mardi 11 août 2020

A Actualité syndicale

Fin de conflit à Socalog

Les camarades grévistes de Socalog s'en sortent victorieux de ce conflit car il met en exergue les principes fondamentaux défendus par notre Organisation syndicale depuis plus de trente ans, « Le Rééquilibrage et l’Emploi Local ». Nos responsables syndicaux l’ont fait valoir encore une fois en actant ces principes dans le préambule du protocole de fin de conflit (*) qui a été signé hier en fin d’après-midi entre les parties prenantes, à savoir ; la direction de Socalog et l’intersyndicale (Ustke-Cstnc).

Pierrick Waheo, secrétaire fédéral adjoint de la Fédération des Commerces USTKE (à droite) et Jean-Pierre Biciw, délégué syndical STKE à Socalog (à gauche) répondent à nos questions. 
Qu’est-ce que cet accord a conclu ?  Pierrick Waheo : « On est satisfait de la signature de ce protocole de fin de conflit qui a été signé vers 17 heures (1) avec le directeur général de Socalog, Mr Exposito. Il a été acté que Mackenzie occuperait le poste de  ‘’Superviseur logistique au service Transport ’’ à partir d'aujourd'hui. Pour parfaire cet engagement, un dispositif d’accompagnement de deux mois lui permettra de suivre un parcours en alternance afin d’étoffer son côté management. La dernière phase de négociation a été un peu rude. Le dernier point d’achoppement a été la prise en charge des jours de grève. Comment avez-vous négocié ce dernier point ? P.W. : « Par rapport à cette pratique, l’Ustke a mandaté Maître Sitritra Estelle, huissière de justice, qui a constaté un manquement de la direction de Socalog. Dans son procès-verbal, elle a constaté que la direction a employé des personnes qualifiées comme des ‘’briseurs de grève’’ qui étaient là pour palier aux absences des camarades grévistes. Ce procès-verbal de constat a fait pencher la balance en notre faveur. »
Après plus d’un mois de conflit, quel est votre sentiment ? Jean-Pierre Biciw : « Je pense qu’on a bien fait comprendre à notre direction générale que l’emploi local et le rééquilibrage soient bien installés au sein de Socalog. Ce conflit nous a permit de voir plus loin. »



Hier soir, une joie perceptible se lisait sur les visages des grévistes après l'annonce de la signature du protocole de fin de conflit. Des camarades des secteurs STKE des Commerces sont également venus en soutien. 


*Extrait du préambule de fin de conflit – le 08 juillet 2020 : « La société SOCALOG subit un mouvement de grève depuis le mardi 2 juin 2020.
Ce mouvement est né suite à l’embauche, en CCD de remplacement, d’un superviseur logistique au service transport. L’USTKE estime que SOCALOG n’a pas respectée la procédure de recrutement et suivi l’avis de la commission saisie sur ce point par un salarié, Mr Mackenzie ….
SOCALOG considérant avoir respecté les dispositions relatives au respect de l’emploi local tel que défini dans la loi du Pays n°2010 du 27 juillet 2010, fait valoir son droit de recours auprès de la DTE.
Eu égard les motifs qui ont provoqué le conflit actuel, les parties conviennent que les principes fondamentaux concernant le Rééquilibrage et l’Emploi local soient pris en compte et respectés dans la gestion des Ressources Humaines de la Société SOCALOG (Réf. au protocole d’accord 2016). C’est un point essentiel pour instaurer au sein de la Société un climat social apaisé et constructif.
Constatant ce désaccord, les parties ont engagé des discussions qui ont abouti aux accords suivants : … »


(1) : mercredi 8 juillet 2020
(2) : jeudi 9 juillet 2020

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Solidarité avec la CGT et le front syndical contre la réforme des retraites et pour son retrait

26 Déc 2019
  • Les 2 grandes mobilisations sur le dossier des retraites, celle du 5 décembre et celle du 17 décembre2019 ont démontré que des millions de salarié-es- du privé comme du public - refusent cette retraite avec son système universel à points,...


> Lire la suite