mercredi 28 février 2024

A Actualité syndicale

La section STKE/CSB proteste devant les administrateurs de la CSB

A leur troisième semaine de protestation, les grévistes STKE/CSB ont sorti les grands moyens hier matin. Munis de leurs banderoles et drapeaux, elles ont tenté d’interpeller les administrateurs de la Calédonienne des Services Bancaires (CSB).    

Postée dans le hall d’un grand établissement hôtelier de l’Anse-Vata un peu avant le début du conseil d’administration programmé à 10 heures, la section STKE/CSB a déployé une grande banderole sur laquelle on pouvait lire " Halte à l’exploitation coloniale – Plus de partage de richesse – STKE/CSB en action ". En action, c’est le cas de le dire mais de manière pacifique. Sur un large tissu de couleur jaune,  l’inscription n’invitait guère à la rigolade : " Immigration tu voles l’emploi de mon enfant ". Une manière pour l’ensemble des grévistes de se faire entendre et d’attirer l’attention des administrateurs de la CSB. Objectif atteint puisque la majorité des actionnaires ont quitté la salle avant même que ne se tienne le conseil d’administration. " Les négociations ont peu évolué depuis le début du conflit ", a indiqué Rémy Léanga, secrétaire général adjoint de la Fédération Commerce USTKE. Sur cinq rencontres programmées depuis le 1er octobre, trois ont été infructueuses selon notre responsable syndical en charge de ce secteur.  " Le PDG n’a fait aucune proposition sur la revalorisation salariale", a déploré Fanny Feleu, déléguée syndicale STKE/CSB qui espère que les négociations prévues à 15 heures aujourd’hui à la DTE soient plus prometteuses pour les grévistes.  

Quelques chiffres à retenir : Sur 86 employés, 11 grévistes STKE maintiennent leurs revendications depuis le 1er octobre 2012 (Lire articles parus les 4 & 10 octobre 2012) 12 mars 2012 dépôt du cahier de revendication 1,4 milliard de chiffre d’affaires Depuis 20 ans CBS fournisseur de services bancaires et informatiques 225 000 chéquiers fabriqués par an 35 000 autorisations de paiement et de retrait délivrées par jour Les principaux actionnaires (part en %) : Banque Calédonienne d’Investissement : 15, 4 % Banque de Nouvelle-Calédonie : 26 % BNP Paribas Nouvelle-Calédonie : 15,4 % Office des Postes et Télécommunications : 15, 4 % Société Générale Calédonienne de Banque : 20, 2 % Océanienne de Services Bancaires : 7,6 % Points du cahier de revendication : -1/ l'emploi local et le rééquilibrage ; -2/ la revalorisation salariale ; -3/ les conditions de travail ; -4/ les primes ; -5/ la réactualisation de l’accord d’entreprise.   



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution