mercredi 28 février 2024

A Actualité syndicale

La Fédération THT se mobilise au Surf Hôtel contre un licenciement abusif

Les camarades du THT (Transport Hôtellerie Tourisme) se mobilisent depuis ce matin pour protester contre le licenciement abusif d'une employée du Surf Hôtel. Elle a été remerciée par sa direction alors qu’elle était en congé maladie en juin dernier. Une rencontre a eu lieu entre la direction et nos responsables syndicaux en fin de matinée mais pour l’heure chaque partie est  restée sur ses positions. Le mouvement de protestation risque d’être reconduit si aucune avancée significative n’est observée d’ici demain.

Le tract distribué et diffusé depuis hier par la section STKE du Surf Hôtel :

« Caractère obligatoire de la convocation à l’entretien préalable

Mme Sylvie Garnier est victime d’un acharnement orchestré par des chasseurs de tête nouvellement débarqués et qui agissent en toute liberté jusqu’à ignorer les obligations qui les incombent. Merci la SOFINOR … En l’espèce, le STKE/Surf Hôtel considère que la SOFINOR doit, compte tenu de sa position de payeur, faire appliquer les dispositions règlementaires en vigueur sur le Territoire dès lors qu’un de ses établissements, placé sous son autorité, décide d’entraver le principe du contradictoire réservé pour la défense des travailleurs. Mme Garnier n’a jamais été entendue selon les dispositions du code du travail et par conséquent son licenciement est abusif.

Licenciement pendant son arrêt de travail

Le 23/06/2014 malgré son arrêt de travail prolongé par son médecin traitant, Devillers et Wolf décident quand même au détriment des us et coutumes en vigueur sur le territoire de maintenir l’entretien alors que l’intéressé se trouvait en arrêt de travail. La notification n’avait vraiment pas tardé, l’envie de voir Mme Garnier dehors était pressant. Le STKE/Surf Hôtel dénonce le refus de la direction de reprendre la procédure de licenciement à l’encontre de Mme Garnier à son retour de maladie. Cette attitude manifeste cette volonté aveugle de se séparer d’une salariée dévouée et nous affirmons que c’est son choix d’appartenir à l’USTKE, et qui a poussé la direction à agir de cette façon.

Entrave à l’exercice du droit syndical

Il est interdit à l’employeur de prendre en considération l’appartenance à un syndicat pour arrêter ses décisions en matière notamment de rupture du contrat de travail. Le licenciement de Mme Sylvie Garnier relève d’une rupture abusive de son contrat de travail, il y a implicitement un lien direct avec son appartenance syndicale.

Comment mettre un hôtel en difficulté ?

Alors que l’hôtel se trouve déjà en difficulté, Devillers et Wolf sont recrutés moyennant des salaires et des avantages très élevés. Ces deux mercenaires n’ont pas d’autres objectifs que de se faire un maximum de fric sur le dos des populations du nord avec la bénédiction de la SOFINOR.

Le STKE/Surf Hôtel »

 



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution