mardi 28 mars 2017

C Communiqués de soutien

Libération sans condition de nos camarades

L’USTKE tient également dénoncer l’implication de personnalités du monde syndical, de la mouvance citoyenne et de certains se revendiquant de la famille indépendantiste dans les contre-manifestations qui ont exigées l’arrestation de nos camarades et du Président de notre organisation. Ces attitudes que nous qualifions de trahison témoignent de leur collusion avec l’Etat français dans son entreprise néo-coloniale en Kanaky.

Les forces vives dont l’USTKE fait partie sont incontournables dans la réflexion autour d’un projet de société qui prend en compte les valeurs de partage de fraternité  de tolérance et de justice.Aussi nous exigeons la libération sans condition et dans les meilleurs délais de nos camarades dont le combat nos côtés contribue l’élaboration du destin commun. 

L’USTKE appelle toutes les forces vives, les progressistes et tous ceux qui sont épris de justice et de liberté soutenir le combat contre l’injustice et l’arbitraire en répondant massivement la mobilisation pacifique qu’elle organise le samedi 04 juillet 2009 Nouméa.

   Rassemblement le samedi 04 Juillet 8h00 au siège de l’USTKE.

Le Bureau Confédéral de l’USTKE

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Fè pou fè, fouté fè !

27 Mars 2017
  • Un mouvement social très puissant secoue la Guyane depuis plusieurs semaines et une nouvelle fois la société française tout entière politiques de tous bords, médias et société civile sont bouche cousue afin de tenter par la...


> Lire la suite