vendredi 14 juin 2024

A Actualité syndicale

Conseil syndical de la Fédération Industrie

La Fédération Industrie a tenu son conseil syndical durant toute la journée de lundi (05/08/13) au siège de l'Organisation. Une réunion essentiellement conduite par son 1er secrétaire général, Fidel Malalua où près d'une trentaine de délégués étaient présents, et où ils ont débattu sur les sujets les concernant. Il a été question notamment de la mobilisation des camarades du BTP devant le siège du gouvernement mercredi dernier. Une information a été donnée à ce sujet  par la présidente Marie-Pierre Goyetche mais il n'en reste pas moins que les secteurs de l'industrie sont indirectement impactés par la baisse de l'activité du bâtiment, voire des constructions en tout genre. Les secteurs de l'aluminium et du PVC présentent également une baisse de leurs carnets de commande, dû notamment à l'octroi par le gouvernement du marché de ce secteur à une toute nouvelle société Seralu Import du chantier du Médipôle de Koutio/Dumbéa à hauteur de 1,2 milliards CFP.

Autre problématique abordée : la NAO (Négociation Annuelle Obligatoire). Il se trouve que certains délégués demandent une formation sur ce type de dialogue entre la direction et les représentants syndicaux. Une petite session de trois heures va leur être dispenser dans les prochaines semaines. « Normalement, la NAO est la continuité de l'accord de branche. Elle se négocie de suite après l'accord de branche sur l'année qui suit pour son application de l'année en cours, mais très souvent les négociations engagées se calquent elles sur des années fiscales, ce qui ne permet pas à la fédération une certaine homogénéité. », a soutenu Fidel Malalua.

Les chiffres sur « la représentativité syndicale des secteurs de l'industrie » ont également fait débat au sein de ce conseil ; constatant qu'il faut relancer la syndicalisation des catégories de personnels (agent de maitrise/cadre) sont souvent absents de ce résultat, qui fait cruellement défaut au sein de cette fédération. Par contre les collèges ouvriers Ustke trouvent bien leurs places mais ils sont talonnés par le 1er syndicat du pays, l'Usoenc. Une piste a été formulée pour re-dynamiser le phénomène de la syndicalisation : renforcer sur la formation sur des IRP, se donner aussi des objectifs à atteindre, tel que la mise en place d'une fiche signalétique par secteur/entreprise afin de sonder au mieux la réalité que reflète le secteur industriel sur l'emploi local, le rééquilibrage, les acquis sociaux ainsi que les conditions de travail.

Ce qu'il faut retenir du point sur les secteurs : la volonté des membres du bureau de soutenir la syndicalisation des salariés dans les entreprises où l'activité syndicale est peu présente. La Fédération cherche également à conforter la position du syndicat lors de la résolution des conflits.



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution

 Dernière actualité


Publié le 27 Mai 2024

 Dernière galerie photos