lundi 26 février 2024

A Actualité syndicale

LÂ’USTKE fait la coutume aux Grands Chefs de Drehu

Vive émotion, hier après-midi (*) au faré de la Province des îles à Wé/Lifou. Les camarades de l’Organisation ont procédé aux gestes coutumiers auprès des trois grands dignitaires des districts de l’île. Plusieurs personnalités politiques ont notamment participé à ce rassemblement dont le Président de la Province des îles, Néko Hnepeun.

C’est à l’ombre des cocotiers, face au faré de la Province des îles que les militants de l’USTKE se sont donné rendez-vous ce jeudi après-midi pour la grande coutume de bienvenue. Pour cette occasion, les trois grands chefs des Districts de Wetr, Gaïtcha et Lössi avaient fait le déplacement. Avec eux, des personnalités politiques de l’île, à l’image de Néko Hnepeun, le Président de la Province des îles Loyautés et le Maire de l’île, Robert Xowie.

Cette cérémonie coutumière est empreinte de beaucoup d’émotions. En particulier pour André Forest, le 1er Vice-président de notre Confédération, qui assure depuis mai 2014, la fonction de président par intérim. « Je suis ému d’être ici chez moi à Lifou », souligne t-il, « car j’y ai vécu beaucoup de choses. On va se surpasser pour être au rendez-vous de 2018 ». L’enfant de Luengöni a remercié la présence des coutumiers de Lifou et des politiques de l’île qui ont contribué longuement à l’organisation de ce XVème Congrès. Province et commune ont en effet apporté leurs soutiens logistiques et mis à disposition les locaux.

Sur le plan politique, le Vice-président de notre Organisation a insisté sur le scrutin de 2018. Cette dernière mandature marque un tournant pour l’émancipation de la Nouvelle-Calédonie. « Ce XVème Congrès va nous permettre de mûrir notre projet d’indépendance » souligne t-il, « ce sera l’occasion de débattre et d’asseoir l’engagement de l’USTKE. Notre organisation va s’attacher à apporter sa participation sur l’avenir de notre pays que ce soit sur les débats économique, social et politique ». Pour notre leader, l’indépendance ne doit pas être synonyme de régression sociale. « Il faut apporter un nouveau mode de gouvernance de notre pays », poursuit-il, « et c’est ensemble que nous pouvons y parvenir, grâce aussi à la diversité de l’USTKE ».

Cette cérémonie coutumière a été l’occasion pour les politiques de l’île de rappeler leurs implications dans l’histoire de notre syndicat. Le 5 décembre 1981, lors de la création de l’USTKE à la cantine des dockers de Nouville, Néko Hnepeun, le président de la Province des îles faisait parti des membres fondateurs. « J’étais dans la fonction publique » rappelle-t-il, « en créant l’USTKE, ça été un moyen pour nous, peuple kanak, de se lever. Aujourd’hui, on vous voyant, je suis un peu nostalgique ». Très ému également, Louis Kotra Urégei, le Président fondateur de notre Organisation insiste sur la nécessité de travailler ensemble. « On fête cette année, les 34 ans, beaucoup sont encore là, d’autres sont partis. Mais il reste beaucoup à faire et c’est ensemble que nous pouvons y parvenir », indique le membre fondateur de notre grande structure syndicale.

Cette cérémonie coutumière a été ponctuée par les danses de la troupe « Uké Né Mel » de la tribu de Drueulu et celle de la tribu de Wedrumel. Les danseurs ont ainsi revêtu leurs plus beaux habits. La journée s’est achevée vers 19 h avec la remise de couronnes de bienvenue aux invités internationaux.

(*) : jeudi 3 décembre 2015  



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution