samedi 13 juillet 2024

A Actualité syndicale

Les délégués syndicaux se réunissent ...

Conseil syndical de la Fédération Commerces & Divers, le 19 septembre 2013 

Hier, en ouverture des débats, le premier mot est revenu à la présidente, Marie-Pierre Goyetche qui a présenté les orientations de l'Organisation et les dossiers en cours. Une soixantaine de délégués ont participé au premier conseil syndical depuis l'élection du nouveau bureau, en juillet dernier. 

Pour certains nouveaux, la traditionnelle séance de présentation des délégués n'a pas été  sans mal pour certains mais l'essentiel c'est que chacun a pu faire un état de l'activité syndicale dans son entreprise. C'est ainsi que tour à tour, la soixantaine de personnes présentes ont évoqué les élections professionnelles, la NAO (Négociation Annuelle Obligatoire), les conflits existants ou persistants dans certains commerces ou sociétés, le bilan des sections … En fait, c'est tout ce qui est en rapport à l'activité syndicale. 

On retiendra qu'à VHP (Vigilant Hermès Protection), le bureau fédéral a suggéré une reprise en main des instances (que ce soit un CE ou une UES) car la société a été divisée en trois ; pour le cas de Simply Market, l'assemblée a opté pour une application définitive et immédiate du dernier protocole d'accord acté lors du dernier conflit ; à SIB Distribution (Groupe Aline), le délégué s'inquiète d'une annonce de déficits (40 millions CFP) alors que deux embauches se sont opérées dernièrement et deux centres commerciaux vont s'ouvrir ; du côté de Nettovite, le problème de transport du personnel a été résolu et les employées ont obtenu leurs EPI (équipements professionnels individuels) ; concernant les secteurs de la santé comme à la Polyclinique de l'Anse-Vata, la déléguée syndicale STKE se penche actuellement sur un accord de méthode sur la convention collective, des réunions de concertations s'organisent avec la direction qui prévoit l'ouverture prochaine de l'hôpital de l'île Nou (une fusion des centres hospitaliers privés de l'Anse-Vata, de la VDC et de la BDC). D'autres secteurs comme Pacifique Jardin, Carrefour, Espace Surveillance, Almaméto, Ambulance Saint-Jacques, Bio Qualité Service, Serdis, APEI... ont également fait part à l'assistance de leur problématique. 

Après la tournée habituelle des secteurs, le bureau fédéral a acté de nouvelles orientations jusqu'au prochain conseil syndical qui se tiendra le 21 novembre 2013. 

 Information sur les " moyens humains" au sein du CDS, le 17 septembre 2013

Comment financer les permanents syndicaux ?

 Une réunion d'information sur « les moyens humains » est en cours de réflexion au sein du CDS (Conseil du Dialogue Social) . Comment se doter de personnes ressources qui vont siéger dans les différentes commissions et les institutions (Cafat, Cre, DFPC …), à partir de la représentativité d'une organisation syndicale et surtout comment vont-il être rémunérer et par qui ? Qui va contribuer à financer les permanents syndicaux ? Sachant que le permanent va maintenir ses relations administratives et juridiques avec son entreprise d'origine, son mandat appartiendra au syndicat comme c'est le cas aujourd'hui. Comment va-t-on trouver des fonds afin de financer l'activité syndicale du permanent sachant qu'il aura à assister à toutes les commissions, à la préparation des travaux, aux négociations, à rencontrer les patrons.... Toutes ces heures passées en réunion et en concertation dans les différentes instances seront quantifiées et évaluées ...

Mardi matin, toutes ces questions ont trouvé un échos auprès d'une vingtaine de nos responsables syndicaux qui ont débattu sur cette problématique. Des pistes, des solutions ont été émises par les secrétaires généraux et une proposition commune est sortie de cette analyse. Elle sera communiquée aux intéressés dans les prochains jours et elle sera formulée au sein du CDS. 

 Conseil syndical de la Fédération BTP, le 09 septembre 2013

En introduction du conseil syndical, la présidente de l'USTKE a ouvert les débats 

 A cette 7ème réunion de l'année, les délégués du BTP rassemblés autour de leur secrétaire général, Ernest Poéta sont revenus sur la situation de leurs entreprises. Occasion pour chacun d'entre eux d'évoquer la problématique qui touche chaque secteur aussi du bien dans le bâtiment que les travaux routiers ou les chantiers de terrassement.

Mais avant toutes les interventions, la présidente de l'organisation est revenue sur la situation conjoncturelle que traverse ce secteur. Elle a également insisté sur les étapes à effectuer avant la tenue des élections professionnelles (propagandes, accords pré-électoraux, élections …). La propagande électorale, la distribution de tract à la sortie du lieu de travail, les discussions entre collègues sur le choix d'un syndicat sont d'autant des pistes importantes pour obtenir de bons résultats aux élections. « Il faut vous approcher des entreprises comprenant 11 à 50 salariés. C'est une manière aussi de connaître ces entreprises mais aussi d'appréhender la problématique des salariés travaillant dans ces petites structures », a suggéré Marie-Pierre Goyetche aux camarades. Pour appuyer les propos de la présidente, Ernest Poéta a insisté sur le fait qu'il ne fallait pas hésiter à interpeller la Cipel en cas de problème sur une offre d'emploi et il a brossé à sa manière la crise du BTP. 

A signaler la présence des délégués des secteurs suivants : Zuccato, Interoute, ETB, A2R, Arbé, Socalmo, Endel, Dumez, Electra, Sobeca, Caresol, Pirel,TPNC, OCR, Néabat. 



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution