lundi 18 janvier 2021

A Actualité syndicale

La fédération Energie à nouveau fonctionnel

André Dayé est actuellement magasinier à Enercal de Nepwi (Népoui). Lors de l’assemblée générale du 19 novembre, il a été nommé secrétaire fédéral par ses camarades.  Surnommé « Dédé » par son entourage, André est un ancien responsable syndical de la Fédération Energie, notamment quand Alain Boéwa était à la tête de cette fédération, et même durant la mandature suivante où Martin Yentao la dirigeait . Finalement quand ce dernier a demandé une retraite anticipée, la Fédération Energie est restée en sommeil durant cinq ans, soit de 2015 à novembre 2020. De nombreuses réunions ont été nécessaires pour remettre sur pied cette structure fédérale. C'est donc depuis la mi-novembre qu'une jeune équipe a pris la direction de cette fédération comptant près d’une soixantaine d’adhérents comprenant aussi les secteurs STKE des stations services. Car ces dernières étaient sous la houlette de la Fédération des Commerces & Divers.


André Dayé répond à nos questions ... 



Quels étaient tes mandats et quelle fonction occupais-tu au sein de la fédération Energie ? Vous avez mené des actions avec l’ancien secrétaire fédéral, Martin Yentao ; quelles étaient-elles ?
André Dayé : « J’avais été élu au comité d’entreprise et délégué du personnel à l’époque d’Alain Boewa , anciennement délégué syndical de la section STKE. Il était secrétaire fédéral de la Fédération Energie, il a été  par la suite le 1er vice-président de l’Organisation syndicale. Cela remonte à 2008. En 2009, j’ai été nommé délégué syndical de la section en remplacement d’Alain, et j’ai été  le 1er adjoint de la fédération avec bien sûr le camarade Martin Yentao  qui était secrétaire fédéral. Nous avions mené des actions telles que les blocages des dépôts de Mobil situé à Numbo et de Shell Pacifique à Ducos. Par contre, je ne me souviens plus du contexte social de ces blocages. Nous avions aussi fait des actions de solidarité avec les camarades de Carsud et sans compter les festivals organisés par l’association Mégamiouz  où les membres de la  fédération ont été beaucoup sollicités pour la partie électrique, et bien sûre pour d’autres évènements. »
Après cinq années en suspens, la fédération de l'énergie reprend de l'activité. Son nouveau bureau est constitué depuis le jeudi 19 novembre. Qui trouve-t-on dans ce nouveau bureau. Quels sont les secteurs STKE représentatifs ?
A.D. : « La constitution du nouveau bureau comme il a été annoncé, sa constitution a été validée le jeudi 19 novembre lors de notre assemblée générale. L’idée importante à retenir, c’est qu’avec la participation des camarades des autres secteurs, c’est de responsabiliser le nouveau bureau ; quels que soient les secteurs.  Les pétroliers, les gaziers, les stations-services etc... Ce constat a été fait par le biais des retours d’expériences passées, à savoir que les autres responsables des secteurs étaient très peu représentés. La fédération était principalement gérée par Enercal, il y a plus d’une dizaine d’année. Il y a aussi une nouveauté en cette fin d’année, c’est la présence des femmes qui travaillent dans les stations-services. Elles occupent des postes au sein de la fédération. »
Quelles sont tes attentes en tant que secrétaire fédéral de cette fédération nouvellement nommée ?

A.D. : « Le traitement des dossiers de la branche Energie en cours. Réaménager notre bureau avec la mise en place de moyens adéquats, notamment avec l’acquisition d’un P.C. d’un téléphone. De s’équiper en matériel informatique car nous allons réapproprier notre ancien bureau. Nommer les personnes habilitées pour le fonctionnement de la trésorerie. Pour l’instant, en dernier lieu,  définir un calendrier pour la tenue des prochaines réunions. »
Le bureau confédéral, notamment avec le soutien et le travail fournis par le 4ème vice-président qui a remis votre fédération sur les rails. Quels sont vos projets, vos priorités pour la prochaine mandature ?
A.D. : « Comme annoncé précédemment, l’idée importante est de fédérer  les autres secteurs dans le bureau. C’est  pour  mieux  les  préparer à  la relève, ensuite  suivre également les mots d’ordres et consignes de l’organisation pour les prochaines réunions, manifestations et voire au mieux préparer le congrès de 2021. Mais, je pense que nos projets et nos priorités seront à l’ordre du jour de nos prochaines réunions de la fédération. »
Le jeudi 19 novembre 2020, salle Henri Krasucki, siège syndical à la Vallée-du-Tir à Nouméa - A l'issue de l'assemblée générale de la Fédération de l'Energie où les membres de cette fédération ont reçu le soutien de l'exécutif du bureau confédéral. Et particulièrement, l'appréciation et l'accompagnement assidus du 4ème vice-président de l'Ustke, Fidel Malalua qui a entrepris la redynamisation de cette structure fédérale.


La nouvelle compostion du bureau de la fédération STKE/Energie :
Secrétaire fédéral : André Dayé (Enercal Népoui)
1er secrétaire fédéral adjoint : Jean-Michel Waheoneme (Mobil)
2ème secrétaire fédéral adjoint : Franck Tokotoko (Sogadoc)
3ème secrétaire fédéral adjoint : Serge Weinane (Enercal Prony)
Trésorier : Sébastien Germain (Enercal Prony)
Trésorière adjointe : Linca Tuhimutu (Station Mobil de La Coulée)
Les membres : Harold Cottin, Adrien Paotyie, Sylvain Toafifenua, Christian Rolland, Tom Whejoine, Wilfrid Neouwe, Pascal Kutran, Pamani Xolawawa, Melam Helloa, Louise Hne, Malia-Losa Vehikite, Célestine Tooulou, Brice Wanaxaeng, Arnaud Dahi. 
 

Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution.

Communiqué de soutien de la CGT dans le cadre du dossier de l'usine du Sud

21 Déc 2020
        " Encore une fois la CGT qui entretient des relations privilégiées depuis 1985 démontre à travers ce courrier son profond attachement à la cause Kanak ", dixit le président de l'USTKE, André...

> Lire la suite