samedi 27 mai 2017

I International

Déplacement à Genève de l'Association Kanak LAPIROGUE

Genève,  le 17 juillet 2011 Compte rendu de l’Association Kanak LAPIROGUE sur son déplacement à Genève, au conseil des droits de l’homme, à la 4e session du mécanisme d’experts sur les droits des peuples autochtones.   Les Organisations Non Gouvernementales Kanak à Genève   Du 11 au 15 juillet 2011 s'est tenue à Genève, au conseil des droits de l'homme, la 4e session du mécanisme d'experts sur les droits des peuples autochtones.

Le conseil des droits de l'homme a chargé le mécanisme d'experts, collège d'experts autochtones mandaté pour 3 ans, de réaliser une étude sur ces peuples  et leurs droits de participer à la prise de décisions. D'ailleurs les thèmes abordés de cette session  furent l'éducation et la participation des autochtones aux prises de décisions.

 A cette session, des délégués des ONG autochtones du monde entier sont venus échanger sur les problématiques auxquelles ils sont confrontés. Pour la Kanaky, 4 structures ont fait le déplacement. Il s'agit du Congrès Populaire Coutumier Kanak, du CNDPA, de l’UNPK et de  l'association kanak LAPIROGUE basée à Toulouse.  Ces structures ont utilisées principalement pour amortir leurs frais de déplacement et de logement, INCOMENDIOS un comité international de soutien aux indiens d’Amérique et le fond de contribution volontaire pour les peuples autochtones.    Des entretiens constructifs  Le Professeur James ANAYA, rapporteur spécial sur la situation de droits de l'homme et des libertés fondamentales des populations autochtones, a accordé une entrevue aux différentes ONGs  kanak. Il leur a donné rendez-vous à la 18e session au conseil des droits de l'homme, mi-septembre, pour la remise de son rapport final suite à sa récente visite  en Kanaky.

Mr Vitral BAMBANZE, Président du mécanisme d'expert des droits peuples autochtones, a également accordé une entrevue au Congrès Populaire Coutumier Kanak, à l'UNPK et à l'association kanak LAPIROGUE pour qu'elles puissent présenter leur travail.

Une interview faite par Mr Jean MUSY, Président de Radio Zone une radio Genevoise, Coordinateur de la presse étrangère en Suisse et au Liechtenstein,  représentant permanent au niveau des nations unies, a également été réalisée.  

Des stratégies différentes Chaque ONG venue du pays a eu une stratégie de communication différente. Bien que toutes soient kanak et cherchent à faire reconnaître les problématiques du peuple kanak, elles reconnaissent qu'elles n'arrivent pas à se coordonner ensemble pour ce type de manifestation.

Le Congrès Populaire Coutumier Kanak représenté ici par Roger CHO et Carlos TCHIDOPOANE, est une organisation  créée en 1992 par une figure emblématique du combat indépendantiste kanak, Mr Yann Céléné UREGEI. Elle vient exclusivement pour partager sur les  stratégies de résolution des conflits fonciers après avoir eu recours aux moyens législatifs déjà existant en KANAKY, comme le sénat coutumier ou encore l'ADRAF. Elle critique ouvertement ces deux institutions, organes découlant de l'Accord de Nouméa, qu'elle considère comme des institutions de l'état français qui effectue un travail peu efficace. «le travail au niveau du foncier et la restructuration des chefferies n'a jamais été effectif, c'est pourquoi nous nous tournons vers la juridiction internationale» dixit Roger CHO.

Pour le CNDPA, organisation kanak créée en 1995, représentée ici par son coordinateur le Pasteur THIMANA, son point de vue sur le Sénat Coutumier n'est guère mieux. Le CNDPA, qui collabore beaucoup avec le Sénat Coutumier,  avait d'ailleurs institué un code civil coutumier et un code de la police coutumière depuis 2006.  Comme l'UNPK, ONG du pasteur PASSA, le CNDPA défend essentiellement le droit inné du peuple kanak à son autodétermination.  L'association Kanak LAPIROGUE avait déléguée pour l’occasion Yoan Seteï BOEWA, Jean Michel Wadewi WASHETINE et Jean Luc KARE. Cette jeune structure date de 2009 et œuvre principalement auprès du milieu associatif kanak présent en France. Elle a  pu intégrer cette réunion internationale avec un statut d'observateur. C'est sa première expérience aux nations unies et elle a pu établir des contacts  avec le DOCIP, fondation suisse à but non lucratif, qui apporte un soutien logistique aux ONGs autochtones. L'association a également mis en place un travail de lobbying au conseil des droits de l'homme sur la nécessité d'un retour  du crane du guerrier ATAÏ, réclamé depuis les années 70 par son peuple et retrouvé en France il y a peu de temps.

Prochain rendez-vous mi-septembre Le prochain rendez-vous pour les ONG se fera à la 18ème session du Conseil des droits de l'homme, du 12 au 30 septembre, ou le rapporteur spécial le Professeur James ANAYA, rendra compte de son rapport sur sa venue en Kanaky. A cette occasion, le rapporteur spécial inclura des recommandations qu'il considère importantes pour l'avancement de la promotion et de la protection  des droits du peuple kanak. Ces recommandations pourraient s'adresser à l'état français, au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, aux agences ou programmes des nations unies, aux organisations kanak, à la société civile ou aux instituts universitaires.   Du coté des ONG, le Congrès Populaire Coutumier kanak, le CNDPA, l'association kanak LAPIROGUE et le MJKF devraient être présentes à cette session. Au niveau des institutions de la Nouvelle-Calédonie, le sénat coutumier devrait normalement faire le déplacement.  

 Y.S. Boewa

Association Kanak LAPIROGUE

Siège social : Apt 10, 4ème étage, 97 rue Bonnat, 31 400 Toulouse

Tel. : (00.33) 06.792.916.96 ; lapirogue.31@gmail.com  

Liens utiles Le DOCIP : http://www.docip.org/Home-english.1+M52087573ab0.0.html Le site du rapporteur spécial Professeur James ANAYA : http://www2.ohchr.org/french/issues/indigenous/rapporteur/ Le mécanisme d’experts sur les droits des peuples autochtones : http://www2.ohchr.org/french/issues/indigenous/ExpertMechanism/index.htm La 18ème session au conseil des droits de l’homme : http://www2.ohchr.org/french/bodies/hrcouncil/    

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Le PCQ interpelle les autorités internationales sur le conflit en Syrie

12 Avril 2017
  • Au nom du comité exécutif central du PCQ (Parti Communiste du Québec), André Parizeau, le chef du PCQ communique sur leur position concernant le conflit en Syrie, le "bourbier syrien" qui devient un évènement très préoccupant...


> Lire la suite