mardi 27 février 2024

A Actualité syndicale

A la SCID : contestation de l'embauche d'une expatriée

26 mars 2013 - Inquiète face au recrutement d'une expatriée sur un poste à responsabilité au dock de la Société Calédonienne d'Import et de Distribution (SCID), une filiale de distribution de l'enseigne « Simply Market »,  la section STKE a protesté mardi dernier devant l'un des supermarchés de Trianon. Épaulée par d'autres secteurs du commerce, la section entendait se faire entendre sur l'application du texte sur l'emploi local. 

« Depuis 5 à 6 ans, notre revendication sur l'emploi local n'est  toujours pas considérée par notre employeur. Aujourd'hui, certains d'entre nous sont des anciens de cette boîte et leur évolution de carrière est compromise par l'embauche d'une expatriée », a soulevé Edgar Kiki, secrétaire général adjoint de la Fédération Commerce et Divers USTKE. « On nous a jamais pris en compte si ce n'est que pour un premier point du cahier de revendication, et à chaque fois c'est à la va-vite que l'on rencontre notre direction. Le personnel de direction trouve toujours comme prétexte qu'ils ont d'autres réunions ailleurs.  Et à aucun moment, ils prennent le temps de discuter avec nous ! », a précisé notre responsable syndical. 

« Il y a 15 jours, notre directeur nous a présenté une dame qui va devenir directrice de l'entrepôt de Païta, à la SCID. Elle va s'occuper de la gestion du dock et de la logistique des marchandises. Nous contestons son arrivée car un de nos  jeunes collègues a suivi une formation pour occuper cette place. Et il n'arrête pas d'interpeller l'employeur pour son cas. Il n'est pas du tout considéré par notre direction. Ça fait 18 mois qu'il existe cet entrepôt et on se gère nous même ! A aucun moment, on nous a parlé d'une personne qui allait gérer ces 1800 m2 de dock », a-t-il conclu. 



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution