mardi 27 février 2024

A Actualité syndicale

A propos du préambule de l'AES (Accords Economiques et Sociaux)

Commission spéciale auprès du Congrès pour l'élaboration et le suivi des accords économiques et sociaux (AES).

L'USTKE a toujours eu le soucis de lutter contre la vie chère et de réduire les inégalités. La situation préoccupante de la majeure partie de la population à la recherche de solutions pour survivre ne peut laisser indifférent.

L'USTKE souhaite que les questions du rééquilibrage et de l'emploi soient les principaux leviers des réformes à engager.

Avant de repenser toutes réformes, quels sont les équilibres sociaux et économiques, les besoins que le pays devra financer demain ? Bien sûr, le coût du transport, le prix des denrées, ou de l'énergie sont les questions centrales, traitons les comme telles. Les outils, notamement fiscaux ou de contrôle, doivent rester des outils au service des finalités qu'il faut préalablement définir.

L'USTKE demande que la commission travaille sur des propositions qui auront un impact sur le pouvoir d'achat.

1/ Rééquilibrage de l'activité économique par le développement de nouvelles filières respectueuses de l'environnement et ancrées dans la culture locale pour redistribution immédiate des richesses. 2/ Plafonnement des prix des biens de premières nécessités. 3/ Contrôle des marges sur ces produits.

L'objectif est d'assurer l'indépendance alimentaire, énergétique, de la santé, à l'accès à l'éducation, à la formation et à la culture.

Ce n'est que lorsque le coût de ces mesures aura été calculé que seront envisagées les problèmes de leurs financements en particulier par la réforme de la fiscalité.

L'USTKE souhaite que  ces propositions soit insérées dans le préambule.

Nouméa, le 4 octobre 2011.

"(...) La commission spéciale est composée de l'intersyndicale, de l'USTKE et de deux élus par groupe politique constitué au congrès, un représentant par formation politique et le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Cette commission est sous la présidence du Président du Congrès. L'ordre du jour de la réunion prévoyait l'analyse des contributions des groupes politiques au préambule proposé par l'intersyndicale. L'ensemble des membres de la commission ont convenu que l'ensemble des contributionss permettaient de compléter le premier document de travail. Afin d'aboutir au plus vite à la signature d'un préambule fixant les orientations de lutte contre la vie chère, il a été décidé de constituer un comité de rédaction restreint chargé de synthétiser l'ensemble des propositions afin d'établir un document unique qui sera soumis à validation lors de la prochaine réunion de la commission. Ce groupe de travail est composé de : 3 membres de l'intersyndicale, 1membre de l'USTKE, 1 représentant de l'Etat, 1 représentant du gouvernement, 1 représentant du congrès. Le groupe de travail se réunira dès aujourd'hui afin d'aboutir à un document unique définit comme feuille de route de la commission. La commission se réunira ce vendredi 7 octobre à 17 heures au Congrès de la Nouvelle-Calédonie pour signer le préambule ". Source publié sur Congres.nc  



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution