lundi 26 février 2024

A Actualité syndicale

En route pour la Fête de l'Humanité 2014

 « La Fête de l’Humanité est en cette rentrée la fête de toute la gauche, du moins celle qui n’a pas renoncé, la fête des forces solidaires et humanistes »,  extrait de l’édito de Maurice Ulrich sur le site internet (fete.humanite.fr/En-ces-temps-menacants) dédié à cette grande manifestation culturelle, politique, sociale du 12 au 14 septembre où l’on trouve toutes les infos pratiques, le programme, le blog, les différents exposants, la rubrique presse notamment pour les médias. On apprend au détour des clics sur leur blog que le Marley ivoirien, Alpha Blondy se produira sur la grande scène le soir du 12 septembre. Il va revisiter ses hymnes mythiques et les titres de son CD «  Mistic Power ». Autres espaces de découvertes pour les non-initiés qui sans eux, la Fête de l’Humanité ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui : les stands de Mouvements de jeunes, les Sections et Fédérations du Parti Communiste Français, des Associations et Organisations,  des Syndicats et Institutions, des Publications,  des Radios et des Partenaires institutionnels. Le «  Village du Monde », le «  Village du Livre », le «  Forum Social », le « Tourisme et l’Espace enfance » proposent aussi des stands. L’embarras du choix en perspective ! Concernant notre Organisation syndicale et celle du P.T, quatre de nos camarades ont fait le déplacement jusqu’à Paris dès lundi soir.  Ils tiennent un stand au « Village  du Monde » comme les années précédentes où il y a tous les mouvements de lutte et de résistance du monde. Le stand Kanaky – Nouvelle-Calédonie  est situé dans l’avenue Chokri Belaïd et il est entouré de celui de la « République Arabe Sahraouïe Front Polisario » et de l’autre côté le stand de «  Haïti Afhsa ». Des rencontres vont avoir lieu certainement avec le peuple palestinien, avec les amis basques, avec les  camarades corses. Deux thèmes majeurs vont être au programme dès ce vendredi : « le peuple kanak, peuple exploité » et «  syndicalisme et lutte anticoloniale ». Samedi, il est prévu une entrevue sur le site avec Thierry Lepaon, secrétaire général de la CGT. Ils évoqueront un nouveau protocole de coopération USTKE/CGT qui sera traité et signé au Congrès de l’Ustke fin 2015. Mais avant cela, nous vous donnons un petit aperçu de leur arrivée à Montreuil au siège de la CGT avant la tenue des débats, des rencontres sur place au parc départemental Georges-Vallon à la Courneuve.   Franck Areski nommé chef de la délégation, secrétaire confédéral chargé de l’extrême nord de la province Nord, Georges Ajapuhnya et Didyme Teamboueone, membres de la Fédération Fonction Publique, Daniella Wawanabu, secrétaire générale adjointe de la Fédération Industrie ont été accueillis par Yasmina Kherfi, représentante de l’Ustke en France ainsi que Bernard Alleton, camarade de la LCR qui travaille toujours en étroite collaboration avec notre camarade Yasmina pour l’élaboration des panneaux d’affichage de notre stand. Ci-dessus sur la photo, un petit geste coutumier de nos camarades pour Yasmina et Bernard.  

Un geste qui s’est répété lors de leur arrivée à l’immeuble de la CGT, à Bernard Mairiaux et Mariannick Lebris, tous deux formateurs à la CGT qui connaissent un peu notre pays pour y être venus récemment dans le cadre de leur travail de formateurs de stagiaires. Autre rencontre avec Jäcklein Wolf de l’Espace International et Patrick Varela, représentant de l’Espace Vie Syndicale chargé des élections professionnelles notamment.

Les sujets de discussion ont porté principalement sur le listing des métiers par conventions collectives et la question de la représentativité syndicale de notre Organisation. Autre sujets évoqués : les types de formations dont auraient besoin l’Ustke qui soulèvent la problématique d’un plan de syndicalisation. Comment créer des outils pour former nos adhérents ? En ligne de mire : la mise en place d’un groupe de travail concernant la « démocratie sociale » c’est-à-dire une commission de travail afin de réduire, de rationnaliser le nombre de conventions collectives. Par exemple, dans la Fédération Industrie, un groupe de travail est né à l’initiative de l’Ustke pour la convention Boulangerie/Pâtisserie, lancés par le gouvernement, la DTENC.  

Un tour de « Paris by night » s’est fait tout naturellement pour nos représentants syndicaux avec l’aide précieuse de Yasmina.  



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution