vendredi 14 juin 2024

A Actualité syndicale

La section STKE/OCEF réclame le maintien de l'unité de transformation 4ème Gamme

Jeudi 4 avril 2013 - La section STKE/OCEF basée à Nouméa (zone industrielle Ducos) a fait savoir hier à sa direction générale ses préoccupations concernant  le maintien de l'usine de 4ème Gamme. La préservation de cette unité de transformation de la pomme de terre représente une garantie d'emploi pour un certain nombre salariés temporaires. 

" Depuis quelques années, la direction a amené l'usine de 4 ème Gamme à son déclin. Il n'y a pas eu de politique commerciale, ni de renouvellement de machines dans cette usine de transformation ", regrette le délégué syndical Mickaël Arsapin. "  Ils ont tout fait pour démanteler cette usine alors qu'il y a 5 personnes qui y travaillent ", assure-t-il. " Ce qu'on demande par rapport à cette unité de transformation :  en brousse, les agriculteurs qui cultivent la pomme de terre emploient au moins 200 emplois temporaires. La plupart de ces travailleurs vivent en tribu et ils ont besoin de ces emplois pour vivre. Même s'ils sont en brousse qu'ils puissent avoir un minimun de revenu ! On veut préserver ça et par la suite, on veut une continuité par rapport à l'usine qui va fermer prochainement ! ", réclame notre délégué syndical. 

Et d'ajouter : " On a besoin de redonner du potentiel à cette usine, de la redynamiser. On a une vision pays. On a besoin de nos productions végétales. Il faut arrêter de supprimer les productions locales et importer à tout va ", a soulevé le délégué syndical. 

La grève a été levée hier soir. La mobilisation devrait reprendre d'ici trois semaines si aucune avancée n'est constatée dans les négociations avec la direction générale de cet établissement. 

Présentation de l'OCEF

L’OCEF (Office de Commercialisation et d’Entreposage Frigorifique) a été créé en 1963. Cet établissement public industriel et commercial (EPIC) est sous tutelle du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. L’OCEF a pour mission la régulation des marchés agricoles et en particulier de la viande et de la pomme de terre, par l’achat, le traitement et la mise en marché des productions locales et l’importation des compléments nécessaires aux besoins du pays. 

L’OCEF emploie plus de 110 salariés permanents et double ses effectifs en  recrutant des employés temporaires en période de récolte des squashs et des pommes de terre. L’entreprise possède 7 sites de production, stockage ou commercialisation répartis sur 5 communes du territoire. (2 sites à Ducos - pomme de terre & viande, un abattoir à Païta spécialisé en production porcine, l'abattoir de Bourail traite les productions ovines, caprines et de cervidés, une unité de pomme de terre & oignon à La Foa, un abattoir au Cap à Poya, et un dernier site à Pouembout).

Pour répondre à la demande du secteur de la restauration collective et développer la production locale, l’OCEF a mis en place une unité de transformation 4ème Gamme de pommes de terre. Ces produits sont traités selon les phases suivantes : épluchage et coupe, emballage sous vide réfrigération et entreposage, commercialisation et livraison.

(source : www.ocef.nc)

Concernant cette phase de transformation de la pomme de terre, les grévistes ont soulevé hier leur inquiétude face à la fermeture prochaine annoncée de cette unité de transformation 4ème Gamme. 

 



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution

 Dernière actualité


Publié le 27 Mai 2024

 Dernière galerie photos