mardi 27 février 2024

A Actualité syndicale

La représentativité syndicale évoquée au Bureau Elargi

En toile de fond du Bureau Elargi, la représentativité syndicale à l'intérieur des entreprises. Un point essentiel débattu samedi 21 avril à la maison des syndicats et qui pose la question de la dynamique des secteurs d'activité où la représentativité syndicale est faiblement établi ou pas.

Pour lancer les débats sur la représentativité syndicale au sein des entreprises, André Forest, 2ème vice-président de l'USTKE a lancé l'idée de créér une cellule sur les élections professionnelles touchant les secteurs du privé et ceux du public. Une idée à retenir et à mettre en œuvre dès les prochains jours. De son côté, un responsable syndical de l'enseignement a proposé de lier cette question à partir des séminaires qui vont être préparés prochainement au sein du Parti Travailliste. « Il faut former nos délégués aux différentes étapes des élections, aux accords pré-électoraux... » a suggéré une membre du Bureau Confédéral. « Ce qui fait la différence entre nous et les autres syndicats, c'est que nous faisons un travail de terrain. La propagande électorale est importante afin de nous afficher clairement », une remarque faite par l'un des participants à cette réunion statutaire. Des élections de représentants du personnel  vont avoir lieu prochainement dans plusieurs secteurs d'activité (industrie, commerce, btp, hôtellerie ...), pour ces différentes occasions un tableau récapitulatif des dates prévisionnelles des élections pour l'année 2012 a été conçu par le secrétariat confédéral. Il a été demandé aux délégués, aux divers responsables syndicaux de bien s'y préparer car l'enjeu de la réprésentativité syndicale est important. Ce tableau est à consulter au siège syndical.  « Nous nous plaçons au 2ème rang après l'USOENC, soit près 17 % des suffrages exprimés (élections professionnelles de 2010-2011 du privé et du public) », a indiqué André Forest.

Parallèlement, un état du nombre de cotisants a été donné par l'animation. Une baisse significative est à observer (moins 400 adhérents depuis janvier 2011) et il n'en reste pas moins que les responsables sont appeler à revoir le listing de leur fédération. Cette baisse s'explique aussi par le contre-coup de l'après Congrès de Mou - Ponérihouen d'avril 2010.

Autre débat qui n'est pas resté sans écho, les élections présidentielles sur lesquelles les militants sont appeler à voter selon leurs convictions politiques. A souligner que le choix de l'USTKE pour les élections nationales précédentes, le syndicat a toujours soutenu les politiques de gauche, voire la classe sociale ouvrière.

A la veille de la traditionnelle marche du 1er mai, les responsables en charge de l'organisation ont fait part de la première réunion de coordination. Trois temps forts vont marquer cet événement : la marche en elle-même, les prises de paroles au retour du défilé, les festivités organisées par l'association Mégamiouz qui proposera plusieurs stands (restauration, boisson …) et un plateau musical de vingt groupes. En guise d'ouverture des festivités de l'après-midi, le groupe du Wetr offrira un spectacle qui sera sans nul doute à apprécier avant le lancement de la scène musicale.

Autre point à l'ordre du jour : l'état des finances du syndicat. Une commission financière s'est tenue la veille de cette réunion statutaire : sur 11 fédérations, seules 5 représentants des trésoriers des fédérations ont répondu présents. Il a été question de la présentation des comptes de l'année 2011 de la confédération et des structures gravitant autour de l'USTKE. Egalement, les fédérations ont  fait état de leurs comptes. Présentée par la trésorière confédérale, les comptes du syndicat ont été approuvés à l'unanimité des membres présents.

Cette réunion s'est conclue par le rappel des dates importantes à retenir où les responsables sont conviés aux diverses rencontres notamment l'assemblée générale de l'enseignement du 28 avril à Bourail, la réunion du P.T programmée le même jour à Yaté, et sans compter les différentes commissions où l'USTKE siège. Enfin, l'animation a rappellé aux délégués syndicaux la marche du 1er mai. 

     



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution