigeant. La deuxième chance existe ! Ceci n’est pas du laxisme mais de l’indulgence.
  •  
  • Il ne faut pas couper la tête de nos jeunes !!!
  •  
  • Audrey fait partie de cette jeunesse qui va porter notre Pays de demain. Il est donc de notre devoir de les accompagner, de mettre en place des mesures de responsabilisation quand il y a des défaillances au lieu du couperet ... Il y a déjà assez de jeunes sur le carreau !
  • Depuis la mise en place du piquet de grève le 30 août 2016, à notre initiative et le concours de la DTE (Direction du Travail et de l’Emploi) trois réunions se sont tenues les 19 septembre, 10 et 13 octobre avec la direction d’Azur Santé.
  •  
  • Statu quo ????
  •  
  • Face à l’obstination de la directrice de maintenir sa position, nous proposons  une sanction intermédiaire afin de trouver une issue favorable à ce conflit. Nous pensons également au personnel non gréviste qui trime depuis 2 mois qui fait l’effort d’assurer au mieux la prise en charge de nos vieux. Il est clair que le confort des résidents passe par le bien-être des salariés.
  • Accepter notre proposition, serait une décision sage de la directrice au lieu de cela, elle use de manigances pour incriminer l’USTKE et se faire passer pour la victime auprès des employés et des familles. Son entêtement nous donne l’impression qu’elle en fait une affaire personnelle.
  • L’USTKE tient à rappeler qu’elle est une organisation responsable qui se définit comme un partenaire social soucieux tant du bien être du salarié que de l’outil de travail.
  • Par ce tract, nous tenons encore une fois à nous excuser auprès des familles, des résidents pour les désagréments occasionnés. Nous comptons sur votre compréhension  et nous espérons que les négociations  aboutiront favorablement le plutôt possible afin de retrouver une situation normale."
  •  
  • " Fraternellement. "
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Catalogne : courage et détermination face au pouvoir centralisateur de Madrid

8 Nov 2017
  • Depuis le 1er octobre, la Catalogne, a « gagné le droit d'avoir un Etat indépendant sous la forme d'une République », a déclaré Carles Puigdemont, le chef du gouvernement catalan.
  • Donc depuis plus d’un mois, le peuple catalan est...


> Lire la suite