jeudi 22 février 2024

A Actualité syndicale

Mobilisation pour la protection de l’emploi local à Ponérihouen

Tôt ce mardi 22 mai  à  5h30 du matin, une dizaine de camarades barricadaient les portes de l’OPT de la commune, posaient les banderoles et drapeaux USTKE et Kanaky pour la mobilisation prévue pour la défense de « l’emploi local ».

Vers 7h, d’autres personnes sont arrivées en renfort et vers 10h, on comptait une cinquantaine de personnes devant la poste.Tout au long de la journée, beaucoup de monde passait pour nous soutenir, des prises de paroles ont été faites. On remarquait la présence d’anciens élus de la province, de la commune et même un ancien maire de Pwarariwa.Tous affichaient leur soutien au mouvement initié par l’Union Communale. Les radios Djiido et Nouvelle-Calédonie Première ont relayé les informations sur leurs ondes depuis le site d’occupation. En relation permanente avec Willisen Forest et les délégués STKE/OPT en négociations avec la direction de l’OPT, le camarade Jean-Pierre Apiazari nous tenait au courant des discussions.

Le blocage de la poste intervenu dans le cadre de la défense de l’emploi local. En effet, nous avons appris, il y a quelques jours qu’une employée expatriée, logeant dans un voilier et arrivée dans le pays il y a 4 ans, a été nommée sur un poste de tri et de la poste mobile sur la commune, poste vacant suite à une mutation interne. Or, depuis 13 ans, une frangine , maman de plusieurs enfants effectuaient des CDD dont la direction de l’OPT n’a pas voulu tenir compte. Nos revendications portaient sur deux points essentiels : le départ de cette expatriée de la commune et l’embauche de la personne locale sans discussion possible ! Dans les négociations, nous avons mis l’accent sur la mobilisation de la population et  la détermination des camarades à poursuivre le blocage plus longtemps voire des incidents, si la direction s’entêtait.

Vers 15h, un accord a été conclu satisfaisant ainsi nos deux revendications. Nous avons décidé la levée du blocage mais en attendant nous restons très vigilant quand à l’application du protocole. L'Union Communale de Pwarariwa décidera d'une éventuelle mobilisation si besoin. Après les remerciements adressés à tout le monde, la dispersion s’est opérée dans le calme.

 

L’Union Communale de Pwarariwa



Newsletter

Abonnez-vous et recevez les dernières actualités dès leur parution