mercredi 23 aot 2017

S Solidarités internationales

Le PCQ interpelle les autorités internationales sur le conflit en Syrie

  • Au nom du comité exécutif central du PCQ (Parti Communiste du Québec), André Parizeau, le chef du PCQ communique sur leur position concernant le conflit en Syrie, le "bourbier syrien" qui devient un évènement très préoccupant où les groupes djihadistes font des ravages meurtriers, violents dans ses zones de guerre (Syrie, Irak ...). Le PCQ interpelle les autorités internationales sur cette situation désastreuse en terme de vies humaines, le fait qu'aucune situation politique ne voit le jour. Les récents attentats commis en début de semaine sur deux églises chrétiennes coptes en Egypte ayant fait une quarantaine de morts et revendiqués par l'Etat Islamique (E.I) ne font qu'alourdir le nombre de victimes. Pourquoi l'E.I s'en prend aux Coptes ? 
  • A lire ci-dessous le communiqué du PCQ. 
  •  
  • Ville de Québec, Canada le, 8 avril 2017.
  •  
  • André Parizeau,
  •  
  • Chef du PCQ. Au nom du Comité exécutif central
  •  
  • La mort terrible de plus de 70 personnes, survenue plus tôt cette semaine, dans la ville de Khan Cheikhoun, dans le nord de la Syrie, était un événement horrible à l'image de bien d'autres atrocités qui ne cessent, qui plus est, de se produire dans ce pays, depuis déjà beaucoup trop d'années. C'est effectivement très préoccupant.
  •  
  • Le fait qu'aucune solution politique n'ait encore pu être trouvée et mise en place dans ce pays est tout aussi choquant et les autorités américaines peuvent bien vouloir essayer de se présenter comme les champions des droits humains, face au bourbier syrien, mais eux-mêmes portent de fait une très lourde responsabilité dans la perpétuation de cette guerre civile puisqu'ils continuent toujours d'appuyer de toutes sortes de manières le camp des opposants à l'actuel gouvernement syrien, allant même jusqu'à armer et financer toutes sortes de groupes, plus louches les uns que les autres, et qui finissent de toutes les façons par aboutir, le plus souvent, sous l'égide soit d'Al Qaïda ou d'État Islamique.
  •  
  • Autre chose : le gouvernement américain, appuyé en ce sens par la plupart de tous les autres pays membres de l'OTAN, y compris le Canada, pointe du doigt le gouvernement syrien pour ce qui s'est passé à Khan Cheikhoun, mais ne peuvent en même temps fournir la moindre preuve comme quoi le gaz qui a tué tous ces pauvres gens aurait été largué par des avions syriens.
  •  
  • Le gouvernement syrien, de son côté, ne cesse de répéter qu'il n'a plus aucun stock d'armes chimiques depuis que ceux qu'il avait furent saisi et détruits sous l'égide des Nations unies, il y a de cela déjà plusieurs années.
  •  
  • Est-ce vrai ? Pas vrai ? S'il y a des gouvernements qui contestent cela, alors ils devraient étayer leurs dires et pas juste continuer à prétendre toutes sortes de choses sans ne jamais amener aucune preuve véritable. Chose certaine, et d'aucune manière, cela ne devrait justifier des gestes d'agression, comme cela fut l’as hier. Le caractère horrible de ce qui s'est passé plus tôt cette semaine ne peut ni ne devrait justifier une violation aussi flagrante des lois internationales. Rappelons que la Syrie est toujours un membre à pleins droits des Nations Unies et ce qui s'est produit hier soir est de fait un acte d'agression pur et simple.
  •  
  • Il est d'autre part établi et prouvé que les groupes islamiques, eux, auraient de tels stocks. Ils en avaient stockés dans la partie Est d'Alep; cela fut établi après la fin du siège de celle-ci l'automne dernier. C'est documenté et cela fut même filmé et les vidéos sont d'ailleurs disponibles sur le Net.
  •  
  • Avec tout ce qui vient d'être mentionné, le minimum auquel on pourrait s'attendre serait un peu plus de retenue dans tout ce dossier, mais tel n'est pas le cas.
  •  
  • Plusieurs gouvernements pro-OTAN ont applaudi au geste posé par Washington. C'est notamment le cas avec le gouvernement fédéral canadien; Justin Trudeau, celui qui se dit si " cool, s'est dit satisfait. C'était à prévoir. Certains disent que Washington devrait même aller encore plus loin.
  •  
  • C'est également ce que disent tous les différents groupes djihadistes. Trump serait maintenant leur nouveau héros.
  •  
  • Les Russes ont, de leur côté, annoncé qu'ils répudiaient l'entente précédemment conclue avec Washington, concernant une certaine forme de coopération, au niveau de l'espace aérien syrien. Conséquemment, ils ont aussi laissé entendre que toute récidive pourrait entraîner de leur part une réaction immédiate, sans cependant trop préciser ce que cela pourrait vouloir dire.
  •  
  • Certes, ce qui s'est passé plus tôt cette semaine, avec la mort de tous ces gens doit être dénoncé. Une enquête plus approfondie devrait être mise en place. Les Russes sont d'accord; le gouvernement syrien aussi. Encore faudrait-il que les autorités des Nations Unies puissent avoir un accès large à ces zones toujours sous contrôle djihadiste.
  •  
  • Y-avait-il, dans cette ville des stocks d'armes chimiques mis en place par ces mêmes groupes djihadistes ? Oui ou non ? On aurait tous et toutes le droit de savoir. Entre temps, le Conseil de sécurité des Nations Unies devrait clairement établir qu'aucune autre action du style de ce qui s'est produit hier, ne devrait être tolérée.
  •  
  • Nous demeurons convaincus également que la paix, en Syrie, comme en Irak voisine, ne pourra pas venir tant et aussi longtemps que tous ces groupes djihadistes n'auront pas disparu. Cela aussi devrait rester une priorité.
  •  
  • Ce matin, les Russes demandaient la tenue d'un débat d'urgence par rapport à ce qui vient de se produire. Au sein même du Congrès, à Washington, des membres autant démocrates que républicains applaudissaient à ce que Trump venait de faire, mais d'autres disaient au contraire que tout cela était illégal car jamais Trump n'avait consulté le Congrès avant de lancer son attaque. Pendant ce temps, les Chinois semblaient plus prudent dans leurs commentaires et insistaient surtout sur l'importance que les choses ne dégénèrent pas plus. L'Iran, de son côté, montait le ton.
  •  
  • Nous dénonçons l'attaque américaine comme une agression extérieure et sans fondement. Nous appelons tous les intervenants en faveur de la paix à en faire autant.
  •  
  • Le comité central du parti communiste du Québec
  •  
  • Parti Communiste du Québec Site internet: www.pcq.qc.ca
  •  

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Le Réseau Sortir du Colonialisme demande l'abondon immédiat des poursuites contre Elie Domota

6 Juil 2017
  • Procès contre Elie Domota : abandon immédiat des poursuites !
  •  
  • Le Réseau Sortir du colonialisme affirme son soutien à Elie Domota, secrétaire général de l’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe...


> Lire la suite