lundi 26 février 2024

A Actualité syndicale

La Fédération STKE-Enseignement lance un préavis de grève générale

Un préavis de grève générale  a été déposé le jeudi 23 février 2012 et il a été adressé au Vice-Recteur. Une copie a été également transmise à Jean-Claude Briault, membre du gouvernement de la N-C.

Monsieur le Vice-Recteur,

L'USTKE dépose un préavis de grève générale dans tous les établissements scolaires (public et privé sous contrat) sur l'ensemble du pays : écoles primaires, internats, collèges, lycées, université... Il prendra effet dès réception de la présente. Au 1er janvier de cette année, notre pays a acté les transferts de compétences de l'enseignement secondaire public et du primaire privé. Cela s'inscrit, à notre sens, dans une démarche de décolonisation, et donc dans la construction de notre émancipation nationaliste. Pour autant, le rééquilibrage au profit des kanak maintes fois affirmé dans le combat de notre organisation syndicale, et acté au niveau des accords politiques, ne se traduit pas de manière concrète dans les postes à responsabilité, principalement dans l'éducation nationale : peu de chefs d'établissements, de CPE, d'intendants, de chefs de division dans l'administration du Vice-rectorat, enseignants du second degré et de l'Université... : force est de constater que la volonté politique progressiste se heurte en permanence aux dispositions règlementaires et aux esprits rétrogrades, qui sanctionnent la jeunesse kanak lors des différents concours administratifs dans l'éducation nationale... Par ailleurs, l'USTKE attache une grande importance à la résolution d'un certain nombre de dossiers non résolus avant le transfert. Nous citons notamment : - titularisation par liste d'aptitude des MA (enseignement public et enseignement privé) qui ont plusieurs années d'ancienneté dans l'enseignement ; - favoriser l'accès des kanak fonctionnaires de l'E.N., au grade de personnel de direction; - favoriser l'accès ou le recrutement de kanak sur des postes d'encadrement dans l'E.N. (CPE, Intendants, Chefs de division au Vice-rectorat...) ; - statut de l'enseignement privé, et en déclinaison le statut des personnels ; - la situation des agents relevant de la Convention Collective en fontion dans les établissements secondaires publics... Par ailleurs, nous exigeons la réouverture de la classe de 4ème DP au collège de Maré décidée sans concertation préalable avec les partenaires éducatifs de l'île ; Enfin, vu que beaucoup des membres de notre organisation syndicale n'ont pas été repris à la rentrée scolaire, alors qu'ils étaient déjà dans le vivier professionnel du Vice-rectorat, l'USTKE exige le gel de tous les recrutements des agents non-titulaires, ainsi que de nouvelles discussions dans les meilleurs délais.

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Vice-recteur, l'assurance de notre considération distinguée.

Jean-Claude Tutugoro                                                                    Secrétaire Général de la Fédération STKE/Enseignement

Marie-Pierre Goyetche Présidente de l'USTKE



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution