mardi 27 février 2024

A Actualité syndicale

Halte aux recrutements d'expatriés non-citoyens

Une fois de plus, la loi du pays sur la protection, la promotion et le soutien à l’Emploi local est bafouée au pied de la lettre. Preuve en est, avec la décision prise par le Président du Conseil d’administration du FSH - Fonds Social de l’Habitat - Monsieur Patrick LAFLEUR - de recruter depuis le 12 novembre 2013 un expatrié non-citoyen au poste de Directeur-adjoint, écartant volontairement de fait des candidatures émanant de Citoyens du Pays.

Monsieur Olivier JAQUEMET, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un gendarme retraité qui occupait précédemment le poste de Directeur dans la Société Marconnet.

Dans le cadre d’une restructuration de ses sociétés, Mr Patrick LAFLEUR qui avait quelqu’un à placer à la tête de la Société Marconnet a donc proposé à Mr Olivier JAQUEMET ce poste au FSH.

L’USTKE est aujourd’hui en droit de s’interroger sur les conditions dans lesquelles ce poste a été pourvu.

Quelle compétence particulière a ce gendarme retraité pour occuper ce poste de direction d’une structure qui gère de l’Habitat social ?

Quels sont les critères qui ont prévalu pour écarter les Citoyens qui ont candidaté ?

Le FSH est connu pour recruter hors-locaux et notamment au niveau des postes d’encadrement technique.

L’USTKE, qui a fait de l’Emploi local et du Rééquilibrage, une priorité dans son combat syndical, est en droit de constater aujourd’hui que cette pratique est très utilisée et que c’est la porte d’entrée des flux migratoires qui viennent prendre la place des calédoniens-citoyens même quand ils ont les compétences et la formation reconnues.

L’USTKE condamne et dénonce avec la plus grande fermeté cette stratégie non dénuée d’arrière-pensées politiques car il s’agit bien là de placer des personnes qui n’ont aucune connaissance de l’Histoire de notre Pays et donc pas conscientes des enjeux qui s’y jouent et dont l’accès aux responsabilités par l’Emploi constitue un levier essentiel.

LE FSH EST UN OUTIL AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DU PAYS

LES CITOYENS DU PAYS ONT LA COMPETENCE POUR GERER CETTE STRUCTURE : QU’ON LEUR CONFIE CETTE RESPONSABILITE ET QU’ON ARRÊTE DE RECRUTER DES NON-CITOYENS ET DES GENDARMES-RETRAITES POUR FAVORISER LES FLUX MIGRATOIRES.

Différents secteurs de notre centrale syndicale se mobilisent depuis 6 heures ce matin devant le siège du FSH au quai Jules Ferry (Nouméa). 



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution