mardi 27 février 2024

A Actualité syndicale

Entre les mouvements sociaux, les réunions... L'USTKE se mobilise en cette fin d'année

🟥 Actualité sociale...Grève de la section STKE de Carrefour... Lundi 12 décembre 2022 à Koutio, Dumbéa...


La section STKE de Carrefour est en grève ce lundi matin. Après celle observée le 24 juin 2022, les responsables syndicaux STKE de l'hypermarché n'hésitent pas à faire sortir leurs adhérents, leurs sympathisants.

Cette fois-ci, ils dénoncent le traitement discriminatoire des emplois, notamment des contrats à durée déterminée (CDD). " Nous avons des CDD qui sont copains avec certains chefs de direction. Ceux-là sont bien bichonnés. Quand ils font des erreurs, ils laissent passer. Par contre les autres CDD, leurs contrats sont rompus directement ", soulève Marie-Chanel Mataila, déléguée syndicale STKE à Carrefour Kénu In.

La responsable syndicale souhaite le même traitement pour tous, d'autant plus " qu'avec les fêtes de fin d'année qui approchent, la direction rechigne à embaucher ". Elle ne décolère pas, car la mobilisation s'est faite entre 5 heures et 10 heures ce lundi matin cependant d'autres mouvements sont prévus selon l'avancée du dossier.

 


🔺 Conférence de presse de l’intersyndicale… Jeudi 8 décembre 2022 à 13 h 30… Intersyndicale : USTKE  – FO – COGETRA - Fédération des Fonctionnaires – USOENC – CSTNC… Préavis de grève pour une revalorisation salariale du secteur privé… Manifestation annoncée au vendredi 16 décembre 2022… 

Au point de presse de cet après-midi de l’intersyndicale composée de l’USTKE, de F.O, la COGETRA, la Fédération des Fonctionnaires, l’USOENC et la CSNTC. Cette intersyndicale a lancé un préavis de grève dès le 5 décembre pour une revalorisation salariale du secteur privé, « un courrier adressé aux organisations patronales (MEDEF, CPME, U2P) », précise d’emblée Fidel Malalua, 4ème vice-président de l’USTKE et chargé des branches au sein de la confédération. Etant dans le contexte des débuts des négociations de branches en cette fin d’année, et ces dernières se déclinent sur l’année suivante, si elles ne sont pas conclues. Tous les représentants syndicaux réunis autour de la table restent unanimes et déterminés, ils demandent « une revalorisation salariale de tous les salaires de 6 %, toutes les branches confondues, dans le secteur privé au 1er janvier 2023. » On n’avait pas vu un tel regroupement des syndicats des salariés depuis dix ans, sur le sujet touchant au pouvoir d’achat des salariés du privé.  « L’inflation galopante que connait le pays est de l’ordre de 5,1% sur l’année et de 10 % sur la seule alimentation. Elle impacte considérablement le pouvoir d’achat des calédoniens sachant qu’il n’y a eu aucune revalorisation salariale hormis pour ceux au SMG, ni de compensation pour les retraités CAFAT », indique-t-il.

A noter : ce mercredi 14 décembre, il se tiendra une assemblée générale de l'USTKE à 17 heures à la Maison des Syndicats (VDT) à Nouméa. Objectif : informer les adhérents sur la grève du secteur privé de ce vendredi 16 décembre. 

 


🟥 Actualité sociale... Mobilisation des salariés des filiales du groupe SMSP au boulevard Vauban le jeudi 8 décembre 2022 à Nouméa...

Dès ce matin 6 heures, les salariés de NMC, Cotransmines, KNS se mobilisent au boulevard Vauban, où les élus du congrès, dès 9 heures,  procèdent à l'examen de deux textes sur la fiscalité minière : l'un porte sur la taxe à l'exportation, l'autre sur la redevance des extractions. Les taxes devraient engendrer de nouvelles recettes, 2 milliards par an au profit des collectivités et des générations futures. Par contre, ni KNS, ni PRNC ne seront soumis à cette redevance en raison du pacte de stabilité fiscale. 

Finalement, les élus se sont accordés à renvoyer en commission les projets de textes de loi afin d'être réexaminés. 

 


🔴 Formation CCEOP... Le pôle Etat de la Fonction Publique USTKE en stage...Jeudi 8 décembre de 8 h à 12 h, en salle Henri Krasucki au siège syndicale à la Vallée-du-Tir, à Nouméa... 

Durant 4 heures, douze stagiaires du pôle Etat issu de la Fédération de la Fonction Publique USTKE ont suivi une formation liée au mobule " Etre adhérent de l'USTKE " sous la conduite de Fidel Malalua, chargé également de la Formation au sein de la confédération. Les fondamentaux, les valeurs défendus par la centrale syndicale ainsi que l'organigramme de cette dernière sont vus et/ou revus durant cette matinée. 

 


🟥 Assemblée générale de la section STKE de la province Sud... Vendredi 2 décembre 2022 de 17 h à 18 h 30, en salle Henri Krasucki au siège syndical à la Vallée-duTir, à Nouméa...

Avant que ne commence cette assemblée générale, les camarades ont observé une minute de silence en la mémoire du père fondateur de l'USTKE. lls ont suivi cet ordre du jour annoncé au pré

- Le bilan 2022,

- L'élection du bureau dont les membres ont été reconduits dans leurs mandats respectifs, 

- Le point par direction. 

A noter qu'en 2021, le bureau de section a beaucoup travaillé sur la syndicalisation. " L'année 2022, c'est l'année de la réforme de la fonction publique, l'année de la fusion des directions provinciales ", soulève Jacques Wélépane, secrétaire général de la section STKE de la province Sud. Heureux, Jacques félicite son bureau d'avoir atteint les 50 adhérents en 2 ans de syndicalisation auprès des différentes directions provinciales. 

A savoir qu'à l'issue de cette réunion, un pot a été offert aux membres présents. 

 


🟥 Assemblée générale des sections STKE de la SLN... Vendredi 2 décembre 2022 de 8 h 30 à 13 H 30, en salle Henri Krasucki au siège syndical à la Vallée-duTir, à Nouméa...

Avant que ne commence l'assemblée générale des sections STKE de la SLN, une minute de silence a été observée par les camarades présents en la mémoire de Louis Kotra Uregei, le président fondateur de l'USTKE, décédé il y a plus d'un mois à Paris, et inhumé le 21 novembre au cimetière du 5ème km à Nouméa.

Une vingtaine d'élus et de délégués syndicaux STKE des centres miniers du pays et l'usine de Doniambo sont là ce matin, mise à part ceux de Thio qui manquent à l'appel. 

Cinq points sont inscrits à l'ordre du jour dont notamment le premier porte à débat, un sujet de discussion qui a duré plus de deux heures, " l'utilisation des mandats sur la période 2022-2024 par rapport au pôle des mandatés ". Certains responsables syndicaux sont pointés du doigt par leur manque de réactivité, de présence et de communication sur des réunions importantes, stratégiques tels que le comité central, le comité d'établissement de la Société Le Nickel. Une défaillance remarquée au sein des ressources humaines sur lesquelles les responsables syndicaux doivent rectifier le tir au plus vite. 

 " On a eu un programme durant la campagne électorale avant les élections professionnelles, les gens nous ont fait confiance. Il faut travailler dans ce sens. On est dans une situation délicate ", indique Pierre Kaloï, délégué syndical STKE à la SLN Doniambo, un des animateurs de la réunion. " Chaque mandaté, élu doit faire son travail à son niveau ", ces propos sont appuyés par ses collègues co-animateurs, Christopher Honakoko et Laurent Méandu-Poveu. 

 

Suivez-nous en cliquant sur ce lien : ⤵️



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution